Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

L'étau se resserre autour du textile tunisien

· Appuyée par le Maroc, la Tunisie a demandé à l’OMC de stabiliser les prix
· Le secteur génère près de la moitié des recettes d’exportations industrielles du pays


Jusqu’où ira l’invasion des produits asiatiques sur le marché du textile? Une question qui ne cesse de tarauder les esprits des textiliens partout en Europe mais aussi en Afrique du Nord face à la déferlante asiatique. Professionnels, salariés du secteur montrent de plus en plus leur inquiétude quant à l’avenir du secteur.

En Tunisie, la pression est d’autant plus grande que le secteur textile fait partie des piliers de l’économie. Depuis la suppression des quotas à l’importation en Europe (1er janvier 2005), le pays redoute la concurrence de plus en plus acharnée des produits asiatiques, chinois plus particulièrement.

Au point où la Tunisie vient de demander officiellement à l’OMC d’agir pour stabiliser les prix des produits textiles face à l’afflux de ceux en provenance d’Asie. Cette demande a été formulée lors d’une réunion de conseil de marchandises de l’OMC tenue récemment à Genève.

Cette proposition a été soutenue par de nombreux pays dont le Maroc, la Turquie ou encore le Mexique et la Colombie.

Rappelons que le commissaire européen au Commerce, Peter Mandelson, qualifiait, il y a quelques semaines, «d’insuffisantes les mesures pour limiter l’explosion des exportations textiles chinoises». Selon lui, la suppression des quotas pourrait augmenter les parts de marché des produits chinois de 28 à 50%, soit quasiment le double.

Au-delà de cet appel à la stabilisation, la Tunisie ne baisse pas pour autant les bras. Autorités, professionnels, fédérations multiplient les actions pour la redynamisation du secteur et le renforcement de ses capacités concurrentielles. Et ce, à travers la mise à niveau accélérée des entreprises.
Coup d’épée dans l’eau? Des professionnels affirment aujourd’hui que parallèlement la mise à niveau de l’environnement n’a pas suivi la même cadence.

En Tunisie ou au Maroc, le secteur du textile a connu bien des difficultés ces dernières années. Les exportations s’imposent de plus en plus comme la seule planche de salut.
En Tunisie, l’enjeu est de taille pour un secteur qui génère prés de la moitié de la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière et des recettes d’exportations industrielles.
"Depuis la suppression des quotas à l’importation en Europe (1er janvier 2005), le pays redoute la concurrence de plus en plus acharnée des produits asiatiques, chinois plus particulièrement"

Tunis,04 25 2005
Yousra Mahfoud
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |