Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Bilan capital-risque : près de 90 millions d'euros levés au premier trimestre 2004

Les levées de fonds sont en hausse de 44%, selon l'indicateur JDN/Benchmark Group. Les investisseurs favorisent toujours le monde des logiciels et des composants. Mais l'Internet et les télécoms reviennent.

L'activité de capital-investissement dans les nouvelles technologies reprend visiblement de l'allant au premier trimestre 2004. Selon l'indicateur JDN/Benchmark Group, 89,55 millions d'euros ont été investis dans des sociétés high tech au cours de la période de janvier à mars 2004. Les soutiens financiers sont en hausse de 44 % par rapport à la même période l'année précédente. Toutefois, les volumes investis et le nombre d'opérations restent inférieurs à la situation de janvier-mars 2002 (avec un cumul de 133 millions d'euros en levées de fonds).

Evolution des levées de fonds IT sur le premier trimestre
T1 2004
T1 2003
T1 2002
Nombre d'opérations
20
21
27
Montant moyen (millions d'euros)
4,48
2,95
4,92
Total(millions d'euros)
89,55
62,00
132,95
Source : Indicateur Benchmark Group/Journal du Net, avril 2004

Si le montant global des investissements a augmenté, le nombre d'opérations de levées de fonds reste assez limité. Toujours selon l'indicateur JDN / Benchmark Group, le montant moyen d'un investissement au cours du premier trimestre 2004 était de 4,48 millions d'euros pour vingt opérations répertoriées. C'est largement supérieur par rapport au niveau du premier trimestre 2003 (2,95 millions d'euros pour 21 opérations). Avec un moindre volume global et un nombre d'opérations plus réduit au premier trimestre 2004, on frôle le score du premier trimestre 2002 (une moyenne de 4,92 millions d'euros pour 27 opérations recensées).

On pourrait analyser ces tendances sous deux angles : les investisseurs prennent position sur un faible nombre de sociétés high tech à fort potentiel. L'augmentation du montant moyen par opération pourrait être interprétée comme une volonté des investisseurs de se concentrer sur des opérations de capital-développement plutôt que d'amorçage.

Répartition par stade d'intervention des investissements
(pourcentage sur le nombre d'opérations)
T1 2004
T1 2003
1er tour
56 %
55 %
2ème tour
31 %
21 %
3ème tour
13 %
21 %
4ème tour ou plus
0 %
3 %
Source : Benchmark Group , avril 2004

Est-ce un mouvement de fonds ? Au premier trimestre 2004, 56% des levées de fonds sont intervenues dans le cadre d'un premier tour de table, contre 55% à la même période l'année dernière. Ce qui amènerait à penser que les sociétés de capital-risque regardent de plus en plus les start-up et leurs nouveaux business. La consolidation des activités technologiques est également une orientation stratégique de plus en plus prise en considération : au premier trimestre 2003, 21% des investissements sont consacrés au deuxième tour, contre près de 15% au premier trimestre 2002.

Les trois plus importantes levées du 1er trimestre 2004
Entreprise
Activité
Montant
(millions d'euros)
Stade
Dibcom
Circuits intégrés
10,7
3ème tour
Stepmind
Technologies de communication sans fil
20
1er tour
Tak'Asic
Composants
16,25
3ème tour
Source : Benchmark Group, avril 2004

Sur ces derniers trois mois, ce sont les éditeurs de logiciels et les fabricants de composants électroniques qui ont attiré la majorité des fonds. Parmi les vingt levées de fonds recencés, trois sociétés se distinguent dans ce domaine. Dibcom, fabricant de circuits intégrés dédiés à la TNT, a levé 10,7 millions d'euros . Stepmind, qui développe des technologies de communication sans fil, a reçu 20 millions d'euros pour son premier tour de table. Quant à Tak'Asic, spécialisée dans les composants autour de l'exploitation de l'image et des photos, la société a réussi à lever 16,25 millions d'euros.

Dans le domaine de l'Internet et des télécoms, plusieurs start-ups ont réussi à atteindre l'oasis des levées des fonds après avoir traversé le désert du capital-risque. L'éditeur de jeux sur mobiles InfraWorlds et l'exploitant d'une plate-forme de jeux vidéos Boonty ont levé respectivement 1,35 million et 2 millions d'euros. Deux opérateurs télécom ont également annoncé des levées de fonds : le prestataire Wi-Fi All Telecoma réuni 4,2 millions d'euros, et Axione, qui surfe sur les besoins en télécom des collectivités locales, a levé 2,6 millions d'euros.

Dans la liste des investisseurs qui sont intervenus dans ces opérations, les fonds institutionnels sont très représentés. Souvent, les mêmes sociétés de financement reviennent autour de levées de fonds en commun. Parmi les plus actives, on peut citer Sofinnova qui est intervenue trois fois (Tak'Asic, InfraWorlds et 6Wind), à l'instar d'Innovacom (Tak'Asic, Ipracom, GridXpert), d'OTC Asset Management (Boonty, Dalet, Miriad Technologies), d'AGF Private Equity (Stepmind, GridExpert, Dalet) et du Crédit Lyonnais Private Equity (Deny All, Dibcom et Miriad Technologies). En paralllèle, les fonds CDC Ixis Innovation (6Wind, Ipracom) et d'Axa Private Equity (Genod, KDP Informatique) ont un point en commun : chacun apparaît dans deux opérations, apportant l'un et l'autre un million d'euros en moyenne.

Marseille,05 04 2004
Rédaction
Journal du Net
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |