Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Législatives à partir du 29 mai

Le Parlement a accordé mercredi sa confiance au gouvernement de Nagib Miqati et amendé la loi pour permettre la tenue des élections législatives.

Le Parlement libanais a accordé mercredi 27 avril sa confiance au gouvernement de Nagib Miqati, formé le 19 avril, et amendé la loi pour permettre la tenue des élections législatives à partir du 29 mai. Le cabinet Miqati a obtenu 96% des voix des 113 députés présents, dont ceux du Hezbollah qui, pour la première fois depuis l'entrée de représentants de la formation chiite en 1996 à l'Assemblée, accordent leur confiance à une équipe ministérielle.

Le vote a eu lieu à main levée après deux jours de débats retransmis en direct par les télévisions locales.

Un seul député a voté contre le cabinet, trois se sont abstenus et 109 ont accordé leur confiance.

Le Parlement compte 128 députés, mais 12 étaient absents et trois sont décédés: l'ex-Premier ministre Rafic Hariri et l'ancien ministre Bassel Fleyhane, tués dans un attentat à l'explosif à Beyrouth, et le député Ali Khalil, mort dans un accident de voiture début avril.

Sans transition, aussitôt après le vote, le président du Parlement Nabih Berri a ouvert le débat sur la loi électorale. Publicité

Le ministre de la Justice, Khaled Qabbani, a lu une proposition d'amendement de cette loi qui stipule d'entamer les élections le 29 mai et de les poursuivre dans les différentes régions libanaises après l'expiration du mandat du Parlement, le 31 mai.

Promesse

Pour éviter un vide du législatif entre le 31 mai et la fin de la dernière phase des élections, le 19 juin, le Parlement a prolongé son mandat de trois semaines.
Le débat sur ce point et son adoption à main levée se sont déroulés rapidement et Nabih Berri a, en quittant l'Assemblée, appelé les commissions parlementaires à se réunir jeudi matin.

De son côté, le ministre de l'Intérieur Hassan Sabeh a signé le décret pour la tenue du scrutin sur quatre dimanches successifs, entre le 29 mai et le 19 juin, a-t-on appris de source officielle.

En annonçant la formation du gouvernement, Nagib Miqati avait promis de tenir les élections dans les délais constitutionnels, dont la nécessité a été soulignée par plusieurs capitales, notamment Paris et Washington.

Le vote de confiance et l'amendement de la loi électorale ont eu lieu au lendemain du retrait du Liban du dernier soldat des troupes de Damas, qui avait imposé sa mainmise militaire, politique et économique sur le Liban pendant 29 ans.

Beyrouth,05 02 2005
Rédaction
Le Nouvel Observateur
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |