Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Entrée de Chypre dans l’UE: un nouvel élan ?

Le tourisme, secteur phare de l’économie chypriote, espère tirer les dividendes de la future entrée de l’île dans l’Union européenne (UE) le 1er mai prochain, après deux dernières années moroses.

L’adhésion à l’UE aura indirectement des conséquences positives sur le tourisme à Chypre.
Plus de personnes visiteront l’île en raison d’une plus grande stabilité », a indiqué l’analyste économique chypriote grec Pambos Papageorgiou à l’AFP. « La stabilité est un facteur important dans le domaine de l’économie » a-t-il ajouté.

Le tourisme à Chypre espère rebondir en 2004 après deux années consécutives de baisse du chiffre d’affaires touristique et du nombre de visiteurs sur l’île. « C’est un fait sans précédent, pour le tourisme, d’avoir deux années négatives consécutives mais ce secteur demeurera une source majeure du Produit Intérieur Brut (PIB), représentant entre 15% et 20% », a indiqué M. Papageorgiou. En 2003, Chypre a connu, dans le domaine touristique, l’une de ses pires années. Le chiffre d’affaires a baissé de 10,4% alors que le nombre de visiteurs diminuait de 4%, tombant à 2,3 millions. En 2001, le chiffre d’affaires touristique représentait 22% du PIB de l’île, enregistrant un record de 2,54 milliards USD pour une arrivée record de 2,69 millions de touristes. Mais depuis, ce chiffre est tombé autour de 15%, le tourisme ayant été frappé par la crainte grandissante de menaces terroristes après le 11 septembre 2001 et la crise économique en Europe.

Beaucoup considèrent que l’entrée dans l’UE donnera un coup de fouet à l’économie chypriote, au-delà du tourisme. « Appartenir à la famille élargie de l’Union européenne encouragera les investissements dans le secteur tertiaire et attirera des capitaux », a estimé l’analyste économique. « Le tourisme ne représente pas l’ensemble de l’économie. On y accorde plus d’importance car c’est un secteur très instable, alors que d’autres connaissent moins de fluctuations » a-t-il ajouté.

Mais cette entrée dans l’UE suscite néanmoins une inquiétude, car selon l’accord de Schengen, les Russes, qui ont fait de l’île l’une de leurs destinations préférées, devront désormais obtenir un visa. Et ces nouvelles procédures risquent de dissuader ces touristes, connus pour dépenser beaucoup d’argent. Le gouvernement étudie ainsi des moyens pour faciliter les procédures de visa et les rendre plus accessibles pour la Russie. Pour attirer davantage de touristes, Chypre a, par ailleurs, diversifié ses activités en développant en marge de la formule traditionnelle ‘plage et mer’, le tourisme agricole et le tourisme sportif. Chypre est souvent critiquée pour être une destination relativement chère dans la région pour le tourisme de masse, comparé à des pays meilleur marché comme la Croatie ou la Turquie.

Rappelons que l’île de Chypre est divisée depuis juillet 1974, date de l’intervention des troupes turques dans le Nord en réponse à un coup d’Etat des ultranationalistes chypriotes grecs soutenus par la junte au pouvoir à Athènes, et qui voulaient le rattachement à la Grèce. Seule la République de Chypre est reconnue internationalement comme représentante de l’ensemble de l’île, même si son autorité ne s’étend de fait que sur la partie sud. Une "République turque de Chypre Nord" a été proclamée unilatéralement en 1983. Les représentants des deux parties de l’île sont actuellement en train de négocier, avec la Turquie et la Grèce, pour la réunification de l’île sous l’égide de l’ONU.


Amman,04 26 2004
Rédaction
The Star
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |