Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Comment le tourisme tunisien prépare sa mue

De notre correspondante à Tunis, Yousra MAHFOUD

· Objectif: Relancer le secteur à la lumière des recommandations de la Banque Mondiale
· Actions prioritaires sur le zoning touristique, la qualité de service, du produit et de la formation
· Nombreuses similitudes avec la stratégie marocaine


Au moment où le Maroc s'applique à mettre en place un chantier d'envergure pour sa stratégie touristique à l'horizon 2010, son concurrent de toujours, la Tunisie, en fait de même.

Un grand nombre de volets du contrat-programme marocain se retrouvent dans les recommandations de l'étude stratégique de la Banque Mondiale diligentée par le gouvernement tunisien. Ainsi, mise à niveau, nouvelle organisation, désengagement progressif de l'Etat… toutes ces recommandations lèvent le voile sur les limites du secteur. Des limites qui ont été mises à nu par les crises répétitives liées à la mauvaise conjoncture internationale, à commencer par le 11 septembre 2001.

Riche en enseignements, l'étude a identifié les pistes pour sortir le secteur de sa situation actuelle. Selon l'institution internationale, il faut prioritairement agir à plusieurs niveaux. Et d'abord sur le zoning touristique, la qualité de service et la formation, mais aussi et surtout celle du produit.

En clair, l'étude de la Banque Mondiale recommande de mettre un terme à l'image collée jusque-là au secteur, à savoir celle d'un “tourisme bas de gamme”. L'objectif est de faire de la Tunisie une destination plus attrayante, en mettant en avant la diversité culturelle. Pour cela, les experts de la Banque préconisent d'associer collectivités locales, administration et secteur privé. Aspect aussi que le Maroc a intégré dans sa stratégie car, finalement, la machine touristique ne peut fonctionner toute seule. Elle nécessite une orchestration des compétences des pouvoirs publics et de leurs partenaires. Par ailleurs, l'amélioration de la qualité du produit et des services demeure une condition primordiale. Et c'est le deuxième volet sur lequel se penche l'étude.

A ce niveau, celle-ci suggère d'améliorer la compétitivité du produit touristique et d'encourager les unités touristiques à obtenir les certifications nécessaires.

La formation professionnelle n'est pas en reste. L'amélioration de la qualité passe par un partenariat avec les professionnels et la mise à niveau du système de formation.

Autre volet sur lequel l'étude met l'accent, la nécessité de la diversification de l'hébergement. Les différents types de logements visés sont notamment la résidence hôtelière, l'immobilier locatif ou encore individuel.

Sur un autre registre, les experts de la Banque Mondiale recommandent d'organiser davantage la profession. Et ce, à travers la création d'une confédération professionnelle qui associerait les différentes professions, agences de voyage, restaurateurs, hôteliers. Modèle avec lequel le Maroc travaille déjà. En Tunisie, et selon l'étude, cette structure aurait pour mission de veiller à la bonne marche du secteur. Elle servirait de relais entre professionnels et l'Etat et participera à la mise sur pied de stratégies continues de développement du secteur.

--------------------------------------------------------------------------------

Chiffres

Afin juin 2003, le nombre de touristes ayant séjourné en Tunisie s'est établi à un peu plus de 2 millions. En 2002, le pays en a accueilli quelque 5 millions. A noter que ces dernières années ont été caractérisées par un repli de la part du marché européen au profit de celui maghrébin (algérien et libyen).

Casablanca,10 12 2003
Yousra MAHFOUD
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |