Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Maroc : Amont Textile - Guillaume Sarkozy en prospection

Guillaume Sarkozy, président de l’Union des industries textiles (UIT), vice-président du Medef et PDG des Tissages de Picardie (ameublement), démarre sa visite au Maroc aujourd’hui 10 février, accompagné par des textiliens français. Parmi les objectifs de cette mission, discuter des opportunités d’investissement dans l’amont du secteur textile-habillement au Maroc, et de celles offertes par les accords que le Royaume a conclus avec l’Union européenne et les Etats-Unis.

Aussi au programme, la production industrielle textile d’ameublement, des visites d’usines de tissage offrant une large gamme de produits haut de gamme pouvant travailler des grandes et petites séries ainsi que des usines d’ennoblissement et d’apprêts

· Le président de l’Union des industries textiles à la tête d’une délégation d’opérateurs
· Ils sont très intéressés par le tissu d’ameublement marocain
· La Turquie et le Royaume représenteraient même une menace


Amont en panne cherche débouchés, amont en développement cherche investissements. Dans le secteur textile, la France et le Maroc ont tous les atouts pour s’entendre, du moins sur ce créneau. Relations historiques, proximité géographique, la France est le premier client du Maroc qui représente tout de même son cinquième fournisseur. Et puis en France, l’amont textile n’est plus ce qu’il était. Il ne représente plus que quelque 180.000 emplois aujourd’hui.

Ainsi, dans le cadre de la promotion de l’assouplissement des mesures l’investissement et aussi pour multiplier les opportunités de développement de l’amont du textile-habillement au Maroc, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Mise à niveau, a-t-il convié Guillaume Sarkozy, président de l’Union des industries textiles (UIT), vice-président du Medef et PDG des Tissages de Picardie (ameublement). Et ce, pour une visite de deux jours les 10 et 11 février, loin d’être désintéressée des deux côtés. En effet, Sarkozy conduit une mission d’hommes d’affaires, des textiliens principalement des fabricants de tissus d’ameublement tels que les Tissages de Gravigny, Devanlay SA, Deffrennes Duplouy Frères ou encore les Tissus d’ameublement de la Loire. Toutes ces entreprises ont un même objectif: rencontrer l’ensemble des interlocuteurs publics et privés pertinents pour la concrétisation de leur projet industriel ou commercial. La première demi-journée a été consacrée aux opportunités offertes par l’industrie marocaine du textile-habillement et sur le dispositif d’encouragement mis en place par le Maroc. Elle sera suivie l’après-midi du 10 et la matinée du 11 février par des entretiens individuels et les visites de sites. Une rencontre qui tombe à point nommé dans un contexte de mondialisation des échanges assez perturbé par la montée en puissance de l’offensive asiatique et particulièrement chinoise.

A ce titre, il faudrait peut-être rappeler que Guillaume Sarkozy, fervent défenseur de la cause textile, ainsi qu’il en avait fait montre lors des premières assises nationales du textile-habillement à Marrakech en octobre 2003, est inquiet quant aux répercussions de la déferlante asiatique sur l’industrie mondiale. Pour lui, s’il n’est pas question de remettre en cause la participation de la Chine dans l’OMC, il demeure sceptique quant à son «honnêteté» à appliquer les règles de la même façon que dans tous les autres pays. Et ce n’est pas tout. Dans un entretien accordé à un quotidien français, Sarkozy soulignait l’importance du Maghreb dans la nouvelle configuration mondiale du textile: “Nous avons besoin du Maghreb comme l’Allemagne a besoin des pays de l’Est. Bruxelles doit le comprendre”, ajoute-t-il et “l’alliance du patronat et des syndicats est un atout considérable pour imposer cette idée”. Interrogé sur la concurrence des pays à faible coût de main-d’oeuvre, le PDG des Tissages de Picardie disait que si pour le tissu d’ameublement les concurrents étaient principalement européens, les importations de Turquie et du Maroc commencent à arriver et pourraient bientôt déstabiliser le marché.

--------------------------------------------------------------------------------

Observatoire de la Chine

Pour le président de l’UIT, la manière dont la Chine rentre sur le marché européen semble, par certains côtés, effrayante. Toutefois demeure une interrogation: sur certains produits textiles libéralisés, la progression atteint 150% d’une année sur l’autre, tandis que les prix chutent de 40%. Selon lui, la Chine représente peut-être un grand marché pour l’Europe, mais son ouverture est-elle réelle? Qu’en est-il de la protection des dessins et des modèles? Des questions qui restent en suspens, et pour lesquelles Sarkozy «demande la création d’un observatoire de la Chine à l’échelle européenne».

Casablanca,02 21 2005
Radia Lahlou
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |