Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Tunisie : Les assurances préparent leur réforme

· Il s’agit de remédier à la sous-capitalisation des compagnies
· Et donner un nouvel élan aux branches déficitaires
· Pour l’automobile, projet de barème d’indemnisation

La réforme du secteur des assurances tunisien est remise à l’ordre du jour. Son avenir dépend désormais du plan de mise à niveau prévu par les professionnels, de concert avec l’autorité de tutelle.
Une réforme considérée par plus d’un comme l’un des chaînons manquants de la série de réformes, qui ont touché les principaux compartiments du secteur financier ces dernières années, en l’occurrence la Bourse et le marché bancaire.

Concrètement, il s’agit de remédier à la sous-capitalisation des compagnies d’assurances et donner un nouvel élan à certaines branches générant jusque-là un faible chiffre d’affaires, telles l’assurance vie ou encore l’assurance agricole.

Outre son rôle dans le développement du secteur de manière générale, l’assurance vie est également appelée à jouer un rôle-clé dans la future réforme des régimes de retraite en Tunisie.

A cet égard, l’élargissement des structures de commercialisation aux banques (bancassurance) et à l’office de poste devrait booster le chiffre d’affaires généré par cette branche. Aujourd’hui, sa part dans le chiffre d’affaires global demeure faible, même en comparaison avec les marchés voisins, marocain par exemple. Ce taux ne dépasse pas actuellement le seuil de 10% en Tunisie.

Sur un autre volet, la réforme consiste aussi et surtout à parer au déséquilibre chronique de la branche automobile, problème récurrent du secteur des assurances. Un déséquilibre que les professionnels expliquent par l’insuffisance de la prime de garantie obligatoire fixée par l’autorité de tutelle d’une part, et l’augmentation des accidents corporels entraînant des condamnations à la charge des assureurs de l’autre. En Tunisie, des assureurs proposent de suivre l’exemple marocain en la matière. Et ce, en instituant un barème de référence pour les juges et permettant aux assureurs d’évaluer eux-mêmes les coûts des sinistres ou de proposer éventuellement des règlements à l’amiable.

--------------------------------------------------------------------------------

Taux de pénétration encore faible

Le taux de pénétration de l’assurance demeure faible en Tunisie (moins de 2% du PIB). En dehors de l’assurance obligatoire, l’assurance volontaire cherche encore ses marques. Conscients de l’enjeu que cela représente, les professionnels ne ménagent aucun effort pour booster le secteur. En moyenne, celui-ci a crû d’une moyenne de 9 à 10% ces dernières années. Une progression importante certes mais insuffisante pour rattraper ce retard accusé en termes de déséquilibre entre risques obligatoires chroniquement déficitaires tels l’assurance vie et les autres.

Tunis,01 17 2005
Yousra Mahfoud
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |