Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Etude sur le fonctionnement de Google et de Yahoo

De nos jours, toute personne un tant soit peu familière de l'internet sait utiliser un moteur de recherche. Il nous semble tout naturel de taper quelques mots, et d'avoir en quelques secondes les adresses de toutes les pages contenant les informations convoitées. Or, derrière cette démarche quasi-naturelle, se cachent des algorithmes d'une grande complexité, dont le secret, jalousement gardé, fait la fortune des grands moteurs de recherche.

Le secret le plus important concerne la façon dont les moteurs vont classer les pages en fonction des mots recherchés. Sur quels critères un moteur va-t-il automatiquement fournir des réponses plus adéquates qu'un autre moteur? Pourquoi telle page se retrouvera-t-elle devant telle autre?

L'une des réponses se situe dans la façon dont les pages HTML sont analysées. Celles-ci sont composées de texte, et de balises servant à leur mise en page; par exemple, certaines balises vont permettre de mettre telle partie du texte en gras, d'autres vont permettre de donner un titre à la page, d'autres vont contenir une description. Un moteur moderne va donc "décortiquer" ce code, et pondérer ces informations en fonction de critères qui lui sont propres.

Par la suite, lorsque vous effectuerez une recherche, le moteur classera les pages en fonction de ces critères; par exemple, les pages contenant le mot que vous recherchez dans le titre se trouveront devant celles où il est en bas, et les pages contenant plus de texte seront privilégiées.

Afin d'optimiser le référencement dans les moteurs de recherche, il est donc utile de comprendre comment ceux-ci traitent les sites qu'on leur soumet. Il faut essayer de percer leur secret, c'est ce que s'efforcent de faire les personnes chargées du référencement, avec plus ou moins de succès.

L'équipe de goRank.com s'est ainsi intéressée au fonctionnement interne de Google, en étudiant de prime abord comment réagissait celui-ci statistiquement. Ils ont donc soumis au fameux moteur 2000 mots-clés, les uns après les autres, et ont analysé les dix pages qui arrivaient en tête.
Ils ont ensuite classé les résultats en fonction de la position et de la quantité des mots dans les pages.

On découvre sur le tableau que Google affectionne particulièrement les titres de pages et les mots dans les balises H1 (titres de paragraphe). En plus de cela, le fait que le mot soit présent dans l'URL semble être un avantage non négligeable. La moyenne du nombre de mots par page arrivant en tête est proche de 950.

Comme nous vous l'annoncions, Yahoo a lancé ces derniers jours son nouveau moteur de recherche, très efficace, se passant ainsi des services de l'incontournable Google.

goRank s'est donc attaqué au problème, et a effectué un comparatif entre les deux moteurs sur le même principe qu'auparavant.

Le moteur de Yahoo semble préférer les pages contenant plus de texte (1300 mots), et que le mot recherché soit répété plus souvent. De plus, Yahoo préfére les mots en gras et les mots-clé. A part cela, très peu de différence.

Nous vous laissons découvrir et interpréter ces tableaux. Peut-être saurez-vous en tirer parti pour améliorer le positionnement de vos pages, et attirer encore plus de visiteurs...

Pour conclure, n'oublions pas que si le secret de ces algorithmes était découvert, les moteurs de recherche ne serviraient plus à rien, car beaucoup de petits malins tricheraient sans vergogne pour placer leurs pages. Aussi, Google et Yahoo changeront-ils encore très régulièrement leurs critères. A vous de vous tenir au courant, et d'adapter vos sites.
Cependant, la meilleure méthode a toujours été une mise à jour régulière. C'est ce qui fait de vos pages, et donc de l'Internet tout entier, un univers toujours vivant.

---------------------------------------------------------------------------------

Yahoo attaque Google sur son terrain

Yahoo! s'attaque à Google, numéro un mondial des moteurs de recherche du Web, avec lequel il a récemment rompu. Le portail Internet devait présenter mardi son nouveau système de sondage approfondi de la Toile dont le référencement payant suscite déjà des critiques.

La compagnie de Sunnyvale (Californie) affirme que cette méthode lui permettra de faire ressortir les milliards de pages du "Web invisible" qui échappent généralement au criblage et de mieux actualiser son répertoire des sites. Le vice-président de la recherche chez Yahoo!, Tim Cadogan, assure que plus de 99% des résultats affichés resteront cependant ceux de sites référencés gratuitement.

Car si la plupart des experts applaudissent à l'idée de donner accès au Web caché, certains craignent que le référencement payant n'introduise une hiérarchisation commerciale des réponses. "C'est un nouveau moyen pour les entreprises et les riches d'acheter les résultats des moteurs de recherche afin d'imposer ce qu'ils veulent aux internautes", accuse Gary Ruskin, directeur de l'association de consommateurs Commercial Alert, qui met en garde contre de la publicité masquée.
A quoi Tim Cadogan répond que le fait de payer ou non son référencement n'aura pas d'influence sur l'ordre d'affichage des résultats des requêtes et que les sites non lucratifs n'auront pas à payer. Toutefois il ne donne aucune garantie quant à la fréquence et l'intensité de l'analyse de ces sites non commerciaux.

Prosaïque, l'analyste Charlene Li de l'institut Forrester Research juge pour sa part que "la plupart des gens se moquent de savoir si (le référencement) est gratuit ou non. Ils veulent juste des résultats. En l'occurrence, il se pourrait que les gens aillent sur Google pour des informations générales et sur Yahoo! pour faire des achats".

Quant au cofondateur de Google Larry Page, il condamne évidemment l'initiative de Yahoo!, déclarant que "l'on peut trouver des moyens d'améliorer la vie de l'utilisateur sans faire payer". Le moteur de recherche Google affirme examiner 4,28 milliards de pages Web, tandis que Yahoo! évoque "plusieurs milliards", sans plus de précision. On estime à jusqu'à dix milliards le nombre total de pages Web.

Le climat s'est récemment détérioré entre les deux compagnies de la Silicon Valley, Yahoo! ayant entamé il y a deux semaines le divorce d'avec Google, son allié de plus de trois ans et demi, pour lancer un moteur concurrent, tandis que la compagnie de Mountain View dévoilait une version plus puissante du sien, ajoutant un milliard de pages à son index.

Quant au portail MSN du numéro un mondial de l'informatique Microsoft, qui utilise actuellement la technologie de recherche de Yahoo!, il investit aussi des millions de dollars dans le développement de ses propres outils de criblage. La guerre est donc déclarée sur la Toile.

Paris,03 08 2004
Rédaction
Ebusiness
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |