Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Actualités Euromed

INITIATIVES

L’arrangement relatif aux règles d’origine approuvé en décembre dernier par le Comité de coopération douanière UE-Israël s’appliquera à partir du 1er février. Selon l’avis aux importateurs publié dans le Journal Officiel de l’UE n° C 20 du 25 janvier, “tous les certificats de circulation… et les déclarations sur facture établis en Israël porteront le nom de la ville, du village ou de la zone industrielle où a eu lieu la production conférant le statut d’origine”. Le régime préférentiel accordé dans le cadre de l’Accord d’association “sera refusé aux produits pour lesquels la preuve d’origine indique que la production conférant le statut d’origine a eu lieu dans une ville, un village ou une zone industrielle placé sous administration israélienne depuis 1967”, en d’autres termes dans les zones occupées du Golan, de Jérusalem Est, de Cisjordanie et de Gaza, dont l’UE estime qu’elles n’entrent pas dans le cadre du champ d’application géographique de son accord d’association avec Israël. Cet avis remplace un texte publié dans le Journal Officiel de l’UE n° C 328 du 23 novembre 2001.

REUNIONS

* Le Conseil de l’UE réuni le 24 janvier à Bruxelles a pris note des priorités présentées par le Luxembourg, qui assure la Présidence de l’UE au premier semestre 2005, en ce qui concerne la mise en œuvre de la stratégie de l’UE à l’égard de la région méditerranéenne. Parmi ces priorités fugurent la consolidation de l’acquis du Processus de Barcelone et la progression de l’esprit de partenariat avec les Partenaires méditerranéens par le biais de l’approfondissement de la politique de voisinage.

* Dans le cadre de sa visite au Proche-Orient, le Président du Conseil de l’UE et ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a rencontré le 20 janvier à Gaza le Président palestinien, Mahmoud Abbas, et son ministre des Affaires étrangères, Nabil Chaath. M. Asselborn a invité le Président Abbas au Conseil des ministres des Affaires générales et relations extérieures de l’UE, qui se tiendra le 21 février à Bruxelles. A l’issue de ces entretiens, le Président du Conseil de l’UE a fait une déclaration à la presse dans laquelle il a félicité le peuple palestinien pour le bon déroulement des élections présidentielles ; il a appelé les Palestiniens à « renoncer complètement à la violence et s’engager pleinement sur la voie politique ». « L’UE est prête à vous aider en offrant un soutien politique, financier et technique », a-t-il ajouté. « En 2004, environ € 250 millions ont été attribués par l’UE, qui distribuera une somme similaire en 2005 ». Le texte complet de la déclaration se trouve en ligne à l’adresse suivante : http://www.eu2005.lu/fr/actualites/communiques/2005/01/20ja-po-il/index.html Le 20 janvier également, au Centre Interdisciplinaire de Herzliya, en Israël, M. Asselborn a prononcé un discours sur « L’UE en tant qu’acteur sur la scène internationale ». Le texte est en ligne sur le site http://www.eu2005.lu/fr

* Le Comité politique de l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne (APEM) s’est réuni le 25 janvier à Bruxelles sous la Présidence de Madame Tokia Saifi et en présence de Fathi Sorour, Président de l’Assemblée. Le Comité a discuté d’une proposition, présentée par le vice-Président du Parlement européen, Antonios Trakatellis, et par la Présidente de la Commission du développement et de la coopération, Luisa Morgantini, de créer un système d’alerte en ce qui concerne les tremblements de terre et les raz-de-marée en Méditerranée (voir aussi p. 2). Le rapport de l’eurodéputé Edward McMillan-Scott, chef de la délégation du Parlement européen, sur les élections palestiniennes a été également évoqué. Le Comité a enfin indiqué qu’il préparera un rapport sur le Processus de Barcelone. Dans un discours prononcé devant le Comité, la Commissaire européenne chargée des relations extérieures et de la politique de voisinage, Benita Ferrero-Waldner, a réaffirmé le rôle central du processus de Barcelone, précisé et enrichi par la Politique européenne de Voisinage, vis-à-vis de la région euroméditerranéenne, et a déclaré que l’APEM est l’institution qui incarne le mieux l’objectif du Processus de Barcelone de créer une zone de stabilité politique et de démocratie dans cette région. Elle a d’autre part estimé qu’il faudrait rapprocher le Partenariat des préoccupations des citoyens. Le texte du discours se trouve en ligne :
http://europa.eu.int/comm/commission_barroso/ferrero-waldner/index_en.htm

* Dans un autre discours prononcé le 25 janvier à Bruxelles devant la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen, Mme Ferrero-Waldner a qualifié de « très encourageants » le processus et le résultat des élections palestiniennes. Elle a affirmé que l’UE devrait travailler avec le nouveau gouvernement israélien et l’Autorité palestinienne afin de créer des conditions permettant au désengagement de Gaza de réussir. Elle a rappelé d’autre part que la Politique européenne de voisinage constituait l’une de ses priorités. Le texte de ce discours se trouve sur le site http://europa.eu.int/comm/commission_barroso/ferrero-waldner/index_en.htm .

* La cinquième réunion du Conseil d’association UE-Tunisie aura lieu le 31 janvier à Bruxelles. Le Conseil commencera par parler de l’état actuel et des perspectives des relations entre l’UE et la Tunisie dans le cadre de l’Accord d’association. Puis il y aura un échange de vues sur le plan d’action « voisinage » pour la Tunisie, proposé en décembre dernier par la Commission européenne. La réunion se terminera par un dialogue politique sur des sujets d’intérêt commun.

* Les hauts fonctionnaires du Partenariat euro-méditerranéen responsables des questions politiques et de sécurité se sont réunis le 26 janvier à Bruxelles. La Présidence luxembourgeoise de l’UE a présenté ses priorités quant au premier volet du Processus de Barcelone, en soulignant que ce processus reste central dans les relations entre l’UE et les Partenaires méditerranéens. Les hauts fonctionnaires ont ensuite discuté du rapport entre Barcelone et le Partenariat stratégique vis-à-vis de la Méditerranée et du Moyen-Orient ; un accord s’est dégagé sur l’opportunité de consultations avec les Partenaires à ce sujet. Les participants ont souligné les possibilités d’une évolution plus favorable du processus de paix ouvertes par les élections palestiniennes. En ce qui concerne la préparation du 10e anniversaire du Processus de Barcelone, la Commission européenne a annoncé qu’elle préparait pour le printemps une communication. Dans la perspective de la réunion du 9 février du groupe ad hoc sur la prévention des catastrophes et à la lumière des leçons qui peuvent être tirées du raz-de-marée qui a frappé l’Asie du sud, un consensus est apparu quant à la nécessité d’examiner la possibilité de créer un système d’alerte méditerranéen. Enfin les hauts fonctionnaires se sont prononcés en faveur de l’intensification des contacts avec l’Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne.

* Le Comité euro-méditerranéen du Processus de Barcelone s’est réuni les 26 et 27 janvier à Bruxelles. La Présidence luxembourgeoise de l’UE a présenté ses priorités pour les volets économique/financier et social/culturel/humain du Processus de Barcelone. A propos de la préparation du 10e anniversaire du Processus de Barcelone, une longue discussion a été consacrée à l’amélioration de la visibilité du partenariat euroméditerranéen. En outre, en tant que Conseil des gouverneurs de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue des cultures, le Comité a discuté de la future désignation du Président et du Vice-Président de la Fondation; après avoir entendu un exposé du Directeur, Traugott Schöfthaler, sur le programme de travail de la Fondation pour 2005, il a approuvé ce programme et le budget. Il a été enfin précisé que la session inaugurale de la Fondation aurait lieu le 20 avril.

* Le groupe de travail sur la coopération industrielle euro-méditerranéenne se réunira les 1er et 2 février 2005 à Bruxelles. Le groupe se penchera d’abord sur le processus de suivi de la mise en œuvre de la Charte euro-méditerranéenne pour l’entreprise. Pour faciliter l’échange de bonnes pratiques à l’échelon régional, le groupe devrait créer des groupes d’experts. La Commission européenne présentera un document relatif à la coopération industrielle euro-méditerranéenne, l’état d’avancement des programmes régionaux MEDA existant dans ce domaine (Euromed Marché, ANIMA, Euromed Qualité, Euromed Innovation, UNIMED et la coopération entre PME), ainsi que les activités liées à l’avenir du secteur du textile et de l’habillement. La délégation chypriote proposera de créer une agence régionale de promotion des investissements. Un rapport sur la mise en œuvre du Plan d’action de Palerme en matière de libre circulation des produits industriels sera présenté. Le groupe consacrera une session à l’avenir de l’aide au développement du secteur privé, notamment sous l’angle de la politique de voisinage, et il terminera par un examen de ses méthodes de travail.

PROGRAMMES & PROJETS

* DEUX FAÇONS NOUVELLES DE VALORISER LE PATRIMOINE MEDITERRANEEN
Deux nouveaux projets financés par MEDA vont appliquer des approches nouvelles à la valorisation et à la gestion du patrimoine culturel méditerranéen : il s’agit de « Qantara » (« pont » en arabe) et de « Byzantium Early Islam » (Byzance Débuts de l’Islam), lancés en ce mois de janvier dans le cadre du Programme régional Euromed Héritage III, géré par l’Office de coopération EuropeAid de la Commission européenne. « Qantara – Patrimoine méditerranéen : traversées d’Orient et d’Occident » a pour but de créer une base de données contenant des éléments emblématiques du patrimoine culturel et artistique méditerranéen afin de mettre en lumière l’identité partagée et les identités propres. Ce projet de trois ans devra organiser une exposition itinérante et diffuser de l’information sous différentes formes. Ce projet de € 3,6 millions est coordonné par l’Institut du Monde Arabe de Paris et il réunit des ministères de la Culture et d’autres instances d’Algérie,de Jordanie, du Liban, du Maroc, de Tunisie et d’Espagne. Le projet « Byzantium Early Islam » a pour sous-titre « Approche intégrée multidisciplinaire pour une meilleure connaissance et protection du patrimoine culturel byzantin et islamique ». Ce projet d’environ € 1,2 million contribuera à fournir une formation complémentaire à des professionnels du patrimoine. Il appliquera les technologies modernes à la recherche et à la réalisation d’inventaires. En outre, des publications imprimées et électroniques aideront à sensibilier le grand public, notamment les jeunes, au patrimoine culturel. Ce projet a une durée de trois ans et il est coordonné par la Société hellénique pour la protection de l’environnement et du patrimoine culturel, installée à Salonique. Les autres partenaires sont des institutions universitaires et culturels d’Israël, des Territoires palestiniens, de Chypre, de Grèce et d’Italie. http://www.euromedheritage.net

* ATELIER ISRAELO-PALESTINIEN SUR L’ELECTRICITE ET LE GAZ
De hauts responsables israéliens et palestiniens de l’énergie tenteront, avec des responsables de la Commission européenne, de définir les étapes nécessaires à la création d’un marché sous-régional de l’électricité et du gaz lors d’un atelier organisé les 30 janvier et 1er février à Weilrod, près de Francfort en Allemagne, dans le cadre du projet régional « Réforme du cadre juridique et institutionnel du secteur de l’énergie », financé par MEDA et géré par l’Office de coopération EuropeAid de la Commission européenne. Cet atelier est le troisième d’une série de réunions sous-régionales. Il a également pour but de déterminer les étapes pouvant permettre de relier ce marché israélo-palestinien à un marché régional plus vaste et l’appui nécessaire de la part de l’UE pour concrétiser ces projets. Le projet est coordonné par la société DECON.

* ALGERIE, LIBAN ET SYRIE VEULENT PROGRESSER SUR LES REGLES D’ORIGINE
Les représentants de l’Algérie, du Liban et de la Syrie participant à un séminaire intra-régional sur mesure consacré aux règles d’origine pan-euro-méditerranéenne ont estimé nécessaire l’adoption dans les meilleurs délais des Protocoles euro-méditerranéens sur les règles d’origine dans le cadre des Accords d’association respectifs avec l’UE et des accords avec les autres partenaires pan-euro-méditerranéens. Ce séminaire a eu lieu à Beyrouth du 17 au 19 janvier dans le cadre de la deuxième phase du programme régional Euromed Marché, financé par MEDA et géré par l’Office de coopération EuropeAid de la Commission européenne. Les participants ont également conclu à la nécessité de mettre en œuvre dans les meilleurs délais des programmes de formation, d’information et de sensibilisation sur les règles d’origine. http://www.euromedmarket.org

* DEUX SEMINAIRES DE FORMATION POUR FONCTIONNAIRES MEDITERRANEENS
Deux séminaires de formation destinés à des fonctionnaires méditerranéens auront lieu du 31 janvier au 4 février dans le cadre du Programme régional « Formation des administrations publiques », financé par MEDA et géré par l’Office de coopération EuropeAid de la Commission européenne. Il s’agit d’abord du quatrième séminaire consacré aux connaissances de base sur l’UE. Il se tiendra à Bruxelles et il portera sur les origines et l’évolution de l’UE, ses institutions et son processus décisionnel, ses politiques et le droit européen, ainsi que sur les aspects clés du processus euro-méditerranéen et sur le Programme MEDA.. L’autre séminaire, le deuxième consacré à la formation des formateurs, aura lieu à Barcelone en Espagne et portera sur l’identification des besoins de formation et la mise sur pied de programmes et de moyens matériels pour la formation. Ce séminaire s’adresse à des cadres dirigeants et à des fonctionnaires travaillant dans des instituts de formation et des instances responsables des ressources humaines. Le programme « Formation des administrations publiques » est coordonné par l’antenne de Barcelone de l’Institut européen d’administration publique. « Connaissances de base sur l’UE » et « Formation de formateurs » sont deux des quatre modules du programme ; les deux autres s’appellent «cours avancé sur l’UE » et « les programmes de l’UE ». Il est également envisagé de créer un réseau de centres de formation dans le cadre de ce programme.

PUBLICATIONS

* EN LIGNE : SIX ETUDES ANIMA SUR LES INVESTISSEMENTS ET LES SECTEURS D’ACTIVITE
Six études viennent d’être mises en ligne par ANIMA, le réseau euro-méditerranéen des agences de promotion des investissements, soutenu par MEDA dans le cadre d’un programme régional (ANIMA) géré par l’Office de coopération EuropeAid de la Commission européenne. Il s’agit de « L’image de la région MEDA pour les investisseurs », « Attractivité des Partenaires méditerranéens et charte de l’investissement MEDA » (en anglais uniquement), « L’impact en Europe des délocalisations vers les pays méditerranéens », « L’industrie cosmétique » dans la région méditerranéenne, « La filière automobile dans la région euro-méditerranéenne » et enfin « Les call-centers et les centres de services partagés dans la région euro-méditerranéenne ». http://www.animaweb.org (aller sur « Documents »).

DIVERS

* PREMIER FESTIVAL DU CINEMA DE L’UE EN EGYPTE
Le premier Festival du Cinéma de l’UE en Egypte, organisé par le critique de cinéma Samir Farid et soutenu par la Délégation de la Commission européenne au Caire ainsi que par les ambassades des Etats membres, aura lieu du 30 janvier au 10 février au Caire et du 12 au 23 février à Alexandrie. Ce festival présentera 20 films très récents de vingt pays de l’UE, dont certains ont été réalisés par des metteurs en scène célèbres comme le Britannique Ken Loach, le Français François Dupeyron, le Polonais Krzystof Zanussi et le Portugais Manoel de Oliveira. Le programme est en ligne sur le site http://www.eu-delegation.org.eg/en/News/70.asp

Bruxelles,01 31 2005
Redaction
Union Européenne
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |