Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Technopark : Coup de pouce aux start-up

· Un projet d’incubateur mis en place avec la Banque Mondiale
· Le centre des TI bénéficie d’un don de 250.000 dollars


Un projet d’incubateur a été mis sur pied au Technopark de Casablanca, pour accompagner les entreprises de la création jusqu’au commencement d’activité.

“Notre centre a été sélectionné par la Banque Mondiale et a bénéficié d’un soutien financier de 250.000 dollars pour mener à bien ce projet”, explique Abderrafie Hanouf, DG de la société gestionnaire du Technopark. Le lancement de ce projet qui a lieu aujourd’hui même à Casablanca, sera présidé par Rachid Talbi Alami, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Affaires économiques et générales.

Ainsi, et dans le cadre du développement de ses services, le Technopark a réussi à monter un incubateur national pour les porteurs de projets innovants. Un espace de 500 m2 sera affecté à l’hébergement et l’accompagnement des jeunes créateurs. Selon Hanouf, les pourparlers engagés il y a quelques mois avec des organismes financiers pour boucler l’opération de levée de fonds ont permis au centre dédié aux technologies de l’information (TI) de bénéficier de l’appui technique et financier de la Banque Mondiale (BM). Il convient de signaler à cet effet que la question du financement des start-up et de leur accompagnement a toujours été d’actualité. “Mais l’originalité de la nouvelle vision réside dans l’adoption d’un concept de campus intégré”, tient à préciser le DG du centre. Autrement dit, la direction veut faire du Technopark un espace d’encouragement de l’entreprenariat à travers la mise en place de différentes structures complémentaires. Il s’agit, outre l’espace d’incubation pour les porteurs de projets, d’une pépinière d’entreprises pour les start-up, d’un hôtel technologique pour les PME et d’un “business center” pour faciliter la tâche de prospection et de conclusion d’affaires pour les investisseurs en visite au Royaume.

Elaborée et présentée par la direction générale lors du dernier conseil d’administration, cette vision entend également associer au projet, des partenaires, pour le développement du secteur et le soutien à l’innovation, parmi les opérateurs télécoms et les grands groupes marocains. Les investisseurs (fonds d’amorçage, sociétés de capital-risque, banques) font eux aussi partie du modèle préconisé par la direction du Technopark.

L’approche d’ouverture sur l’environnement implique, en outre, la mise en place d’un club de mentors destiné à assurer le conseil et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs. Ce club fédérera des représentants bénévoles de l’Apebi (association des professionnels des technologies de l’information), de la CGEM et du CJD (centre des jeunes dirigeants).

De plus, un panel d’experts consultants en management, en finance et en marketing sera associé à l’accompagnement des jeunes pousses.

Le dernier conseil d’administration qui a eu lieu le 30 mars a également adopté une refonte du business plan initial, la création de nouveaux services au profit des entreprises et leur insertion dans l’environnement économique.

“Cette nouvelle vision vient consolider les efforts de recadrage stratégique et de redressement opérés par la direction générale tout au long de l’année 2003”, souligne Hanouf. Pour étayer ses propos, le DG cite la décision du conseil d’administration de baisser les tarifs des prestations. Objectif: soulager la trésorerie des sociétés installées pour les encourager à investir davantage dans l’innovation, et attirer d’autres entreprises à grande valeur ajoutée. La mesure qui est entrée en vigueur le 1er avril dernier, concerne aussi bien les start-up que les PME et les grandes enseignes. C’est ainsi que le tarif des prestations de base, ramené au mètre carré, est passé pour les PME de 120 DH à 90 DH, soit une baisse de 25%. Le tarif pour les grandes enseignes a connu quant à lui des réductions de 10 à 15%. Il est à rappeler également que les start-up ont bénéficié d’une prolongation de contrat de 12 mois (une première période de 6 mois à 50 DH le m2 et une seconde à 75 DH le m2), avant de passer au terme de 30 mois au statut de PME.

Sur un autre registre, le Technopark projette d’ouvrir à partir du dernier trimestre de 2004 une galerie commerciale des produits high-tech ouverte aux professionnels et au grand public. S’étendant sur une surface de 2.000 m2 et donnant sur Marjane, ce showroom gigantesque verra le jour moyennant un investissement de près de 10 millions de DH.

Casablanca,07 19 2004
Naouafal Belghazi
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |