Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Internet: La fracture numérique persiste

C'est la région Asie pacifique qui a la croissance la plus dynamique
En Afrique, la population du Net se concentre dans cinq pays, dont le Maroc.


Les internautes devraient atteindre 655 millions à la fin de l'année, contre 500 millions fin 2001, selon les estimations d'un rapport de la CNUCED (conférence des Nations unies pour le commerce et le développement), publié lundi à Genève.

Le taux de croissance annuel d'Internet est de quelque 30%, 2,5% de la population mondiale s'ajoutant chaque année aux accros de la toile, selon ce rapport.

Le commerce électronique est pour sa part en essor partout, même si les transactions interentreprises ne décollent pas vraiment dans les pays du Sud. Ainsi, malgré des performances remarquables, notamment en Inde et au Costa Rica, leur volume y est encore négligeable. Le principal obstacle au développement de ces transactions réside dans les insuffisances d'infrastructures et dans les carences de la logistique.

L'utilisation de l'Internet a augmenté dans les PVD de 30% l'année dernière et un tiers des nouveaux usagers de la toile se trouve dans cette partie du monde. Par continent, le nombre d'internautes a augmenté de 44% en Asie, 43% en Afrique, 33% en Amérique latine, contre 10% en Amérique du Nord et 32% en Europe.

Cependant, l'utilisation de l'Internet pour le commerce en ligne reste marginale dans les économies des PVD. Leur part du commerce électronique se situe aux alentours des 6,7%, concentré pour l'essentiel en Asie pacifique. Cette région arrive en tête pour ce qui est de la mise en place des technologies à haut débit. Les entreprises de cette région qui sont mieux intégrées aux réseaux mondiaux, sont stimulées par les besoins croissants de sous-traitance des investisseurs étrangers. Elles comptent 46% du nombre total de lignes d'accès numériques. Le nombre des utilisateurs d'Internet y augmente de 50 millions chaque année. La croissance est particulièrement forte en Chine, où les utilisateurs devraient passer de 33 à 56 millions fin 2002, soit le nombre d'usagers le plus important après les Etats-Unis.

Leader incontesté du Net, les Etats-Unis concentrent 45% des revenus du commerce électronique (et 27% des utilisateurs d'Internet), l'Europe de l'Ouest 24,5% (34% des usagers d'Internet), le Japon près de 15% (8% des usagers d'Internet). Les autres régions du Sud représentent des parts négligeables, moins de1% des transactions globales.

L'Afrique arrive loin derrière les autres continents. Seulement 1 habitant sur 118 dispose d'un accès à l'Internet, principalement concentré dans cinq pays (Afrique du Sud, Egypte, Kenya, Maroc et Tunisie) et l'e-commerce est utilisé surtout en Afrique du Sud.

C'est en Afrique que le retard en matière d'infrastructures du commerce électronique par rapport aux pays développés est le plus important. Toutefois, note la CNUCED, la connexion locale est aujourd'hui possible dans toutes les capitales africaines.

En attendant, les exportateurs de produits artisanaux et de produits et services destinés aux Africains expatriés font d'excellentes affaires dans le commerce entreprises-particuliers.

D'autres PVD, estime la CNUCED, pourraient saisir les chances que représentent la toile, "s'ils trouvaient des solutions aux blocages internes en matière de technologies, de paiements, de télécommunication et de normes", et s'"ils abaissaient leurs tarifs et poursuivaient leur déréglementation". Les usagers et entreprises qui recourent à Internet dans les pays du Sud doivent s'insérer davantage dans les chaînes d'approvisionnement régionales et mondiales.

Le rapport observe que, globalement, les produits des technologies de l'information (TI, essentiellement semi-conducteurs et traitement des données) "représentent désormais une part plus importante des exportations des pays en développement que l'agriculture, les textiles et l'habillement combinés". Cela tient essentiellement au fait que les sociétés multinationales installent de plus en plus leur production de matériel dans les pays émergents, et que les PVD s'efforcent de développer des capacités locales de production propres à attirer l'offre de sous-traitance de ces grandes sociétés étrangères.

Mais, revers de la médaille, ces produits des TI provenant des PVD sont généralement à faible valeur ajoutée sur les marchés d'exportation.



Maroc: Un taux de pénétration de 2%

Sept ans après l'introduction de l'Internet au Maroc, le bilan de son degré de pénétration est désolant, il ne dépasse pas les 2% (voir www.leconomiste.com).

Malgré ces performances, la fracture numérique qui divise la société s'affirme de plus en plus. Alors que quelques privilégiés profitent des avantages que leur confère l'accès à l'information, l'écrasante majorité des citoyens demeure dans l'ignorance. Le taux de pénétration au Maroc est assez faible comparé à celui d'autres pays en voie de développement comme la Malaisie où il atteint plus de 15%. Afin de remédier à cette situation peu flatteuse, une stratégie à long terme a été élaborée par les pouvoirs publics. L'introduction de l'outil informatique au sein de l'ensemble des établissements scolaires est l'axe principal de cette action. Il est prévu à l'horizon 2005 de mettre en place dans chaque établissement scolaire une salle d'informatique d'une capacité de 12 personnes.

Casablanca,11 25 2002
Fédoua TOUNASSI
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |