Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Le très haut débit à Pau: c'est pour bientôt

A partir du 13 avril, la ville proposera un accès à 10 Mbits/s pour seulement 30 euros par mois

Heureux les palois qui pourront très bientôt surfer à 10 mégabits/seconde en mode symétrique. Nous l'évoquons ici depuis novembre dernier: grâce au réseau à fibres optiques de IPVSET, la ville (et ses alentours) va proposer à ses habitants à partir du 13 avril, un accès familial à très haut débit pour seulement 30 euros par mois. Tout un programme pour réduire la fracture numérique!

Mieux, l'offre permet le "triple play", c'est à dire l'accès à Internet, à un service de téléphonie fixe et même à des programmes de télévision par abonnement via le décodeur de Sagem.
Deux ans de tests auront été nécessaires pour que la ville mettent au point cette offre qui vise à couvrir 80% de la population. Pas moins de 1.000 prises optiques sont installées en moyenne chaque mois. Au total, ce sont 55.000 entreprises, foyers et organisations qui seront desservis.

Car le monde professionnel n'est pas oublié avec une offre à 100 Mb/s à 2.500 euros par mois... Mais une première offre (10 Mb/s avec 1 Mb garanti) est proposée à 200 euros par mois.

A l'heure où de nombreuses régions attendent toujours l'ADSL ou le bon vouloir de France Télécom, Pau fait figure de pionnier. Lancé en avril 2002, ce projet représente aujourd’hui un budget de 35 millions d’euros.

------------------

Grand animateur du projet Pau Broadband Country, chantre du très haut débit et agitateur d'idées et de projets, Jean-Michel Billaut a répondu pendant une heure - et à très haut débit - aux questions des lecteurs du JDN : 84 réponses en tout, un record... Fougue, enthousiasme et énergie étaient au programme.

Pourquoi avez vous choisi Pau ?
Jean -Michel Billaut : c'est Pau qui m'a choisi. Pendant trois ans j'ai cherché un politique, j'ai trouve Andre Labarrère, 74 ans. Il m'a dit "je ne comprends pas très bien ce que vous me dites, mais je sens que c'est cela qu'il faut faire", on a fait.

Le très haut débit, c'est pour quoi faire au juste ?
Faire tout, le téléphone, la vidéo, les données sur un seul et même tuyau/protocole et pas sur de multiples tuyaux/protocoles.donc coût réduit.

Ou en est le projet sur Pau ? Il y a des travaux partout dans la ville mais concrètement quelles sont les prochaines étapes ?
On ouvre en novembre le réseau filaire 100 mégas pour 30 euros/mois et ensuite le réseau sans fil. En même temps les applications vidéo à la demande, musique, téléphonie gratuite sur le réseau, plateau de vidéo IP, grid, data center, etc.

Vous prévoyez du 10 MB pour les utilisateurs du MAN de Pau. Quel est selon vous le débit minimum possible pour pouvoir faire du triple play (Internet, téléphonie et Vidéo) ?
1.100 mégas me parait bien avec les techniques d'aujourd'hui. On a ouvert de la HTDV à 20 mégas.

Où en sont les offres de contenus ?
On est en train de les constituer ouverture au fur et à mesure.

De la HDTV mais quel programme ?
On va les faire à Pau.

Pourquoi la France est-elle si lente sur le haut débit ? (Une réponse franche)
Bonne question. Je crois qu'on ne comprend pas très bien ce qui se passe dans notre pays a tous les échelons. et pourtant la France pourrait être l'un des premiers au monde à entrer dans la Société de l'information. On a de bons ingénieurs, de bons créatifs, des jeunes qui en veulent et on glandouille. Il faudrait un plan Marshall, 100 méga pour tout le monde en 2010 (en Californie ils prévoient 1 giga.)

Est-ce que la ville de Pau est opérateur ?
Non. On a crée un nouveau métier de l'opérateur neutre de collectivités locales. Le marché a été accordé à la Sagem. Elle ne gère que le réseaux. Ensuite ceux qui veulent ouvrir des services triple play achètent la prise allumée 21 euros/mois à la Sagem, qui rétribue la collectivité locale qui amortira le réseau optique en trente ans.

Seule l'agglomération Paloise fait partie du réseau ?
Oui. Mais d'autres dans la France d'en bas vont s'y mettre.

Un plan Marshall, c'est du rêve non?
Non c'est pas du rêve si tout le monde décide de le faire. Vous les internautes, vous représentez une force importante. Si tous les internautes de France et de Navarre disent à leurs élus "nous on veut comme à Pau du100 mégas pour 30 euros". vous l'aurez.

Concrètement, il y a quoi dans votre plan Marshall et qui le finance?
La constitution d'un réseau optique européen permettant de monter à 1 giga. Puis le privé fait les services de commerce électronique, de santé, etc. On crée un nouvel écosystème. Si les US le font avant nous, notre culture est morte.

Attention, le dernier qui a dit que notre culture est morte, c'est Messier !
Mon salaire est plus faible que celui de messier. mais je soutiens néanmoins cette affirmation.

Pourtant la ville pourrait être opérateur, avec les nouvelles dispositions, non ?
Les dispositions en question ne sont pas encore passées. Oui la ville pourra être opérateur neutre, mais les collectivités manquent de compétences réseau de télécoms. Mais elles peuvent les acquérir facilement.

Il paraît que Sophia aurait été très heureux de vous accueillir. Pourquoi le projet est-il tombé à l'eau ?
Laffite m'a dit un jour que s'il était plus jeune. Par ailleurs Sophia n'est q'une collection d'entreprises. Le projet de Pau c'est non seulement les entreprises mais aussi les particuliers.. C'est tout le monde.

N'avez-vous pas peur que Pau 2003 finisse comme Biarritz années 80 ?
Non. On a déjà 2.000 abonnés à Pau qui vont payer alors que le réseau n'est pas ouvert. Il y a dans la France d'en bas une forte demande potentielle de TRÈS haut débit. Le bas peuple veut du haut débit.

Franchement, Jean-Michel, c'est pas en annonçant des débits de folie que les gens vont venir. C'est en proposant des services, du contenu. Et là, je crains le pire, genre France 3 Région.
Pour avoir des services que les gens vont aimer. Faut du haut débit. Faut pas mettre la charrue avant les boeufs. D'abord le réseau et puis les services. Je vous invite à Pau à l'ouverture du réseau.

C'est qui les 2.000 abonnés? Comment vérifier vos chiffres?
Vous demandez à la société locale de distribution de services IPVset, le premier triple player de France. Ou vous téléphonez a André Labarrere a la mairie de Pau il vous répondra.

En terme d'emplois, quel est l'impact maintenant et dans l'année qui vient ?
On pense que nous allons créer en cinq ans entre 5 et 10.000 emplois. La Corée avec son plan haut débit très avancé a créé 600.000 emplois avec 50 % des foyers en très haut débit. Vous organisez un salon en novembre.

Pensez-vous que les Parisiens viendront à Pau ?
Je compte bien. Comme Paris roupille ils viendront.

Ca coûte 400 euros l'avion pour aller à Pau . Qui peut y aller ?
C'est le problème. Mais on à la compagnie d'avion que l'on mérite. Sinon vous prenez le TGV Paris-Pau, deux fois moins cher. Cela sera la première rame internétisée.

Que pense Bill Gates et le Président Chirac de votre initiative, s'ils suivent le sujet de près ?
Gates sait ou se trouve Pau. De même que le président japonais de Toshaiba , le CEO d'Intel, etc.

Et France Télécom dans tout ça ?
J'avais vu les huiles de cette noble maison en son temps pour leur proposer de faire le réseau de Pau. Je pense qu'ils ont bien rigolé.

La bulle, les start-up, vous regrettez tout ça?
Les start-ups ils y en a encore, et il y en aura de plus en plus, mais cela ne sera plus la folie comme dans la bulle.. Mais avec le haut débit la plupart des start-ups et leurs idées, et bien on va pouvoir les remettre en chantier. On est parti trop tôt.

On vous dit homme de réseaux dans tous les sens du terme. Les réseaux, ça aide pour développer le réseau ?
Vous voulez dire le networking ? (vous voyez que notre culture se barre j'emploie un terme anglais). Oui le réseautage ça aide. En fait pour Pau il a fallu créer une boule de neige. Il en suffit d'un puis le deuxième arrive, puis le bouche à oreille joue, et maintenant Pau va devenir visible du monde entier. C'est comme cela que l'on va ramener de la valeur ajoutée à Pau et créer des emplois haut de gamme.

Franchement, vous faîtes du téléchargement illégal en P2P sur le très haut débit ?
Je n'ai pas le haut débit chez moi, en région parisienne. Mais j'envisage d'acheter une maison béarnaise. Je n'y ferai pas de téléchargement. Non pas parce que c'est illégal mais parce que le service de streaming de musique que nous allons ouvrir pour 2 euros par mois c'est du nanan. Quand vous allez voir et entendre cela, vous aussi vous allez venir habiter Pau.

Ce qui a vous le plus marqué depuis que vous avez découvert Internet?
L'aspect bibliothèque d'Alexandrie tout azimut. Je m'intéresse beaucoup aux nanotechnologies. Il y a tout dans le net avec google c'est extraordinaire.

Quels sont les killers apps du très haut débit en Coré, Japon, Suède..?
Il n'y a pas de killer app. La killer app c'est justement le haut débit.

Ne pensez-vous pas que le haut débit est un effet de mode ?
Non. C'est comme les autoroutes : là aussi en France on était à la bourre on se moquait des Allemands qui avant la 2ème guerre mondiale faisait des autoroutes. On a fait la ligne Maginot, vous connaissez la suite. Il est temps que ce pays se réveille.

Votre projet de Pau, c'est un peu comme Fastweb en Italie non ?
Oui sauf que Fastweb est propriétaire du réseau. A Pau, c'est public donc si Mme Michu à l'autre bout de la ville veut sa fibre elle l'aura. Avec une société privée, c'est pas sûr.On est en démocratie, je considère que dans une démocratie qui se respecte, toutes les infrastructures doivent être publiques.

Y a-t-il d'autres projet de Broadband country en France? Où ça?
Oui ça va décoller. La semaine prochaine, j'emmène trente élus d'Auvergne à Stockholm.

A l'époque de l'Atelier, vous avez testé la téléphonie IP. Maintenant Free avec la freebox le propose. Qu'en pensez vous ? Ca fait parti du projet de Pau, non ?
Oui cela fait partie du projet de Pau. Gratuit sur le réseau, moins cher si l'aboutissement est en analogique partout dans le monde

Vous pensez quoi de Thierry Breton ?
Le président Breton ? Ben je l'ai vu plusieurs fois dans le temps. Je pense que si j'étais à sa place, je me mettrais a la disposition des collectivités locales pour constituer un réseau optique et non pas adapter le "vieux" réseau téléphonique ATM.. Cela coûte trop cher à mon sens.

A qui envoyer sa candidature pour les offres d'emploi ?
A moi si vous voulez. Reste quelques m2 a louer à 450 FF/m et le très haut débit en plus. Au fait on crée une ville nouvelle, Paullywood vous saviez ? Full IP, energies renouvelables uniquement, Paullution. Une grande boite française met 15 bâtons sur la table pour démarrer.

L'Auvergne? Du très haut débit à Vulcania? ça va décoiffer!
Ouais j'espère qu'ils vont s'y mettre mais on dit que Giscard serait contre.

Le risque, c'est que votre histoire finisse dans la rubrique gaspillages de "Combien ça coûte", non ?
Non, tant que dieu me prête vie, ça risque pas. Mme Billaut m'a appris a gérer les comptes. Vous connaissez Mme Billaut ?

Quel est le branchement en terme de réseau entre celui de Pau et le reste du monde ?
Bonne question, on n'a pas encore pris une décision la dessus. C'est là ou l'on regrette qu'il n'y ait pas de plan d'ensemble, notamment pour les points d'interconnexions. Plusieurs solutions à l'étude y compris le raccordement à un gix neutre à Barcelone, ce qui nous permettrait de créer the Pyrenean broadband country.

La stratégie des prestataires et opérateurs haut débit en région ne ressemble-t-elle pas aux low-cost : prendre l'argent public et ne pas faire grand chose derrière ?
Faux. A Pau en tout cas.

De la fibre clipsée. Vous croyez vraiment que la collectivité locale va payer 400m de fibres pour connecter un seul foyer isolé en dehors du village ???
Oui. Mme Michu qui habite un bled paumé en Corrèze a droit a sa fibre. Nous sommes en démocratie, il faut une péréquation de coût comme pour l'électricité, la route, le téléphone normal etc. Tant que vous n'aurez pas compris cela, vous allez tourner en round.

Franchement, pourquoi creuser et poser du câble à Pau alors que la technologie sans fil permettra d'atteindre les mêmes débits d'ici quelques années ?
Faux. Par ailleurs, Pau étant le premier avec sa fibre (même si vous avez raison) les nouvelles applications vont se faire a Pau, donc on va récupérer la valeur ajoutée. Si on attend que tout le monde aie la même chose, Pau est mort. Il y a une prime au premier arrivant. C'est risqué, mais si ça marche, Pau gagne le cocotier.

Quels nouveaux métiers pourraient apparaître ? Quelles formations créer ?
On va créer une Electronic Art School, un institut de la voiture communicante, l'EISTI s'installe à Pau et va créer deux mastères, etc.

Avant de convaince Labarrère, vous avez essuyé les refus de qui (des noms) ?
Pas des refus, mais des incompréhensions. Je donnerai les noms dans mon bouquin quand je serai a la retraite. En tout cas, ce que je peux vous dire, c'est que l'on mange bien dans la France d'en bas.

Vous avez rencontré Delanöe à Paris ?
Non mais ses collaborateurs. Je n'ai pas (encore ?) senti le désir de faire. Dans des trucs pareils, il faut que le "chef" porte tous les jours le projet, sinon dans ce pays ça marche pas. A Pau, Labarrère dans tous ses discours (enterrement, mariage, ouverture de la foire de Pau.) parle de PBC (Pau broadband country.). La ville est ravie malgré les travaux.

La légion d'honneur, c'est pas vraiment high-tech, non ?
Oui le Président Chirac me l'a accordée. Je me suis demandé si j'allais demander à ce que l'on me la remette (vous ne l'avez en fait que lorsque l'on vous l'a remise.) Je ne voulais pas puis mes copains m'ont convaincu. C'est le président du Sénat qui me l'a remise. Maintenant, je travaille ardemment pour la rosette et si je l'ai je vous invite tous.

Vous avez traité avec Iparretarrak pour qu'ils ne fassent pas sauter le très haut débit ?
J'ai amené des politiques basques espagnols à Pau. Ca a été épique, mais ils n'ont rien fait sauter. Vous savez, la nature humaine est un peu boguée, faut faire avec.

A part le haut débit, c'est quoi vos (vraies) passions dans la vie. Y'a pas que le boulot quand même?
Le problème c'est que pour moi c'est pas du boulot. Rendez-vous compte, j'aurais pu faire du recouvrement chez mes copains du Cétélem et grâce a André Levy-Lang, qui m'a permis de créer l'Atelier, j'ai pu faire ce "métier" bizarre. Je ne crois pas d'ailleurs que c'est un métier, disons que c'est un apostolat sympa. Et je suis fait comme cela, j'ai une fringale d'apprendre, de comprendre. On ne se refait pas.

Pensez-vous que la rigidité des normes de la W3C est un frein à la diffusion de contenu riche sur le net?
Pas spécialement. De tout façon, comme sur les routes, faut des règles.

Vous aviez parlé de la formule qui consistait à équiper les ménages palois avec des PC contre une modique somme. Quel est le constructeur qui a été choisi pour ce projet , s'il y a eu appel d'offre?
Ce n'est pas a priori du ressort de la collectivité locale (mais naturellement elle discute avec les fabricants). On a plusieurs solutions, c'est les Palois qui décideront ce qui est bon pour eux. En fait, dans Pau, il y a trois projets : le réseau optique, la ville nouvelle et la Silicon Valley du 3ème millénaire, mais là, ça sera pour un prochain chat, OK ? Si vous voulez me joindre : billaut@billaut.com.

Et la question des brevets qui se discute à la fin du mois, n'est-ce pas un frein ?
Vous savez tout est un frein si l'on veut. Mais comme disait mon grand-père, qui était né dans l'Ohio, "just do it".. Si on continue à faire de la philosophie, ce pays n'ira pas bien loin dans le 3ème millénaire, alors que je pense qu'il pourrait être l'un des leaders de cette révolution qui s'annonce.

Y-a-t-il un successeur au Club de l'Arche?
Le club existe toujours et se réunit tous les mardis à la maison de l'industrie avec le père Pougheon. Pour des raisons de santé je n'y participe plus.. Mais effectivement il faudrait le remettre sur pied pour discuter des problèmes que vont poser les nanos (voir le récent rapport de Greenpeace complètement inconnu en France), les robots humanoïdes, les biotechs. La seule question qui va se poser a nous, homo sapiens dans ce 21ème siècle, est la suivante : qu'est ce qu'un être humain ?

Y a-t-il des hommes politiques qui comprennent quelque chose à ce que vous racontez? (A part Labarrère, bien sûr)
Je ne sais pas trop.. J''ai un peu peur de vous répondre. Il y a Tregouet naturellement, l'ancien maire de Parthenay, mais on les compte sur les doigts de la main.

Modérateur : Le mot de la fin?
JUST DO IT. Il faut se remonter les manches. La France, à mon avis a un rôle à jouer. Vous voulez vous aussi du 100 megas pour 30 euros? C'est possible. Allez voir votre élu, faites des pétitions, défilez dans les rues avec des pancartes "nous on veut comme à Pau...". Bougez vous!

Marseille,04 13 2004
Rédaction
Journal du Net
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |