Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Entretien avec Mme Kammermann, Présidente de l'Association des Français de l'Étranger Section Liban

CHRISTIANE KAMMERMANN
Déléguée au Conseil Supérieur des Français de l’Etranger
Pour le Liban, Syrie, Jordanie, Irak
Administrateur de la C.F.E.
Membre du Conseil d’Administration de l’A.N.E.F.E.
1er Vice-Président du groupe U.F.E. - R du C.S.F.E.
Vice-Président U.F.E. Paris
Président U.F.E. Liban

Bonjour Madame Kammermann.
Pouvez vous nous indiquer quels sont les rôles et les prérogatives de l’UFE ?


Ils sont nombreux et couvrent plusieurs domaines relatifs à l’expatriation ou à l’installation des Français à l’ étranger.

Tout d’abord, l’UFE est un interlocuteur privilégié de la direction des Français de l’étranger.
Grâce à ses représentations dans le monde, l’UFE est en contact permanent avec le réseau des ambassades et des consulats.

L’UFE siège au Conseil d’Administration de la Caisse des Français de l’Etranger. Grâce à cette caisse, les expatriés peuvent maintenir la continuité de leurs liens avec le régime général de la Sécurité Sociale Française.

Par ses contacts suivis à tous les niveaux, l’UFE est un lien permanent entre les institutions et les Français.

L’UFE a une action nationale et un rôle de représentation. Son action est permanente auprès des pouvoirs publics, et a pour ambition de donner aux Français de l’Etranger les mêmes droits que les Français de France. Les expatriés d’aujourd’hui doivent à l’UFE de participer à toutes les élections françaises ; elle a donc une mission législative.

Elle a obtenu la signature par la France d’un grand nombre de conventions fiscales et de conventions de sécurité sociale.

L’UFE a un rôle économique ; elle développe les partenariats avec les PME-PMI ainsi que les grands groupes français. Elle travaille avec la direction des relations économiques extérieures, l’Union des chambres de commerce et d’industries françaises à l’étranger, le Comité National des Conseillers de Commerce Extérieur de la France, et l’ANPE internationale, ainsi que l’OMI.
L’UFE a une mission sociale. Elle a permis des avancées importantes dans ce domaine, pour la retraite et l’entraide aux Français, par sa présence au sein d’organismes sociaux, tels que : la Caisse des Français de l’Etranger (CFE), le Comité d’Entraide aux Français rapatriés (CEFR), l’Association pour la Formation Professionnelle Française à l’Etranger (AFPFE), la Commission Permanente pour la Protection Sociale des Français de l’Etranger.
En tant que le défenseur de la culture et de la langue française à l’étranger, l’UFE a une mission culturelle. Elle mène des actions auprès de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) et de l’Association Nationale des Ecoles Françaises à l’Etranger (ANEFE), des alliances françaises et des centres et instituts culturels. Elle siège à la commission nationale des bourses.

Elle a une action dans chaque pays. Elle est un pôle d’information, une mission sociale, un espace d’accueil et de convivialité, un rôle économique et une vocation culturelle.

L’UFE a multiplié ses services à Paris, et ses sources d’information pour ceux qui partent à l’étranger.

C’est un lieu d’accueil, de renseignement et de consultation sur Internet. On peut s’y procurer les dossiers-pays.

Enfin elle édite la Voix de France, qui est une source d’informations très importante pour les Français de l’étranger. Elle est diffusée dans plus de 100 pays.

L’UFE est une longue histoire, une union forte et permanente.

Il est également bon de souligner qu’elle est apolitique.

Les cartes de membres de l’UFE ont un format cartes de crédits, plastifiées et embossées. Ces cartes donnent droit à certains privilèges ; par exemple des réductions sont accordées aux adhérents dans toute la France.

Disposez vous de chiffres sur le nombre de Français établis à l’étranger ?

Au 31 décembre 2003 le nombre de Français au Liban était de 16.853 pour environ 1.800.000 Français expatriés dans le monde entier, sans compter les Français non immatriculés.

17 000 Français sont au Liban. Ceci fait de ce pays l’un des plus importants en terme d’établissement de Français, pas seulement dans la région mais également dans le monde, comment expliquez vous cela ?

Le Liban était sous mandat français ; la France a tenu une grande place dans l’histoire du Liban. La langue officielle, avant l’indépendance, était le Français , et le Liban reste un pays francophone. On peut ajouter que des liens forts demeurent entre le Liban et la France sur les plans autant juridique (le code pénal libanais est largement inspiré du code Français) que culturel, mais aussi et surtout affectif : il n’est pas rare d’entendre les Libanais qualifier la France de « Mère du Liban ».

Comment vivent les Français au Liban ?

Les Français expatriés ont une vie très agréable, puisqu’ils sont envoyés par la métropole, et que leur salaire est en conséquence.
Par contre, les Franco-Libanais souffrent de la crise économique qui sévit actuellement au Liban.

Quels sont les avantages pour un Français d’être établi au Liban et quels sont les pièges à éviter pour faire de son séjour une expérience réussie ?

Commençons par les avantages : il faut souligner que le Liban est un pays d’accueil exceptionnel. Les Libanais sont généreux, accueillants, chaleureux, hospitaliers, toujours prêts à rendre service. Le mot « Ahla w sahla » (bienvenue) est toujours employé.
Le climat est merveilleux. L’on peut faire du ski sur mer et sur neige le même jour. Il s’agit d’un climat méditerranéen, se rapprochant du climat de la Côte d’Azur en France.

Les pièges, ou du moins les choses à éviter maintenant : venir avec un visa de tourisme en espérant trouver du travail (c’est surtout le cas des hommes mariés à des Libanaises).
Le permis de séjour est délivré pour 3 ans, mais les Français ne sont pas autorisés à travailler, à moins d’avoir un permis de travail.
Le permis de séjour, une fois obtenu est reconduit assez facilement, dans la mesure où le passeport a une durée de 1 an (Coût : 300.000 LL pour 1 an).
Grande difficulté pour l’obtention de la nationalité libanaise ; c’est quasiment impossible pour un Français ou une Française ayant épousé une Libanaise ou un Libanais, de l’obtenir.
Par contre, une Française ou un Français ayant épousé un Libanais ou une Libanaise, obtient, pour son conjoint, la nationalité française au bout d’un an.

Je peux également vous citer certains cas pour lesquels nous intervenons directement auprès des autorités françaises. Il est impensable, nous a dit à plusieurs reprises le Ministre des Affaires Etrangères, qu’un petit Français reste en dehors de nos écoles françaises, pour des raisons financières.
Nous avons donc dû nous démener à plusieurs reprises pour obtenir que certains enfants, dont les parents ne peuvent assurer la totalité des frais de scolarité, puissent suivre leurs cours normalement.
Il faut savoir que la France donne des bourses aux enfants français dont les parents sont en difficulté.

Comment l’UFE est elle financée ? De quels moyens financiers dispose-t-elle ?

L’UFE – France reçoit des subsides de l’Etat Français.
L’UFE – Liban ne reçoit rien de France. De temps à autres, elle reçoit des dons, et travaille toujours dans le but d’aider ses compatriotes.

Beyrouth,02 23 2004
Claire Le Bourhis
ebizproduction
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |