Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Tribune Libre : Participer à l'émergence de créateurs méditerranéens

par Maryline Bellieud-Vigouroux
Présidente de l'Institut Mode Méditerranée


Avec la disparition des quotas, la Chine peut conquérir une part décisive du marché de l'habillement. Par son projet de Cité euroméditerranéenne de la mode, la créatrice de l'Institut Mode Méditerranée relève le défi et invite ses homologues méditerranéens à travailler et à penser différemment.

L'Histoire de l'industrie de l'habillement est faite de grandes mutations. On fabriquait d'abord en France, dans les grands centres du textile ; puis nos industriels ont dû réfléchir à d'autres modes de fonctionnement.

Beaucoup ont continué à faire travailler en France puis à sous-traiter en Méditerranée. On a mis vingt ans pour mettre au point des partenariats et faire fonctionner en même temps cette localisation et cette délocalisation nécessaire et irréversible. À présent qu'on a fidélisé des partenaires méditerranéens, d'autres propositions nous viennent de l'Asie du Sud-Est avec surtout la Chine qui, dans tous les médias, proclame vouloir être “la grande usine du monde notamment dans le textile et l'habillement”.

La rive Sud risque d'en subir, à son tour, le contrecoup économique et social: sept millions d'emplois sont menacés dont presque 60% sont occupés par des femmes. Pour elles, la perte de ce travail serait aussi un frein à leur émancipation. C'est à nous, euroméditerranéens, d'apporter ce qui leur manque : de l'innovation et un enseignement de qualité pour participer à l'émergence decréateurs méditerranéens.

L'Institut de la mode et des professionnels, ce serait une sorte de “guichet unique” ; une structure défendant un mono produit qui est la mode dans toutes ses composantes. La région Provence-Alpes-Côte d'Azur gagne des points chaque année alors que l'ensemble de la France régresse et perd des emplois. La filière est forte et jeune : ce sont des entreprises familiales qui emploient la mère, la sœur, les filles, les neveux, les nièces. Pour assurer la relève, elles ont intérêt à se développer. Nous devons leur donner toutes leurs chances et, à travers cette Cité de la mode trouver des partenariats plus développés. Les Maghrébins n'ont pas cette tradition de mode que nous avons en France ou en Italie. Notre légitimité c'est l'ouverture que Marseille a sur la façade méditerranéenne avec la dynamique du projet Euroméditerranée. Nous avons, par exemple, une convention avec une école marocaine d'ingénieurs du textile pour une formation complémentaire, notamment en marketing, qui est leur point faible. En matière de création, les jeunes qui viendront ici comme lauréat, pendant neuf mois, faire leur première collection retourneront chez eux en leader et feront des émules.

Nous apportons des réponses aux Méditerranéens qui se posent des questions ; même les Italiens, qui ont une tradition industrielle et artisanale de la mode, sont intéressés par la Cité. Car c'est l'union de toutes ces capacités avec leurs complémentarités qui peut lui donner l'envergure euroméditerranéenne indispensable au succès.

Marseille,04 05 2004
Maryline Bellieud-Vigouroux
Medccop
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |