Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Google à l’assaut de Wall Street

· Il compte lever 2,7 milliards de dollars

Google, le plus célèbre moteur de recherches sur l’Internet mais aussi l’un des plus secrets, a levé le voile sur ses finances et annoncé une introduction en Bourse qui pourrait s’avérer la plus importante de l’histoire du «Web».

Google, qui craint une concurrence féroce de Yahoo! et Microsoft dans le secteur si lucratif de la recherche en ligne, a l’intention de lever en Bourse quelque 2,7 milliards de dollars, a-t-il annoncé dans des documents officiels communiqués à la Commission américaine des opérations de Bourse (SEC).

L’entreprise a dévoilé son projet attendu impatiemment par Wall Street, en même temps que ses résultats. Fondée en 1998 par deux étudiants de l’université californienne de Stanford, la société est devenue bénéficiaire trois ans plus tard et son chiffre d’affaires annuel frôle désormais le milliard de dollars (en 2003).

La société, qui entend notamment renforcer sa capacité d’investissement, n’a donné aucune précision sur le futur prix d’émission, ni sur la date du début de la vente au public. Cela devrait prendre plusieurs mois, selon des sources concordantes.

Google a confié aux banques d’affaires Morgan Stanley et Credit Suisse First Boston le pilotage de l’introduction en Bourse (IPO), mais entend surveiller de près le mode d’attribution des actions, afin d’éviter les dérives de favoritisme observées à la fin des années 90, en plein boom de l’Internet.

La méthode sera différente: «Le prix d’émission et l’allocation de titres seront déterminés en premier lieu par une enchère dirigée par nos souscripteurs en notre nom», a précisé Google dans les documents. La question n’a pas encore été tranchée entre une émission sur le New York Stock Exchange ou sur le marché boursier électronique concurrent du Nasdaq. Google a souligné qu’une part des actions seront émises et vendues par elle et une autre sera vendue par certains actionnaires. L’entreprise s’est financée en partie grâce à des sociétés à capital-risque qui ont injecté de l’argent dans son capital et siègent aujourd’hui au tour de table. Le moteur est utilisé chaque jour des dizaines de millions de fois pour lancer une recherche en ligne. Il doit en grande partie sa réussite financière à sa capacité à attirer les annonceurs publicitaires.

La nécessité de maîtriser la technologie de recherche en ligne la plus pointue s’explique notamment par ces juteuses perspectives et Google craint désormais de voir arriver un nouveau concurrent de taille : le numéro un mondial des logiciels: Microsoft.

Casablanca,05 10 2004
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |