Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Helpdesk, l’info on-line pour les entreprises exportatrices

· Un service lancé par l’UE au profit des pays en développement
· Près de 800 entreprises marocaines l’ont déjà consulté


L’Europe multiplie les moyens de coopération avec les pays en voie de développement.

Entre fond d’aide, reconversion de dette en investissement, et lignes de crédits, les pays peuvent désormais accéder à travers le net à de multiples informations qui pourraient contribuer à élargir les relations économiques et commerciales du Maroc avec l’Europe. Depuis son récent lancement sur Internet, le «helpdesk», a été consulté plus de 323.000 fois, soit une moyenne d’environ 1.400 questions par jour précisant que les demandes proviennent essentiellement de Chine, du Maroc, de l’Inde, d’Egypte et de certains pays d’Amérique du Sud.

Ce nouveau service lancé par l’Union européenne est dédié à l’assistance au commerce avec les pays en développement. Il rencontre un «grand succès» parmi les entreprises exportatrices marocaines. D’ailleurs, ce ne sont pas moins de 772 d’entre elles qui ont d’emblée consulté le site pour de plus amples renseignements. Sur le portail, des informations-clés concernant les droits de douanes, les modalités douanières, les règles d’origine et les statistiques commerciales disponibles, précise la Commission européenne dans un rapport présenté mardi par les commissaires européens au Commerce, Pascal Lamy, et au développement, Poul Nielson.

Mais les concepteurs du site ne comptent pas s’arrêter là. Une deuxième phase est prévue, elle doit s’achever en février 2005. Elle permettra d’élargir la base d’information, pour couvrir les exigences spécifiques d’importations dans l’UE. Il s’agira des conditions sanitaires et phytosanitaires, mais aussi des informations sur les taxes internes comme la TVA.

La Commission a présenté ce rapport comme une contribution européenne à l’amélioration de l’accès aux marchés et à la connaissance, par les entreprises des pays du Sud, des règles commerciales internationales dans le cadre de l’agenda de Doha.

Cette assistance couvre des questions qui vont des négociations multilatérales à l’OMC, aux réformes des procédures douanières, en passant par l’amélioration des infrastructures et le soutien à des entreprises pour l’accès aux marchés d’exportation.

--------------------------------------------------------------------------------

Assistance liée au commerce

Entre 2001 et 2004, la Commission européenne a dépensé 2,8 milliards d’euros pour soutenir les efforts des pays en développement à tirer profit du commerce international. Ce montant correspond à de nouveaux engagements d’environ 700 millions par an. 121 nouveaux projets au total ont été lancés pour la seule année 2003.

Pour l’Union européenne, le commerce peut apporter une contribution essentielle à la réduction de la pauvreté et à la croissance des pays en développement. “Sur cette base, nous avons fait de l’assistance liée au commerce une priorité de la politique européenne de développement ces dernières années”, a déclaré Pascal Lamy, Commissaire au commerce international. Les exemples d’impact des relations commerciales sur les pays sont multiples. Parmi les plus notoires, l’exemple de «Myner Exports» au Kenya, dont le commerce avec l’UE a triplé sur les deux dernières années où il participait au programme «Initiatives pesticides» appliqué aux pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique).
Les projets de commerce équitable en Inde et au Mexique ont donné un souffle supplémentaire aux micro-entreprises, ramené les femmes sur les marchés du travail et lancé de nouvelles marques.

Casablanca,09 27 2004
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |