Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Actualités Euromed

DECISIONS

* Les dispositions commerciales et liées au commerce de l’Accord d’association UE-Egypte, signé en 2001, sont en vigueur depuis le 1er janvier 2004 en vertu d’un “Accord intérimaire” entre les deux parties, approuvé par le Conseil des Ministres de l’UE le 19 décembre 2003. L’application provisoire des dispositions commerciales et liées au commerce s’effectue sous la forme d’un échange de lettres entre l’UE et le gouvernement égyptien. Elle a lieu en attendant que les Etats membres de l’UE achèvent la ratification de l’Accord d’association. Le texte a été publié au Journal officiel n° L 345. http://europa.eu.int/eur-lex/fr/archive/2003

* Deux accords avec des Partenaires méditerranéens sur la libéralisation des échanges agricoles, l’un avec Israël et l’autre avec le Maroc, sont entrés en vigueur le 1er janvier 2004, après avoir été approuvés par le Conseil des Ministres de l’UE le 22 décembre, ainsi que par les autorités compétentes israéliennes et marocaines. Ces deux accords prennent la forme d’échanges de lettres entre l’UE et les gouvernements nationaux concernés. Ils remplacent les protocoles relatifs aux échanges agricoles réciproques, annexés aux Accords d’association respectifs. L’application du nouvel accord entre l’UE et Israël va conduire à libéraliser l’essentiel des échanges agricoles dans les deux sens, en couvrant un large éventail de produits, depuis la viande et l’huile jusqu’aux légumes et au vin. L’accord avec le Maroc prévoit également une libéralisation du commerce agricole réciproque dans un vaste domaine qui comprend des fruits, des légumes, de la viande et des fleurs, avec l’ouverture de nouvelles possibilités aux exportations marocaines de tomates vers l’UE. Les dispositions relatives aux quotas de tomates sont en vigueur depuis le 1er octobre 2003 à titre exceptionnel, pour tenir compte de la date de début de campagne en ce qui concerne ce produit et pour éviter la perturbation du marché.

* Le Conseil des Ministres de l’UE a approuvé le 22 décembre les accords UE-Maroc et UE-Tunisie de coopération scientifique et technologique. Ces accords faciliteront la participation de ces deux pays du Maghreb aux activités du sixième programme-cadre de recherche et développement de l’UE (2003-2006). Les deux accords ont été ratifiés par le Parlement européen en décembre dernier. Ils entreront en vigueur lorsque les Parlements marocain et tunisien – respectivement – les auront ratifiés. Pour des précisions sur le sixième programme-cadre :
http://europa.eu.int/comm/research/fp6/index_fr.html

* La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé récemment qu’elle accordait des prêts à l’Egypte, à la Jordanie et à la Tunisie pour un montant total de € 373 millions au titre de la Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP). Le prêt en faveur de l’Egypte - € 302 millions – contribuera à la construction de la première tranche d’une usine de gaz naturel liquéfié à Idku, à environ 40 km à l’est d’Alexandrie. Le prêt à la Jordanie – € 26 millions – est destiné à construire la première phase du boulevard périphérique d’Amman. Enfin le prêt à la Tunisie - € 45 millions – permettra de financer l’extension vers l’ouest du réseau de métro léger du Grand Tunis. http://www.bei.org

* Le Conseil des Ministres de l’UE a décidé le 22 décembre d’instaurer un programme d’action de l’UE destiné à soutenir des organismes qui favorisent la compréhension récipoque des relations entre l’UE et diverses régions du monde, notamment la Méditerranée. La somme totale disponible pour le monde entier sur la période 2004-2006 s’élève à € 4,1 millions.

REUNIONS

* Le Président de la Commission européenne, Romano Prodi, a été appelé au téléphone le 30 décembre par le dirigeant libyen Mouammar Khadafi. Durant la conversation, le Président de la Commission a renouvelé son invitation faite à la Libye à adhérer au Processus de Barcelone. Il est temps pour la Libye, a dit M. Prodi, d’entrer par la grande porte, de contribuer au dialogue euro-méditerranéen et de faire partie de l’ « anneau d’amis » de l’UE. Le Colonel Khadafi s’est déclaré prêt à envisager une adhésion au Processus de Barcelone et a manifesté sa ferme intention de marquer cette nouvelle ère par des contacts avec l’UE au niveau le plus élevé. Le Président Prodi s’est déclaré disposé à recevoir le Colonel Khadafi à Bruxelles dès que possible. Pour en savoir plus :
http://europa.eu.int/comm/external_relations/libya/intro

* Une conférence internationale aura lieu du 17 au 19 janvier à Paris sous le titre « Le choc des civilisations n’aura pas lieu », avec le soutien de la Commission européenne. Cette conférence est organisée par une association française, le Forum Euro Méditerranée Science, développement & paix sous le patronage du Président français Jacques Chirac, de l’UNESCO et de plusieurs personnalités internationales, dont le Président de la Commission européenne, Romano Prodi. http://www.euromedarea.org

PROGRAMMES & PROJETS

* BIENTOT DES PLANS D’ACTION NATIONAUX DANS LE DOMAINE DES MARCHES PUBLICS
Les participants à un atelier sur les Marchés publics, organisé du 15 au 17 décembre à Nicosie (Chypre), dans le cadre du programme régional Euromed Marché, financé par MEDA, se sont mis d’accord sur la nécessité pour chaque Partenaire méditerranéen de mettre en place un Plan d’action relatif aux marchés publics. Ces plans d’action nationaux seront conçus à partir des éléments suivants : une évaluation des moyens disponibles, une harmonisation renforcée des législations des Partenaires conformément aux règles de l’UE, le renforcement des institutions compétentes pour mettre en œuvre une politique pertinente en matière de marchés publics ; enfin l’élaboration de programmes de formation pour les fonctionnaires chargés des marchés publics. Chaque Partenaire devrait remettre dès que possible une ébauche de plan d’action, pour que celui-ci soit mis en œuvre durant la deuxième phase d’Euromed Marché. Cet atelier était le troisième et dernier d’une série de réunions ayant pour but d’approfondir la connaissance de certains des sujets abordés lors de la première phase du programme, afin de pousser plus avant la coopération. Les participants étaient des hauts fonctionnaires de ministères ainsi que des responsables de la Commission européenne et de l’Institut européen d’administration publique, qui coordonne le programme. Euromed Marché a pour but d’aider les Partenaires méditerranéens à se préparer à la future zone euro-méditerranéenne de libre-échange. http://www.euromedmarket.org

* PREMIERES ASSISES NATIONALES DES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES AU MAROC
Les premières assises nationales des associations professionnelles du Maroc se sont déroulées le 19 décembre à Casablanca en présence du Premier Ministre marocain, Driss Jettou, et du Chef de Délégation de la Commission européenne à Rabat, Sean Doyle, dans le cadre du Programme d’appui aux associations professionnelles au Maroc (PAAP), financé par MEDA. Ce programme est géré par la Confédération Générale des Entreprises du Maroc. La conférence avait d’abord pour objectif de présenter les résultats d’une étude sur le milieu associatif au Maroc, qui comprend un recensement des associations professionnelles, une étude de la loi marocaine sur les associations et une proposition de plan d’action destiné à renforcer les organisations professionnelles. Il est envisagé notamment de créer un site Internet permettant la mise en réseau des associations professionnelles au Maroc. La conférence a également offert un Forum de rencontres entre entreprises et associations professionnelles.

* ASSEMBLEE GENERALE DU PROJET « UNIMED CULTURAL HERITAGE II »
La deuxième assemblée générale du projet « Unimed Cultural Heritage II », financé par MEDA, a eu lieu les 21 et 22 décembre au Caire afin d’évaluer les progrès réalisés et d’examiner les prévisions pour 2004. La réunion comprenait une conférence sur « la préservation et la réduction des risques en matière de patrimoine culturel euro-méditerranéen – vers un inventaire commun des modèles numériques virtuels ». Ce projet fait partie du programme régional Euromed Heritage II et a pour objectifs de créer un site Internet et des bases de données sur la préservation du patrimoine culturel. Unimed Cultural Heritage II est coordonné par l’Union des universités méditerranéennes (UNIMED), installée à Rome. Il regroupe des partenaires d’Algérie, d’Egypte, du Liban, du Maroc, des Territoires palestiniens, de Tunisie, de Turquie et d’Espagne. http://www.unimed-culturalheritage.org

* APPEL A PROPOSITIONS DU FEMISE
Le Forum euro-méditerranéen des instituts économiques (FEMISE), soutenu par MEDA, a lancé récemment son troisième appel à propositions. Les institutions de la région euro-méditerranéenne sont invitées à présenter des propositions de recherche entrant dans le cadre de l’un des six domaines de recherche du FEMISE, qui comprennent l’agriculture, les Accords d’association, la pauvreté, le rôle de l’Etat, le rôle des femmes et l’intégration sud-sud. La date limite de dépôt des propositions est fixée au 30 janvier. http://www.femise.org

PUBLICATIONS

* UN RAPPORT SUR LA LIBERALISATION AGRICOLE PUBLIE SUR INTERNET
Un rapport sur l’impact de la libéralisation agricole dans le contexte du Partenariat euro-méditerranéen a été publié récemment par le Forum euro-méditerranéen des instituts économiques (FEMISE), soutenu par MEDA. Il peut être téléchargé sur le site du Forum : http://www.femise.org

* NOUVEAU SITE INTERNET POUR UN PROJET SUR LES METIERS D’ART
Pour connaître les activités menées dans le cadre du projet PRODECOM, financé par MEDA pour soutenir les métiers d’art, on peut visiter le site Internet du projet, créé récemment. PRODECOM, qui fait partie du programme régional Euromed Heritage II, est coordonné par la Chambre des Beaux-Arts de Méditerranée, installée à Paris. Le label de qualité « Produits culturels de développement », fondé sur les principes de commerce équitable et de développement durable, constitue l’axe central du projet. Le site Internet, en français pour l’instant, sera complété par des versions arabe, anglaise, grecque et turque. http://www.chbeauxarts-prodecom.org .

Bruxelles,01 12 2004
Rédaction de l'Union Européenne
Union Européenne
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |