Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

L’Atelier du patrimoine de Marseille aide à faire inscrire El Jedida (Maroc) au Patrimoine mondial de l’Unesco

La ville fortifiée marocaine d’El Jedida – Mazagan du temps des Portugais – est l’une des premières créations des temps modernes de l’architecture militaire. Construite en plusieurs étapes, depuis 1414, partiellement détruite par les Portugais lorsqu’ils quittent la place en 1769, la ville est une plate forme sur la côte africaine, un point relais pour tous les bateaux de commerce, y compris celui des esclaves.

Elle est aussi, sur la route des Indes, l’une des oeuvres principales des architectes lusitaniens. “En 1999, le gouvernorat d’El Jedida se rapproche de la ville de Marseille pour une coopération sur une série de problèmes : assainissement, développement et diversification des ports de plaisance, protection de l’environnement dans les zones industrielles et restauration et sauvegarde des monuments”, explique Daniel Drocourt, directeur de l’Atelier du patrimoine de Marseille, coordinateur du programme “100 sites historiques méditerranéens”.

Les universités des deux collectivités ont déjà des collaborations bien établies, notamment sur la biodiversité. Un projet de coopération est alors rédigé et, notamment, la mise en place d’une réflexion en vue d’une réhabilitation et d’une réinsertion du patrimoine bâti dans le circuit économique de la collectivité.

L’expérience de l’Atelier du patrimoine à Marseille doit aider à conserver et maintenir l’habitat traditionnel de la Médina.

Parallèlement, un premier dossier de proposition d’inscription de la cité “portugaise” au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco est présenté au Comité du patrimoine mondial.

Mais il est retardé dans son instruction faute de mesures suffisantes pour la protection de la ville fortifiée. Début 2004, le gouverneur d’El Jedida et l’association Madinati, de soutien à la ville historique, et la ville d’El Jedida reprennent contact avec Marseille pour compléter le dossier. En collaboration avec l’Atelier du patrimoine de Marseille un dossier final est présenté et début juillet 2004, le Comité du patrimoine mondial réuni en session en Chine décide l’inscription de la cité au patrimoine mondial.

“De ce fait, la coopération envisagée il y a quatre ans est relancée à l’initiative des autorités marocaines”, reprend Daniel Drocourt..

Marseille,11 09 2004
Rédaction
Medcoop
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |