Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Les blogs, nouvel eldorado du Web

Des millions de ces journaux intimes nouvelle génération sont en ligne. Opérateurs télécoms, portails Internet et éditeurs de solutions commencent à penser à leur exploitation financière.

Leur pouvoir est grand : le soir des élections américaines, des rumeurs évoquant des sondages sorties des urnes faisant état d'une avance de John Kerry dans des Etats clés avaient envoyé Wall Street au tapis. Origine des rumeurs ? Les blogs ou weblogs. Des termes barbares qui désignent ces nouveaux journaux personnels qui font fureur sur le Web.

Combien sont-ils? Personne ne le sait au juste. Le site de référencement spécialisé Technorati recense plus de 4,5 millions de ces journaux intimes, mais le nombre total est sans doute très supérieur. Pour l'instant, on parle surtout de l'aspect gratuit et communautaire des blogs et de leur utilisation en politique. Ancien ministre de l'Economie branché, Dominique Strauss-Kahn possède le sien. Aux Etats-Unis, les deux principaux candidats à la présidence se sont servi de blogs pendant la campagne, histoire d'entretenir un contact direct avec le citoyen. Car, c'est sa principale caractéristique, le blog permet un dialogue permanent avec les internautes en les invitant à réagir en temps réel, sans modérateur.

Ce succès florissant, certains tentent maintenant de le transformer en monnaie sonnante et trébuchante. Comme la société américaine Six Apart, qui a levé 10 millions de dollars. Son métier : proposer au grand public ou aux professionnels des solutions techniques de weblogs. Elle vient d'ailleurs de débarquer en Europe en rachetant la start-up française Ublog, créée l'an passé par Loïc Le Meur. Pour ce vétéran du Web hexagonal, aucun doute, les blogs, c'est l'avenir. "On réalisera en 2004 plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires pour une entreprise de 50 salariés. Nous sommes à l'équilibre", explique-t-il.

Outil de communication pour les entreprises

Comment? "Nous avons deux activités. L'une orientée vers les professionnels, l'autre vers le grand public". Dans le premier cas, Six Apart licencie sa technologie à des entreprises. Le blog est une solution de publication d'information. Avec un avantage : la souplesse. Mettre le texte à jour se fait en un clic de souris, en le tapant comme sur un traitement de texte classique. Il apparaît alors mis en forme à l'adresse Internet donnée et à la place indiquée. La publication peut se faire sur le Net, via mail ou même par téléphone portable. Pour des équipes de taille réduite, un blog peut devenir un outil de communication, à mi-chemin entre l'Intranet et le mail.

Mais Six Apart vise aussi le grand public, en proposant ses solutions en marque blanche à des portails Internet et autres sites d'audience. "Nous avons 2.000 nouveaux utilisateurs par jour. Ils choisissent soit la version gratuite, soit une version payante à 5, 10 ou 15 euros par mois", explique Loïc Le Meur. Les versions gratuites sont financées par la publicité. "Nous avions en septembre 5 millions de pages vues par jour".

D'ailleurs, son partenaire Neuf Télécom a choisi ce modèle pour rentabiliser ce nouveau service lancée en juillet et baptisée NeufBlog. "C'est un coût pour Neuf Télécom, mais nous intégrons facilement ce service dans notre offre publicitaire de portail", explique Jean-Michel Gobet, responsable marketing grand public de l'opérateur. Reste que le portail ne mise pas sur les blogs pour faire fortune, mais compte sur leur pouvoir de fidélisation. "Le service est réservé à nos clients. S'ils partent, ils perdent leur blog".

Un filon publicitaire pour Skyrock

De fait, si la démarche reste encore l'apanage d'initiés, elle peut créer une forte dépendance pour ses amateurs. En France, la radio Skyrock exploite le filon : elle a créé Skyblog.com il y a moins de deux ans. Bilan aujourd'hui : "plus d'un million de blogs actifs, 200.000 contributions par jour et 29 millions de visites par mois", assure Pierre Bellanger, le PDG de Skyrock. Une audience que la radio jeune ne laisse pas inexploitée. "Les recettes publicitaires devraient croître de 30 à 50% cette année. Et nous utilisons la base du million d'adresses mails et coordonnées que nous avons à des fins de marketing direct".

Google expérimente la même piste, avec Blogger.com, rachetée l'an passé aux Etats-Unis et qui est outre-Atlantique l'un des leaders du marché. Dans la lignée de sa stratégie globale, il a choisi de financer entièrement le service par la publicité.

Cet engouement s'explique aussi par la capacité du blog à acquérir facilement de la notoriété. "Les blogs sont très bien référencés dans Google. Le moteur trie les sites en fonctions de différents paramètres : la fréquence de leur mise à jour, le nombre de liens vers d'autres sites qu'ils contiennent". Autant de facteurs qui permettent aux blogs bien référencés de très vite acquérir une forte audience.

Blogs sur téléphones mobiles

D'ailleurs, cette interactivité commence aussi à être exploitée financièrement. Freever, qui édite des outils de communication pour téléphones portables, a lancé un service de blogs l'an passé en Grande Bretagne sur Vodafone Live! et vient de réitérer l'expérience en France il y a deux semaines sur SFR. "Nous avons 300.000 blogs actifs, avec en moyenne 3 à 4 mises à jour quotidienne, que nous facturons 10 centimes l'unité", explique Pierre Laurent, directeur marketing de Freever, qui compte proposer à terme un service similaire sur le Web. "Les synergies Web/mobiles sont en train de se développer".

C'est en s'appuyant sur cette conviction là qu'en France, l'éditeur de blogs Haut et Fort a bâti son modèle économique. "Nous ne croyons pas au modèle publicitaire, mais plutôt à des revenus provenant du mobile", explique Philippe Pinault, directeur associé.

Reste maintenant à savoir quelle sera la portée du phénomène. Alors que pour certains, il restera confiné à un petit nombre de férus, pour d'autres, il sera aussi populaire que le SMS ou le mail, devenant essentiel pour toutes les communautés de petite taille, familles, amis, professionnels...

Marseille,11 29 2004
Rédaction
Ebusiness
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |