Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Le plan des réformes dans la région MENA

· Microfinance: Sortir de la pauvreté 2 millions d’entrepreneurs en 5 ans
· Alphabétiser 20 millions de personnes d’ici 2015


Le plan d’appui des réformes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord a été adopté le 9 juin à Sea Island par les chefs d’Etat lors du sommet du G8. L’avancée «majeure» que retiendront plusieurs observateurs est que ce plan ne sera pas imposé comme l’ont craint plusieurs voix arabes.

Il aurait été élaboré «après avoir consulté les dirigeants et les peuples de la région et dialogué avec eux” pour reprendre la version française (préparée par l’Elysée) du texte de la déclaration du G8 sur l’appui aux réformes dans la région. Cette affirmation est pour le moins surprenante lorsque l’on sait que, dans certains pays arabes, pour ne pas dire la plupart, la consultation des peuples n’est pas systématique. Les Irakiens, par exemple, ont-ils eu vent de ce projet de réforme? Et les Palestiniens?

Les pays arabes devront vraisemblablement passer outre cette suspicieuse affirmation. Cette feuille de route demeure un outil qui peut profiter aux pays comme le Maroc: microfinance, outils de développement d’entreprises, alphabétisation, “réseau régional de fonds”… Un panel de développement économique et social intéressant, mais encore approximatif. Reste à savoir sur le terrain ce qu’il en sera exactement.

· Forum pour l’avenir

Le plan prévoit, notamment, la création d’un “forum pour l’avenir” chargé de faciliter les réunions ministérielles entre différents ministres des pays membres du G8 et ceux de la région. La première réunion devrait se tenir l’automne prochain. Ce forum est en fait un rapprochement diplomatique favorable à l’échange culturel et au dialogue pour la démocratie.

L’initiative de microfinance est plus palpable. Le plan ambitionne de lancer une initiative pour développer un secteur “solide de microfinance dans la région” et augmenter les possibilités de financement pour les petits entrepreneurs, en particulier les femmes. Les pays s’engagent à aider deux millions d’entrepreneurs potentiels à sortir de la pauvreté grâce à des prêts sur une période de 5 ans. Une proportion très moyenne comparée aux quelque 350 millions de personnes que compte la région. A noter que le Maroc a, à lui tout seul, plus de cinq millions de pauvres absolus. Il est d’ailleurs le plus mauvais de la région en matière de lutte contre la pauvreté.

· 250.000 jeunes à former

L’association maroco-américaine de microcrédit Al Amana est pressentie pour jouer un rôle-clé dans cette initiative. Concrètement, un groupe consultatif de microfinance, géré par le groupe consultatif d’assistance aux pauvres (CGAP) de la Banque mondiale, devra coordonner les actions au niveau de la région. Vu les nombreux soucis réglementaires que connaît le secteur de la microfinance dans plusieurs pays, le plan prévoit également la création d’un centre de formation aux bonnes pratiques, qui se concentrera sur l’amélioration du cadre politique et réglementaire. La Jordanie a proposé d’accueillir ce centre et le Yémen de lancer son premier programme-pilote de microfinance.

Le G8 s’engage également à “renforcer le soutien aux efforts régionaux, notamment par le biais des institutions multilatérales”, à alphabétiser 20 millions de personnes supplémentaires d’ici 2015. Une ambition honorable vu que la région affiche les taux d’analphabétisme les plus élevés au monde.

A noter que l’Algérie et l’Afghanistan ont proposé de parrainer l’initiative sur l’alphabétisation.

Le soutien entrepreneurial n’est pas en reste, puisque, à en croire la feuille de route, le G8 ambitionne notamment d’offrir à 250.000 jeunes une formation concrète en entreprise. Ce n’est pas rien, mais ce n’est pas loin de l’être pour un plan qui compte une vingtaine de pays. Le Maroc et le Bahreïn ont proposé de parrainer cette initiative.

Casablanca,06 28 2004
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |