Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Algérie: La croissance des dépenses inférieure aux recettes

· C’est ce qui ressort de la loi de Finances 2005
· Les dépenses ne dépasseront pas 30,5% du budget jusqu’en 2009
· Le pays se prépare au partenariat avec l’UE et à son entrée à l’OMC


La loi de Finances pour 2005 a été signée le 29 décembre par le président Abdelaziz Bouteflika avec, pour la première fois, un taux d’augmentation des recettes de l’Etat supérieur à celui des dépenses, a-t-on indiqué le 30 décembre de source officielle.

“L’année 2005 est un tournant dans notre politique budgétaire puisque le taux de croissance des dépenses sera inférieur à celui des recettes sur la base d’un prix de baril de pétrole de 19 dollars”, a affirmé le ministre des Finances Abdellatif Benachenhou. Les dépenses budgétaires pour 2005 seront de 1.950 milliards de dinars (20,5 milliards d’euros environ), en hausse de 3,85% par rapport à 2004 alors que les recettes s’élèveront à 1.636 milliards de dinars (17,3 milliards d’euros), en augmentation de 4,03%, selon la même source.

Les dépenses, qui représenteront en 2005 un taux de 37,5% de la richesse nationale, ne dépasseront pas 30,5% de cette richesse quatre ans plus tard, en 2009, a estimé Benachenhou. En outre, les dépenses de fonctionnement n’augmenteront pas et seront maintenues, pour la première fois de l’histoire de l’Algérie indépendante, au même niveau qu’en 2003, a-t-il ajouté. Dans un commentaire jeudi matin, la radio publique algérienne a estimé que ce budget visait à préparer l’économie algérienne au partenariat avec l’Union européenne et à l’adhésion de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) annoncée courant 2005 par les autorités.

Casablanca,01 10 2005
Redaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |