Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

L’Algérie invitée à faire des réformes structurelles

· La Banque mondiale et le FMI soulignent le moment “exceptionnel”
· Les recettes pétrolières sont 4 fois plus élevées que toutes les recettes d’exportation du Maroc
· Alger a les moyens de faire des réformes très rapidement


L’Algérie devrait engranger près de 40 milliards de dollars (environ 400 milliards de DH, soit quatre fois plus que toutes les recettes d’exportation du Maroc!) de recettes pétrolières en 2004.

Cette manne (il n’y a pas d’autre terme!), indique un rapport sévère de la Banque mondiale, devrait servir aux réformes structurelles pour se dégager de la dépendance de l’économie vis-à-vis des hydrocarbures. Le fait que ce rapport ait été rendu public est un grand signe de changement et d’ouverture en Algérie. Par comparaison, ces travaux ont commencé à être rendus publics au milieu des années 90 au Maroc, de manière, justement, à soutenir les courants politiques qui voulaient la poursuite du changement.

Les recettes algériennes en hydrocarbures (surtout du gaz) représentent actuellement plus de 97% des rentrées en devise. La Banque mondiale considère qu’Alger devrait consacrer les effets de cette “situation exceptionnelle” pour créer les conditions “d’une croissance stable et durable”, à travers les investissements hors hydrocarbures.

La hausse des cours du pétrole, mais aussi la consolidation de la stabilité macroéconomique et le retour au calme sur le plan sécuritaire, sont une conjoncture qu’il faut saisir, a indiqué Djamel Mostefaï, devant un club d’entrepreneurs algériens.

Le représentant-résident de la Banque mondiale a mis en garde le gouvernement algérien sur l’usage qui sera fait de cette manne financière. “Des précautions doivent être prises”, a-t-il estimé. L’Algérie “se trouve dans une situation exceptionnelle pour mener les réformes structurelles nécessaires”.

· Réduire la dette

De son côté, le Fonds monétaire international (FMI), dans son rapport sanctionnant le programme d’évaluation du secteur financier, recommande à l’Algérie de puiser dans ses réserves de change pour prendre de l’avance sur son calendrier des remboursements de la dette extérieure. Celle-ci tourne autour de 20-23 milliards de dollars, c’est-à-dire qu’elle n’est pas beaucoup plus élevée que celle du Maroc. Le PIB algérien est moitié plus élevé que celui du Maroc: 55 milliards de dollars contre 36 milliards au Maroc.

Par ailleurs, la diminution du principal et des intérêts contribuerait à rassurer les partenaires étrangers et à améliorer la qualité de signature de l’Algérie. En 2003, la dette algérienne a culminé à 23 milliards de dollars contre 22,5 milliards en 2002. Cette augmentation s’explique notamment par la forte dépréciation du dollar face à l’euro, qui domine les importations algériennes. Jusque-là, le gouvernement algérien a toujours argué que le confortable matelas financier constitué grâce à la bonne tenue du marché pétrolier devait être préservé comme une garantie vis-à-vis des marchés extérieurs. Selon les chiffres de 2003, la Banque d’Algérie cumulait 32,9 milliards de dollars de réserves de change, en hausse de 11 milliards par rapport à 2002.

-Signe du changement, la Banque mondiale a développé en public à Alger ses arguments en faveur du changement dans la politique économique du pays-

Casablanca,06 14 2004
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |