Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Regards sur le cinéma du Sud

Cette 6ème édition du festival lyonnais, organisé par l’Institut Lumière et sous le parrainage du cinéaste égyptien Yousry Nasrallah, propose une sélection des films du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie) et du Moyen-Orient (Egypte, Irak, Liban, Palestine).

Ouverture le 19 avril avec l’avant première du film marocain Tarfaya de Daoud Aoulad Syad (Maroc/France, 2004, en présence du réalisateur), l’histoire de Meryem, une jeune femme qui arrive dans un village n'ayant dans sa poche qu'une adresse et un numéro. Elle y reste, redoutant le jour où elle va devoir le traverser…

Daoud Aoulad Syad s’était imposé avec le film Adieu forain en 1998, et Le Cheval de vent en 2001.

Le 20 avril une série de documentaires, dont celui d 'Amal Moghaizel Le foot de Dieu (France, 2001), sur la double vie de Youssef, entraîneur sportif et engagé dans la «Résistance islamique» et Femmes kamikazes (France, 2004) sur des femmes tchétchènes, palestiniennes, turques, tamils qui réalisent des attentats suicides au nom de luttes nationales et enfin le film tunisien Khorma, le crieur de nouvelles de Jilani Saadi (France/Tunisie), sur un jeune orphelin, Khorma. L’enfant détonne par la rousseur de ses cheveux et la blancheur de sa peau et vit sous la protection du vieux Bou Khaledre qui tente de lui transmettre les secrets de son métier de colporteur de nouvelles et prieur pour les morts...

Le 21 avril un remarquable film palestinien, Atash de Tawfik Abu Wael (France Israël, 2004), récit du quotidien de la famille d'Abu Shukri et de sa famille qui habitent depuis dix ans au fonds d'une vallée, au milieu de nulle part, loin de leur village natal, en autarcie, fabricant du charbon de bois issu des arbres qu'ils braconnent. L'arrivée de l'eau va précipiter le drame familial…Toujours le 21 avril, c’est le tour du cinéma tunisien et d’un de ses meilleurs cinéastes, Nouri Bouzid (auteur de L'homme de cendres, Les sabots en or, Bent familia…) qui présentera son dernier film Poupées d'argile (France/Tunisie/Maroc 2002), l’histoire d’Omrane la quarantaine, qui se charge de placer à Tunis les jeunes filles de son village comme bonnes à tout faire. Il perçoit leur salaire, le redistribue aux familles.

Rebeh, la plus rebelle, ne supporte plus sa condition et s'enfuit… Le 22 avril, avant première du film Zaman, l'homme des roseaux de Amer Alwan (France/Irak, 2003): Zaman et sa femme mènent un vie simple et modeste au sud de l'Irak. Leur amour a résisté au temps et aux événements qui ravagent l'Irak. Un jour il apprend que sa femme souffre d'un mal étrange, stigmate de la guerre. Il part à la recherche de ce précieux remède… Toujours au programme de cette journée le film Mirage d'Ahmed Bouanani (Maroc, 1979), une fable «qui se situe entre hier et demain, entre le silence et le cri, et qui s'achève comme une désillusion», en présence du réalisateur

Le 23 avril trois films de Malek Bensmail: DëmoKratia (France, 2001) et Boudiaf, un espoir assassiné (de Malek Bensmail et Noël Zuric, Algérie France,1999) et Aliénations (France/Algérie,2003),tourné à l'hôpital psychiatrique de Constantine.

A signaler la table ronde, prévue le matin, autour de la production des films du Sud.
Le même jour avant première du film Le thé d'Ania de Saïd Ould Khelifa (France Algérie 2004) histoire de Mehdi, romancier algérois, qui n'a plus le courage de parler, alors il écrit, pendant que la violence ambiante s'empare des corps et des coeurs.

Cerise sur le gâteau le 24 avril avec la projection du film saga sur la Palestine, La porte du soleil de Yousry Nasrallah (Egypte France, Maroc, 2004), en présence de la comédienne Rim Turki.

Antonia Naim

Informations:
Institut Lumière
25, rue du Premier-Film, 69008, Lyon, France
Tél 33 4 78 78 1895
Fax 33 478 78 36 56
regardsud1@numericable.fr
www.institut-lumiere.org


Marseille,04 25 2005
Antonia Naim
Babelmed
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |