Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Transport aérien: «Nos prix seront 20% moins chers» - Entretien avec Zouhair El Aoufir, président du directoire de Atlas Blue

· La compagnie Atlas Blue a effectué ses premiers vols entre le Maroc et la France. Le démarrage officiel aura lieu le 31 octobre 2004. Le président de son directoire livre à L'Economiste les grandes lignes de son business-plan.

· L'Economiste: Le premier vol de Atlas Blue n'a eu lieu que le lundi 26 juillet alors que le démarrage était prévu en juin. A quoi est dû ce retard?
- Zouhair El Aoufir: Il n'y a eu aucun retard. Je dirais même que le démarrage a eu lieu dans des délais record. La décision de créer ce nouvel instrument de transport national a été prise en février 2004, lors des assises nationales du tourisme. Cinq mois à peine se sont écoulés depuis. La mise sur pied d'une compagnie aérienne est un travail de longue haleine, notamment en matière d'autorisations et de formation des équipes. Pour Atlas Blue, cela s'est fait dans un laps de temps très court grâce au professionnalisme et à l'expérience des équipes de la maison mère. En général, un travail similaire nécessite une à trois années.
Le démarrage industriel n'aura lieu que le 31 octobre prochain. Il correspondra au début de la saison.

· L'ensemble du personnel recruté est originaire de la Royal Air Maroc?
- Le noyau dur de la compagnie faisait partie du personnel de la RAM. Il s'agit de sept ou huit personnes qui disposent d'un profil spécifique. Le reste a été recruté selon des critères propres à Atlas Blue. L'efficacité, la productivité et la polyvalence sont les critères de choix pour toute compagnie low-cost.
A fin 2005, l'effectif sera de 287 personnes pour une flotte de 7 appareils. Cela situera le ratio à 41 personnes par avion. Dans les autres pays, ce ratio avoisine les 80 personnes/avion. Nous nous situons donc à un excellent niveau de performance. Il est permis grâce à notre partenaire stratégique, la RAM et à notre politique de sous-traitance.

· Allez-vous utiliser le réseau de distribution classique de la RAM?
- Durant la phase transitoire, nous allons utiliser le réseau de distribution de la RAM mais nous n'allons pas y apparaître. Nous y commercialiserons des blocs-sièges comme cela a été le cas avec le TO Etapes Nouvelles.
Dès fin août, le site Web de Atlas Blue sera opérationnel. Les clients pourront y acheter leur ticket de voyage. Le call-center sera également opérationnel. Par ailleurs, nous allons passer des accords avec un distributeur. Ce dernier pourra commercialiser les places en n'ajoutant que sa marge bénéficiaire.

· La majorité des ventes des compagnies low-cost, 95% dans certains cas, s'effectuera via Internet. Dans quel ordre de grandeur pensez-vous vous situer?
- Nous n'atteindrons probablement pas ce niveau étant donné le taux de pénétration de l'outil Internet au Maroc. Nous commercialiserons surtout via la vente directe notamment sur les marchés du Nord et par le biais de ce réseau d'agences avec lequel nous allons passer un accord. Aujourd'hui déjà, nous fonctionnons selon le système de la commission nulle. Cela permet de réduire les prix à la vente. Le distributeur comptabilise sa marge au client mais n'a pas de commission.

· Votre cible de clientèle principale se situe au Maroc ou à l'étranger?
- Notre marché structurant se situe dans l'axe Nord-Sud. Par contre, notre marché potentiel est le national qui connaît un développement fulgurant. Les ménages s'organisent de plus en plus et consacrent davantage de moyens aux loisirs. Au départ, 20% des ventes s'effectueront au Maroc et 80% à l'étranger. Cette tendance s'équilibrera progressivement pour atteindre des taux respectifs de 40 et 60%, voire 50 et 50% à moyen et long termes.

· Quels sont les objectifs de votre business-plan?
- Les taux de progression entre 2005 à 2009 seront supérieurs à 20%. En 2005, nous tablons sur un million de passagers. La capacité offerte pour la prochaine saison est constituée à hauteur de 70% par des vols charter et 30% par des vols point à point additionnels.

· Les prix seront-ils nettement moins chers que ceux pratiqués par la RAM?
- Ils seront 15 à 20% moins chers que les prix du marché. Il ne s'agit pas seulement des prix pratiqués par la RAM mais aussi de ceux de l'ensemble des compagnies qui offrent un produit sur la destination Maroc.
Nous nous positionnons par rapport aux compagnies low-cost. Notre mission et notre fonctionnement sont très différents de ceux des compagnies régulières. Nos activités sont complémentaires. Par rapport aux compagnies low-cost, nos prix seront très compétitifs. Si nous voulons développer le transport aérien, nous devons aboutir à une croissance à deux chiffres. Ce que ne peuvent réaliser les compagnies régulières dont les taux de croissance sont rarement supérieurs à 3 et 5%.

Casablanca,08 09 2004
Amale Daoud
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |