Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

La forêt méditerranéenne, un patrimoine menacé

La Région, l’Observatoire de la forêt méditerranéenne et les partenaires forestiers tirent les enseignements des grands incendies de l’été dernier...

Inquiétudes à la veille d’un nouvel été…
La forêt méditerranéenne, déjà durement éprouvée par les incendies de 2003, va-t-elle une fois de plus être la victime du feu ?
En 2003, les incendies ont touché tous les départements de Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans une ampleur inédite depuis le début des années 90 : 25 000 hectares ravagés, des vies perdues (sept morts dont quatre civils et trois sapeurs-pompiers), des dégâts matériels et environnementaux sans précédent.

Réunis lundi à l’Hôtel de Région, pour une réunion qui faisait suite à une première rencontre, en octobre 2003, les partenaires forestiers de la Région (au premier rang desquels l’Observatoire de la Forêt méditerranéenne*) ont tiré les enseignements des incendies de 2003.

Plus que jamais, pédagogie, prévention et surveillance semblent être les pierres angulaires d’une politique efficace de protection de la forêt. Un chiffre résume bien l’enjeu : on maîtrise actuellement 98% des départs de feux. Les 2% de feux non maîtrisés ravagent 90% des surfaces brûlées. Prévenir les départs d’incendie sur ces 2% permettrait donc d’éviter le pire. Comme l’a souligné Michel Vauzelle, en préambule de la réunion, «la Région a développé dans ce domaine une politique offensive », bien qu’en dehors du strict cadre de ses compétences : « les pistes, citernes, débroussaillement, notre soutien aux comités feux de forêt, notre partenariat avec l’association REMIFOR et l’école de sapeurs-pompiers de Valabre, le guide du débroussaillement, les campagnes de sensibilisation du public », mais aussi le partenariat avec la forêt privée et l’ONF ou encore la mise en place, dès cet été, d’un dispositif expérimental de surveillance dans les massifs forestiers régionaux.

Quelques pistes d’actions

L’essentiel des 1 200 000 hectares de forêt régionale (70%) appartient aux propriétaires forestiers privés. La majorité d’entre eux possède moins de quatre hectares. Cette forêt, qui bénéficie rarement d’une réelle sylviculture, est proche des villages et des bourgs, et soumise à un risque important incendie. D’où l’importance d’un débroussaillement préventif. A ce titre, la Région soutient les collectivités compétentes, dans leur obligation de faire appliquer le débrouillement par des actions de sensibilisation. En 2002, la Région a ainsi soutenu une opération pilote d’informations – qui a notamment permis à 94% des propriétés débroussaillées de résister aux incendies qui ont touché la zone l’été dernier. Autre piste évoquée : la création de dispositifs de soutien aux collectivités pour que les maires puissent procéder aux opérations de débroussaillement en lieu et place des propriétaires récalcitrants (proposition Région). Ou encore le courrier, avec devis de débroussaillement joint, aux propriétaires (SIVOM du pays des Maures) ; des réunions d’informations sur l’obligation de débroussaillement auprès de 53 communes varoises (associations départementale des comités communaux des feux de forêt) ; structuration de la filière bois/énergie afin de diminuer la biomasse et utilisation possible pour le chauffage des lycées (Observatoire de la forêt méditerranéenne).

Solidarité dans la lutte contre le feu

La démarche même de concertation – qu’illustre la réunion, tenue en présence des acteurs régionaux de la protection de la forêt : Etat, Observatoire de la Forêt méditerranéenne, Union régionale des associations de communes forestières Provence-Alpes-Côte d’Azur, Entente interdépartementale en vue de la protection de la forêt et de l’environnement contre l’incendie – marque une dimension de solidarité essentielle dans ce combat contre le feu. Ce n’est qu’au prix d’un partage et d’une mutualisation des connaissances dans ce domaine qu’une réponse durable au fléau des incendies de forêt pourra être trouvé.

* Créé en 2001, l’Observatoire de la Forêt méditerranéenne est issu d’une convention entre l’Etat, la Région, l'Entente interdépartementale et l’Union régionale des associations des communes forestières. Lieu de concertation, d’échange d’information, de réflexion prospective et de coopération méditerranéenne, il intervient également auprès des communes pour la mise en place de leurs chartes forestières.

Marseille,07 05 2004
Rédaction
Conseil Régional PACA
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |