Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Le port de Sète cherche à développer son trafic

· La direction de ce port est en visite au Maroc
· Le durcissement des règles de la sécurité routière bénéficie au transport maritime


La direction du port de Sète (Méditerranée) veut renforcer le trafic avec les ports marocains. C’est dans cette perspective que Jean-Paul Simo, DG de la Chambre de commerce et d’industrie de Sète-Frontignan-Mèze est en visite au Maroc cette semaine.

Signalons que les ports français sont gérés par les Chambres de commerce et d’industrie. L’objectif de cette visite est de tracer les contours d’une coopération poussée avec les ports nationaux. «J’ai rencontré le directeur de la Comanav, notre partenaire historique, puisque nous travaillons avec cette compagnie depuis 28 ans. Je compte également rencontrer le patron de Comarit à Tanger. Et ce, dans le but de renforcer le trafic et accueillir plus de passagers et dans les meilleures conditions», indique Jean-Paul Simo. La direction du port de Sète travaille actuellement à l’aménagement d’un nouveau pôle passagers susceptible d’accueillir des navires d’une plus grande capacité.

D’ailleurs, un linéaire de quai long de 450 mètres va être affecté à ce pôle. Jean-Paul Simo annonce en outre qu’une nouvelle gare de débarquement sera ouverte à terme dans ce port. Le parking des voitures sera également agrandi de plusieurs centaines de mètres pour éviter les embouteillages. «Il ne faut pas oublier que des dizaines de milliers de MRE effectuent au moins deux fois par an la traversée de la Méditerranée à travers le port de Sète. Avec le durcissement des règles de sécurité routière, nous comptons récupérer d’autres passagers», explique le DG du port. Sète dessert le port de Tanger une fois tous les deux jours. En été, une seconde escale est prévue à Nador tous les 4 jours. Depuis le début de l’année, 165.000 passagers ont utilisé les services du port de plaisance de Sète, soit une hausse de 40% par rapport à la même période en 2004. Deux armateurs assurent la traversée sur les deux lignes à savoir Comanav et Comarit. «La mise en service de car-ferries plus rapides et de pus grandes dimensions entraînera une hausse significative de la fréquentation», estime Jean-Paul Simo.

Le fret n’est pas en reste. Le DG du port de Sète a également rencontré les responsables de l’Odep afin de préparer la signature d’un protocole de partenariat entre les deux entités en juillet prochain. «Cette convention qui concernera les ports de Casablanca et Tanger, portera entre autres sur la gestion et le management portuaire, l’exploitation et la sûreté portuaire ou encore la protection de l’environnement portuaire», souligne Jean-Paul Simo. Ce dernier a également rencontré des transitaires marocains afin de redynamiser les échanges commerciaux entre Tanger et le port français. Ceux-ci ont représenté quelque 120.000 tonnes en ce début d’année. Les engrais et phosphates représentent une part significative du trafic.

Casablanca,03 14 2005
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |