Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Microcrédit : Al Amana initie de nouvelles formules

· Sa stratégie sera axée sur le logement, le rural et la formation
· L'association table sur 200.000 clients en 2007


Avril n'est certainement pas un mois calme pour Al Amana, mais celui de la concrétisation de trois programmes qui tiennent à cœur aux dirigeants actuels de cette association pour la promotion de la microentreprise.

Il s'agit des nouveaux produits comme le microcrédit au logement, au rural et le renforcement de l'offre formation. Cette stratégie qui ira de 2004 jusqu'à 2007 a été présentée aux 420 personnes qu'emploie l'institution opérant dans toutes les villes marocaines à travers ses 124 représentations, réunies en séminaire à Marrakech le week-end dernier. L'association ambitionne de porter son portefeuille clients à 200.000 en 2007 et couvrir ainsi même les zones rurales, avec des produits innovants. Dès cette année, Al Amana pose les jalons de cette stratégie. Ainsi, c'est en avril que l'association va lancer son programme de microcrédits logement, dans une première phase dans la région de Casablanca. Un amendement de la loi sur les microcrédits récemment adopté, permet désormais à des associations de microfinance d'octroyer ce genre de prêts. Al Amana va offrir ce produit aux microentrepreneurs mais aussi aux petits salariés, avec des crédits allant de 2.000 à 30.000 DH. “Dans notre conception, ce prêt concerne aussi bien l'acquisition d'un logement que l'aménagement”, indique Mohamed Maârouf, directeur des Etudes et Développement d'Al Amana.

Autre programme à partir du mois prochain, des expériences-pilotes dans le rural. Jusqu'à maintenant, Al Amana s'est focalisée sur les zones urbaines, le rural exigeant une autre approche des besoins avec une logistique technique spécifique. Dans sa stratégie, elle veut aller doucement. D'abord en ouvrant des antennes dans des zones rurales de la région de Doukkala. “L'idée est d'affiner les connaissances sur les besoins du monde rural en commençant par des zones à forte densité et ensuite, aller vers un rural moins dense et enclavé. Toujours en ce début de printemps, le prêt individuel testé en 2003 sur Rabat sera généralisé à d'autres villes, à commencer par la capitale économique”.

Dans un autre segment, celui de la formation, Al Amana compte à partir de cette année généraliser son expérience “formation nouvelle”, au profit de tous ses entrepreneurs dont l'objectif est de répondre aux besoins diversifiés de la population démunie, est-il précisé. Une formation payante, basée sur des supports audiovisuels testés l'année dernière qui a convaincu quelque 1.600 entrepreneurs. 24 modules seront mis en place progressivement.

Al Amana est aujourd'hui une des associations de microcrédit les plus dynamiques du Maroc, du moins selon l'organisme de notation français Planet Rating, qui lui a attribué la note “A” avec tendance stable. Ce qui signifie tout simplement que l'institution de microfinance peut servir de référence aux autres entités du secteur. Al Amana compte sur un nombre de prêts actifs de 110.000, la quasi-totalité sont des prêts solidaires. Ce portefeuille correspond à un encours de plus de 250 millions de DH de crédits.

“Mais c'est une association avant tout empreinte de valeurs et présente sur le terrain”, précisent ses agents et responsables. Ainsi, après le séisme d'El Hoceïma, selon son dernier rapport, (cf. www.leconomiste.com du 24 mars 2004), elle a dû gérer au cas par cas le rééchelonnement des remboursements. “Nous essayons en tant qu'institution de microcrédit de réduire l'impact de ce risque qui, in fine, se répercutera sur le client”.

Dans sa quête de produits innovants et répondant aux besoins de microentrepreneurs, beaucoup de scénarios sont envisagés. “Rien ne nous empêche d'imaginer des produits innovants en jouant encore une fois la carte de dérogation auprès des autorités ou alors assumer un rôle d'intermédiaire”, estime Maârouf. Par ces ambitions, certains redoutent que ce genre d'association ne se laisse tenter pour une transformation en banque.

Pour le directeur de développement d'Al Amana, ce n'est pas à l'ordre du jour. En revanche, ce qu'elle revendique est une plus grande confiance des bailleurs de fonds dans le défi majeur qu'est le social. Depuis sa création, elle a été appuyée par des donateurs. Depuis deux ans, elle a maintenant réussi à lever des fonds. “Mais il aura fallu faire appel à des garanties des bailleurs internationaux, bien rodés aux systèmes de microcrédit pour convaincre d'autres institutions bancaires nationales”, tient à souligner Maârouf.

--------------------------------------------------------------------------------

Témoignages émouvants

Lors du séminaire d'Al Amana à Marrakech, plusieurs témoignages du personnel et notamment celui des agents du terrain ont marqué les participants. L'on retiendra certainement ce sentiment presque général “d'être fier de fournir un travail à forte valeur sociale pour la lutte contre l'exclusion”. Au siège de l'association, et depuis deux ans, a été mise en place une cellule de développement, constituée d'une équipe de jeunes lauréats des grandes écoles marocaines, dont pour la plupart, c'est leur premier emploi. Dotés d'une certaine autonomie, ils ont pu contribuer fortement à la stratégie d'Al Amana.

Casablanca,04 13 2004
Badra BERRISSOULE
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |