Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

IDE au Maghreb : des structures rigides …

Selon une étude du réseau euroméditerranéen des Agences de promotion des investissements (Anima) rendue publique dernièrement, sur les 137 projets 2004 pour la région MEDA , seulement 57 ont été réalisés en Afrique du Nord, à savoir : 29 projets au Maroc, 18 en Algérie et 10 en Tunisie.

Pour l’Algérie, l’étude du réseau ANIMA attribue cet intérêt limité à l’inexistence «à proprement parler de politique nationale de la recherche», tout en ajoutant que les structures dans ce pays sont assez bureaucratiques, et qu’il n'y a pas véritablement de place pour les associations de chercheurs ou d'ingénieurs.

Par contre, l’étude affirme que, dans le domaine de financement de l'innovation, le marché des capitaux à risque commence à se développer au Maroc, en Tunisie et à un degré moindre en Égypte, au Liban et en Jordanie.

Le faible développement du marché des capitaux n'est pas lié au manque de ressources financières, mais à l'absence de systèmes de garantie pour les petites et moyennes entreprises technologiques, en particulier.

Par ailleurs, selon une étude de la Banque mondiale, l'environnement des affaires en Algérie est globalement le plus "rigide" parmi les trois pays du Maghreb (Maroc, Algérie et Tunisie).

«Le processus de lancer une affaire dans le Maghreb varie d'un pays à l'autre», estime le rapport en précisant que le Maroc a le processus le plus simplifié dans la région" tandis que l'Algérie est la plus rigide des trois pays du Maghreb".

En termes de durée moyenne, pour lancer une entreprise, c'est en Algérie que les conditions sont les moins propices puisque les entrepreneurs doivent franchir 14 étapes pour lancer une affaire sur 26 jours en moyenne et un coût (de création) égal à 27,3% du revenu national brut par habitant.

En Tunisie, c'est plus facile, selon l'étude. «La création d'une affaire n'exige que neuf étapes et 14 jours en moyenne. Le coût de création est l'équivalent de 11,0% du revenu national brut par habitant. Au Maroc, les auteurs de l'étude considèrent que le processus est beaucoup plus simplifié avec seulement cinq étapes en 11 jours, et un coût égal à 12,3% du revenu national brut par habitant".

Casablanca,05 30 2005
Rédaction
AP
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |