Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Le point de vue de Jacques Chirac sur les contours du volet économique des institutions francophones

Le 17 décembre 2003, Armand Pharès, président du RDCL, recevait le Prix de la francophonie économique remis par le président français. Qui a saisi l’occasion pour redéfinir les contours du volet économique des institutions francophones. Extraits.

Certes, la francophonie n’est pas une institution financière internationale. Telle n’est pas sa vocation. Mais elle peut être un catalyseur et un puissant levier. Elle le démontre en ce moment même par le processus exemplaire qu’elle a engagé pour faciliter l’accès de ses membres aux financements internationaux.

Elle le démontre par les concertations que nous organisons à la veille des grands rendez-vous internationaux, à l’ONU, à l’OMC. Nous nous mettons en mesure de mieux intervenir et de mieux faire valoir nos intérêts dans les enceintes où se définissent les règles du monde contemporain. Certains de nos membres comptent parmi les plus éloignés du but. Nous devons les aider à accélérer le rythme.

Enfin, un thème préoccupant doit nous mobiliser davantage : celui du fait francophone dans la vie économique internationale.

Remettre le Prix de la francophonie économique, c’est insister sur la place prééminente qu’occupe l’entreprise dans les stratégies de développement. Nos pays disposent d’atouts pour y parvenir. Ils disposent, avec le droit d’inspiration française, d’un corpus juridique solide et moderne qui favorise l’entreprise. Mais il leur faut sécuriser les investissements, faire confiance à la liberté d’entreprendre, valoriser les chefs d’entreprise, récompenser leur dynamisme au même titre que les autres services rendus à la nation.

À cet égard, le Forum francophone des affaires est particulièrement utile et important. Par les assises qu’il organise, le Forum aide les chefs d’entreprise du Sud à s’inscrire dans le mouvement mondial des affaires. Les travaux qu’il consacrera au printemps prochain aux questions agricoles favoriseront le regroupement des industries agroalimentaires, comme se sont réunis, à son initiative, les métiers de la finance ou les professions libérales.

Cette année, le Forum francophone des affaires a choisi d’honorer deux personnalités éminentes*, et auxquelles je suis heureux de pouvoir aujourd’hui rendre hommage et de pouvoir leur remettre ce prix, qui témoigne de leur réussite.

Brillamment engagé dans le commerce des produits pharmaceutiques et de matériel médical, M. Armand Pharès décidait, au plus fort de la tourmente au Liban, d’aider à faire revivre l’économie libanaise. Qu’il en soit remercié. Membre fondateur et premier président du Rassemblement des dirigeants et chefs d’entreprise libanais, il a joué et joue encore un rôle de premier plan dans la reconstruction de son pays, nouveau témoignage, témoignage supplémentaire du traditionnel génie libanais.

(*) La deuxième personnalité est Boni Yayi, Béninois.

Beyrouth,02 16 2004
Rosemonde Hatem
Le Commerce du Levant
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |