Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

La Tunisie inspire de plus en plus confiance aux investisseurs étrangers

· La dernière sortie sur le marché financier international qualifiée de réussite
· Première émission en euros sur 15 ans effectuée par un pays de la zone de l’Afrique du Nord

Le papier tunisien est fortement sollicité. En témoigne la dernière sortie sur le marché international, qualifiée de réussite. Le gouverneur de la Banque centrale tunisienne (BCT), Taoufik Baccar, ne pouvait dissimuler sa satisfaction lors de la conférence de presse tenue à Tunis la semaine dernière, en présence de grands responsables du secteur bancaire.

Des analystes internationaux affirment aujourd’hui que c’est une première pour la Tunisie qui accède ainsi à ce cercle restreint des pays emprunteurs capables de mobiliser des ressources en euros sur une longue période.

Au total, le montant de l’émission s’est établi à 400 millions d’euros. L’offre, initiale de 300 millions d’euros, rehaussée ensuite à 400 millions, a été sursouscrite plus de 5 fois, soit 1,5 milliard d’euros. Pour rappel, il s’agit de la première émission en euros sur 15 ans, effectuée par un pays de la zone de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Autre signal de confiance vis-à-vis du papier tunisien, la baisse significative de la marge. Celle-ci n’ayant pas dépassé 107 points de base pour cette période de 15 ans. A titre comparatif, cette marge s’élevait à 119 points en 2004 pour une émission en euros et pour une durée de 7 ans seulement et à 230 points de base pour une autre émission en euros d’une maturité de 10 ans. Les résultats de la nouvelle émission sont considérés d’autant plus favorables si l’on sait qu’un pays comme le Mexique a émis durant la même période un emprunt de 750 millions d’euros sur 10 ans, et au même niveau de marge.

Globalement, la quasi-totalité de l’émission a été acquise par des investisseurs de haut niveau, High Quality Investors composés de banques centrales, de banques commerciales, de compagnies d’assurances et de fonds de retraite.
Le pricing de l’émission et les allocations entre les investisseurs ont eu lieu ce mois de juin. Durant des mois, il fallait choisir le moment opportun pour investir que ce soit en matière de liquidité qu’en termes de rendements obligataires en euros sur le marché secondaire.

Les résultats de l’émission obligataire sont le fruit d’un travail de longue haleine initié par les deux banques conseil. Ainsi, un road show a été organisé par une délégation composée de cadres de la BCT et des deux banques conseils dans plusieurs places financières. Et ce, en plus d’une tournée qui les a mené dans les pays du Golfe (UAE, Bahreïn), qui ont manifesté eux-mêmes leur intention de participer à l’emprunt.
Assistée dans ces deux opérations par Citigroup et Dresner, choisies après un appel d’offres ayant intéressé quelque 13 banques internationales, la BCT a tout de suite compris l’enjeu de réussir une telle sortie. Ces banques ont eu la tâche de mieux faire connaître la Tunisie, ses réalisations, ses réformes et les différentes entreprises sur le marché international.

La préparation a commencé par la confirmation de la note souveraine attribuée à la Tunisie par les agences de rating spécialisées. Ainsi, Standard & Poor’s et Fitch ont confirmé la notation BBB. Une confirmation qui a tout de suite suivi la visite des agences de notation au cours du premier trimestre 2005.

Cette émission, la 19e opération du genre réalisée par la BCT (4 émissions en euros, 12 en yens et 3 en dollars US), a été programmée dans le cadre du budget de l’Etat au titre de l’année 2005. Le recours au marché international pour la mobilisation d’une partie des ressources nécessaires étant un moyen de plus en plus sollicité.
A signaler à cet égard que le budget de l’Etat a prévu pour 2005 un déficit de 2,6% du PIB, un niveau traduisant la volonté de l’Etat de maîtriser l’endettement extérieur et le maintenir à des niveaux acceptables.

Tunis,07 19 2005
Youssef Bazzi
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |