Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Le Liban souhaite adhérer à "la déclaration d'Agadir"

· Celle-ci doit être signée fin février

Le Liban souhaite adhérer à “la déclaration d'Agadir” qui prévoit la création d'une zone de libre-échange entre le Maroc, l'Egypte, la Tunisie et la Jordanie et qui doit être signée fin février à Agadir, a indiqué le ministre libanais du Commerce, Marouan Hamadeh.

Dans des déclarations à la presse à l'issue de sa rencontre avec Youssef Boutros-Ghali, ministre égyptien du Commerce extérieur, Hamadeh, qui accompagnait le Premier ministre libanais, Rafic Hariri, en visite officielle au Caire, a précisé que la question relative à cette adhésion a été soulevée lors de l'examen de la coopération de l'Egypte et du Liban avec l'Europe à laquelle les deux pays arabes sont liés par un accord de partenariat.

Le protocole d'accord d'Agadir prévoit la création d'une zone de libre-échange entre le Maroc, l'Egypte, la Tunisie, la Jordanie et les Etats arabes méditerranéens qui y adhéreront ultérieurement. Le comité des ministres du Commerce extérieur de ces Etats et la commission technique qui en est issue seront chargés du suivi de l'application des clauses de l'accord.

Les parties signataires de cette déclaration aspirent à développer l'activité économique, à consolider l'emploi, à augmenter la productivité, à améliorer le niveau de vie au sein de ces Etats et à coordonner les politiques économiques globales et sectorielles.

Le ministre libanais a, par ailleurs, indiqué que le volume des échanges commerciaux entre l'Egypte et le Liban, qui est de l'ordre de 225 millions de dollars par an, n'a pas encore atteint le niveau escompté, et ne répond ni aux ambitions des deux pays, ni à leurs potentialités. Aussi, les deux pays ont-ils décidé de lever toutes les entraves qui empêchent le développement de ces échanges, a-t-il assuré.

Casablanca,03 01 2004
Rédaction
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |