Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Maroc : Des projets pour attirer l'investissement arabe

Les banques d'affaires présenteront 18 projets clés en main ficelés au “rendez-vous de l'investissement arabe”
Le volume des investissements est de 10 milliards de DH

La direction des Investissements coordonne avec la CDG et des banques d'affaires pour monter le premier “rendez-vous de l'investissement arabe” les 26 et 27 février prochain à Rabat, sous le haut patronage de SM le Roi. L'innovation de la formule retenue pour cette manifestation consiste à présenter des projets concrets, clés en main.

Objectif: répondre aux attentes des investisseurs arabes qui cherchent à placer leurs capitaux dans des pays sûrs, particulièrement après les évènements du 11 septembre. Fini les rencontres avec des discours-fleuves sur l'environnement de l'investissement. Place donc au concret. Dans cette initiative, le rôle des banques d'affaires pour convaincre ces patrons arabes sera déterminant. Ainsi, CFG Group, Advisory Finance Group, Capital Conseil… présenteront 18 projets clés en main qui concernent le tourisme, l'immobilier, l'agriculture, l'industrie et les NTI. “Ces projets existent, mais ont besoin d'un tour de table consolidé”, précise Hassan Bernoussi, initiateur de l'opération.

Cette banque de projets représente un volume d'investissement de l'ordre de 10 milliards de DH. Plus de trois mille invitations sont parties dans les 22 pays arabes. Le prince saoudien Walid Ben Tallal, l'un des plus grands investisseurs dans le monde arabe, sera l'invité d'honneur. Il recevra le Prix de l'investissement arabe de 2002. Côté marocain, ce sont les grands groupes qui seront présents. Ils devront s'acquitter de la somme de 3.500 DH pour pouvoir participer à ce forum. C'est Abderazzak El Mossadeq, ministre en charge des Affaires économiques et de la Mise à niveau, qui veille au grain.

Il est incontestable que l'éventualité d'une attaque américaine contre l'Irak pèse sur ce rendez-vous. Cependant, Bernoussi reste optimiste. Pour lui, il s'agit d'affirmer les orientations politiques et économiques partagées par les pays arabes et valoriser les axes de coopération développés dans la région. La déclaration d'Agadir, l'UMA, la Ligue arabe et les différents accords bilatéraux de libre-échange sont autant de cadres qu'il faudra dynamiser. Ainsi, le ministère compte inscrire le rendez-vous de l'investissement arabe dans la perspective d'un cycle de rencontres annuelles sur une période de cinq ans. Pour Bernoussi, cette première manifestation constitue un acte fondateur d'une démarche basée sur trois axes. Le premier se présente sous forme d'une conférence-débat qui portera sur un thème générique qu'est l'accroissement des flux d'investissements entre les pays arabes.

Le deuxième axe s'articule autour des opportunités d'affaires. Cela consiste à promouvoir les projets d'investissement dans la région. Pour Bernoussi, cet axe sera consacré la première année à valoriser les expériences d'acteurs économiques étrangers sur le territoire marocain. Ces témoignages seront soutenus par des présentations professionnelles de projets d'investissement.

Dernier axe, les échanges institutionnels. Il s'agit d'engager une réflexion autour des dysfonctionnements constatés et des réussites réalisées sur le plan institutionnel pour une meilleure promotion économique. Le thème retenu pour cette édition est la première rencontre des agences arabes de promotion des investissements. Le but est de coordonner les actions pour une meilleure complémentarité. Il est proposé que cette rencontre soit parrainée par la Cnuced et la WAIPA (l'agence mondiale des organismes de promotion des investissements).

Casablanca,01 27 2003
Mohamed CHAOUI
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |