Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Les agents de voyages, inquiets pour leur survie, s'arment face à l'internet

La forte croissance d'internet, ainsi que le changement de modèle économique avec la suppression des commissions sur les billets d'avion, ont été au coeur des débats du congrès d'Afat Voyages, premier réseau français indépendant en nombre de points de vente avec 558 agences, réuni pour trois jours à Fès, au Maroc.

Les agents de voyages, inquiets pour leur survie devant la concurrence des sites de voyage en ligne, ont décidé de s'armer pour faire face et enrayer un danger de mort annoncée.

Le président d'Afat Voyages Jean-Pierre Mas, parlant au lendemain du lancement par le géant américain Travelocity d'un site français, a estimé que ces deux facteurs allaient entraîner "la disparition de 15 à 25% des agences en trois ans".

"Le monde du tourisme vit le plus grand bouleversement de son histoire", a-t-il déclaré. "L'année 2005 verra plus de changements qu'en 35 ans. Cela peut être une catastrophe, ou une opportunité. Ceux qui surviront vivront mieux".

Les agences, déjà fragilisées par les attentats, la situation en Irak, la crise économique ou le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), et jusqu'ici comme tétanisées, ont décidé de réagir, revendiquant une "valeur ajoutée", le conseil, et en se lançant elles-mêmes dans la bataille d'internet, l'un pouvant compléter l'autre.

Selon Fany Vielajus, sociologue, "jamais on n'a eu autant besoin d'un agent de voyage, pour créer un lien vivant et personnalisé avec le client, anticiper la demande, stimuler, conseiller, accompagner".

"Pour s'y retrouver dans la multiplicité des offres, il est vrai que l'agence peut encore apporter un +plus+ en jouant un rôle de conseil", reconnait Carlos Da Silva, "patron" du site internet Go Voyages, l'un des pionniers du redouté "forfait dynamique", ou voyage à la carte en ligne.

L'autre piste, c'est de combattre les sites internet qui, pour certains, ouvrent d'ailleurs des boutiques, sur leur propre terrain. Le président d'Afat a ainsi annoncé que d'"ici un an", il y aurait un site internet Afat de vente en ligne. Il concurrencera ses adhérents mais ceux-ci pourront aussi moderniser leurs propres sites d'agences.

"Nous n'avons pas le choix. Si nous ne sommes pas présents sur le web, les autres prendront la place", a-t-il insisté. "C'est mieux que si nos clients vont acheter sur Voyages-Sncf.com", a-t-il ajouté. "Ne pas être acteur du Web, c'est marcher sur une seule jambe". D'autres réseaux, comme Thomas Cook ou Sélectour, sont aussi ou vont être sur les rangs de l'internet.

Pour sa part, Go Voyages, outre son activité de vente en ligne, propose aux agences de leur fournir un site avec moteur de réservation "clefs en mains" à partir de son propre système, pour un coût initial de 2.000 euros, plus 300 à 500 euros annnuels.

Sur le marché des sites de voyage en ligne, en plus d'Odysia, le dernier-né de Travelocity, on peut principalement citer Voyages-Sncf.com, Lastminute, Expedia ou encore Opodo.

"Il faut prendre le taureau par les cornes", estime George Colson, patron de Fram, voyagiste et distributeur, qui, "pour l'instant", ne travaille pas avec les grands sites internet. Bruno Gallois, Pdg de Marsans, "se félicite" au contraire de leur arrivée, car "ils permettent de vendre davantage". Mais ils ne faudrait pas, dit-il, qu'il veuillent aussi jouer les tour opérateurs, comme l'a tenté un temps Promovacances.

Marseille,11 29 2004
Redaction
Ebusiness
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |