Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Société : Les Enfants arabes en congrès

Chaque mois de juillet depuis 1980, des délégations de jeunes venant des quatre coins du monde arabe se rencontrent à Amman pour une semaine de discussions, d’ateliers de travail, de visites culturelles et surtout pour des rencontres d’amitié. C’est le « Congrès des Enfants arabes. »

L’idée d’organiser un congrès pour les enfants est apparue suite à la Conférence du Sommet Arabe qui a eu lieu à Amman en 1980. A cette époque, Sa Majesté la Reine Noor voulait donner aux jeunes les mêmes opportunités qu’ont les leaders des nations de se rencontrer, de s’exprimer et d’être entendus.

Cette vision prend rapidement corps et des activités ludiques et éducatives sont spécialement conçues pour que les jeunes s’expriment sur différents sujets d’actualité (globalisation, travail des enfants, dialogue entre générations, etc.)

Chaque pays est représenté par quatre jeunes âgés de 14 à 16 ans. La délégation jordanienne est naturellement la plus large. « Nous travaillons en collaboration avec le Ministère de l’Education. Les adolescents choisis sont obligatoirement doués dans l’une des disciplines artistiques : chant, danse, musique, poésie, théâtre, dessin…» annonce Mohanad Al-Nawaflah, coordinateur des programmes culturels au Centre des Arts Appliqués. « Cette année, nous nous sommes également adressés au Ministère du Développement Social pour donner la chance à des jeunes moins favorisés ou orphelins » ajoute-t-il.

Il y a quelques années, les organisateurs du Congrès ont adopté la « coutume » d’inviter une personnalité célèbre qui soit un modèle et une source d’inspiration pour s’adresser aux jeunes et participer à leurs débats. La liste des invités d’honneur des années précédentes présente un grand nombre d’Ambassadeurs de bonne volonté auprès des Nations-Unies comme l’acteur syrien Duraid Laham, la chanteuse libanaise Majida Al Roumi, le poète jordanien Haidar Mahmoud, le chanteur irakien Kathem Assaher, la championne olympique syrienne Ghada Shoua’a, entre autres. Cette année en juillet prochain, les enfants rencontreront Angelina Jolie et Diana Karazon, la Superstar des pays arabes.

Depuis 1994, le Congrès des enfants arabes opère en partenariat avec le Centre des Arts Appliqués. Les responsables du Centre, tous spécialistes des différentes disciplines artistiques, commencent leurs préparations assez tôt. Début avril, des rencontres ont lieu avec les attachés culturels arabes et les représentants des institutions concernées par la jeunesse en Jordanie : le Ministère de la Culture, de l’Education, l’UNESCO, l’UNICEF, les Centres Culturels Haya et Zaha, la Municipalité d’Amman, la télévision et la radio jordanienne sans oublier les chaînes satellites arabes qui jouent un rôle incontestable dans la diffusion du message et des activités du Congrès. « Les médias influencent également les participants », déclare Mohanad Al-Nawaflah, qui explique qu’en observant l’attention que leur prêtent les médias, ces adolescents prennent leur participation plus sérieusement et sont plus conscients de leurs responsabilités en tant que nouvelle génération. Jusqu’en 2003, presque 2000 enfants ont participé aux activités.

Le prochain congrès qui aura lieu entre le 19 et le 25 juillet tournera autour du thème, « Ma Culture… Mon Identité. » Les délégués y discuteront de trois sujets principaux : l’héritage et la modernité, l’identité nationale et la coopération culturelle internationale à l’ère de la globalisation. Pourtant, cette année, le Congrès des Enfants Arabes se trouve à un tournant. Pour la première fois, des invitations ont été adressées à des pays européens tels que la France, l’Italie, la Turquie, la Grèce, la Suède. Garder le nom actuel et recevoir en même temps des participants non-arabes était une des recommandations formulées par les délégations de l’année passée. « Nous vivons dans un ‘village’ universel où la communication avec l’Autre est devenue essentielle. Nos jeunes veulent exposer leur véritable culture et éliminer les malentendus concernant leur mentalité, religion et mode de vie », clarifie Mme Lina Attel, directrice du Centre des Arts Appliqués.

Avec ce scénario, la langue ne sera-t-elle pas une barrière importante devant une compréhension mutuelle ? « Nous nous attendons à avoir souvent recours à différentes langues entre les participants. Néanmoins, notre expérience, limitée jusqu’alors aux problèmes des dialectes, nous montre que les jeunes dépassent rapidement les difficultés linguistiques en utilisant le langage du corps », explique Lina Attel en rappelant que l’art est un langage d’expression universelle.

Art et jeunesse, une combinaison qui semble affirmer d’avantage sa réussite... en attendant la prochaine édition.

Amman,04 26 2004
Suha El Issa
The Star
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |