Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Emploi & Carrière - Un centre de connaissance pour la région Mena basé à Marseille

· Il est basé à Marseille et fondé par la Banque Mondiale
· Objectif: échanger le savoir pour développer les pays
· La région Mena doit créer 100 millions d'emplois d'ici 2020


La Banque Mondiale a inauguré, la semaine dernière à Marseille, un centre pour la connaissance. Doté de technologies de l'information et de communication jugées les plus modernes, le centre aidera à renforcer les moyens d'échange du savoir et de transfert des connaissances dans la région Mena (Moyen-Orient et Afrique du Nord), selon un communiqué de la Banque Mondiale.

D'après un rapport publié récemment par la Banque Mondiale, la région doit doubler, d'ici 2020, les niveaux d'emploi actuels en créant 100 millions de nouveaux postes. Un nombre croissant de personnes instruites et jeunes rejoignent des marchés du travail déjà saturés, les taux de chômage atteignant 15% en moyenne. Chez les femmes, ces taux sont supérieurs de 50% en moyenne à ceux des hommes. “Vu l'évolution démographique dans la région, il est essentiel de promouvoir les échanges et d'améliorer la compétitivité afin de créer des emplois pour une population jeune et florissante. Il faudra pour cela tirer parti du niveau d'instruction, de la créativité et de l'esprit d'initiative des individus”, a déclaré Christiaan Poortman, vice-président de la Banque Mondiale pour la région Mena.

“Ce bureau à Marseille va donner un nouvel essor aux activités de la Banque Mondiale en matière de formation et d'échange d'expériences pour le développement des pays du Mena”, a souhaité, pour sa part, Frannie Léautier, vice-présidente de l'institut de la BM, rapporte l'AFP.

“Prenons un exemple en matière de gestion urbaine: si la ville marocaine de Tétouan souhaite améliorer son système d'assainissement, il s'agira de favoriser ses échanges avec des gens qui ont une expérience concrète dans ce domaine”, a expliqué Chantal Dejou, directrice du centre. La région Mena est encore mal intégrée au reste du monde. Le commerce représente 12% du PIB (comparé à près de 50% en Asie de l'Est). A titre d'exemple, les exportations de produits manufacturés de la région se chiffrent à 40 milliards de dollars, soit autant que la Finlande, qui a 55 fois moins d'habitants, souligne la Banque Mondiale. La région a 5% de la population mondiale, mais seulement 0,7% des connexions Internet.

“Le Centre jouera un rôle de courtier du savoir, en mettant en correspondance la demande de services par la région et l'offre mondiale de ces services, et encouragera la mise en place de programmes d'échange du savoir à distance en français, arabe et anglais”, le communiqué. Les institutions régionales telles que les centres de formation, les réseaux professionnels, les universités et les groupes de réflexion seront appelées à jouer un rôle moteur en tant que vecteurs et fournisseurs de connaissances. L'accès aux réseaux en ligne, conjugué à l'échange de connaissances face-à-face, permettra aux spécialistes du développement dans les pays de la région Mena de communiquer avec leurs homologues d'Europe et d'ailleurs, assurent les responsables de la Banque Mondiale. Le Centre de Marseille oeuvrera en étroite collaboration avec la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), l'Agence française de développement (AFD), le Centre d'expertise en finance, assurance et banque (CEFEB), l'Université Thetys, l'Institut de la Méditerranée et le réseau de Villes Mena/Euro conduit par Marseille.

Il emploiera une petite équipe d'une dizaine de personnes qui élaborera des programmes d'échange du savoir, mais qui s'appuiera également sur les réseaux thématiques tels que le FEMISE (Forum euro-méditerranéen des instituts économiques) et l'AUDI (Institut arabe pour le développement urbain). La municipalité de Marseille a offert des locaux ainsi qu'un appui financier et technique. Le Centre fera également office de secrétariat du Forum méditerranéen pour le développement (FMD).

--------------------------------------------------------------------------------

Domaines d'intervention

Les activités du centre porteront dans un premier temps sur quatre domaines considérés prioritaires pour la région:
¦ La connaissance au service du développement
¦ L'éducation et l'emploi (tout particulièrement les problèmes qui touchent les jeunes)
¦ La gestion des zones urbaines
¦ La gouvernance et la transparence.
Les questions concernant l'eau, la santé et la participation privée à la mise en place d'infrastructures pourront dans un second temps être inscrites au programme du centre.


Casablanca,04 05 2004
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |