Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

La Commission approuve des actions de coopération avec le Maroc, l'Egypte, le Liban, la Jordanie et l'Algérie pour 314 millions d'euros

La Commission européenne a approuvé le 22 et le 25 août 2003 le financement de 314 millions d'euros au titre des actions de coopération et d'assistance externe avec le Maroc, l'Egypte, le Liban, la Jordanie et l'Algérie. La coopération avec le Maroc (141 millions d'euros) se concentrera sur le développement des échanges commerciaux et la mise à niveau des entreprises, la gestion des flux migratoires et la protection de l'environnement. La coopération avec l'Egypte (63 millions d'euros) visera à soutenir le processus de transition économique et à renforcer l'équilibre socio-économique. La coopération avec le Liban (43 millions d'euros) comprendra l'appui intégré aux PME, le renforcement de la gestion de la qualité, le développement agricole et le soutien à la société civile. La coopération avec la Jordanie (42 millions d'euros) se composera de l'appui budgétaire d'urgence destiné à réduire l'impact de la guerre en Irak, le « Programme de modernisation industrielle EJADA » et le « Programme Al Meyah de soutien à la gestion des ressources en eau ». La coopération avec l'Algérie (25 millions d'euros) se concentrera sur un programme de modernisation et d'assistance à la réforme administrative. Ces actions s'inscrivent dans le cadre des Plans de Financement Nationaux 2003 du Programme MEDA.

Maroc

Concernant la coopération avec le Maroc, les interventions communautaires prévues se concentrent sur les trois priorités que constituent le développement des échanges commerciaux et la mise à niveau des entreprises, la gestion des flux migratoires et la protection de l'environnement. Dotées d'un budget de 96 millions d'euros octroyés sous la forme d'un soutien budgétaire direct, les réformes engagées dans le cadre du programme d'appui à la réforme des transports visent au renforcement des secteurs du transport routier, maritime et aérien. Cette réforme passe par une mise à niveau du cadre législatif et institutionnel existant dans la perspective d'une libéralisation du secteur et d'une ouverture à la concurrence privée, tout en renforçant le pouvoir régulateur de l'Etat. Afin d'assurer une meilleure gestion des flux migratoires par une lutte plus efficace contre l'immigration clandestine d'origine et de transit, la Commission a également doté le projet « Gestion des contrôles frontaliers » d'un budget de 40 millions d'euros. Par ailleurs, la Commission a décidé de doter le projet « Appui institutionnel à la circulation des personnes », d'un budget de 5 millions d'euros destinés à mieux structurer la circulation légale des travailleurs entre l'Union européenne et le Maroc en renforçant les structures institutionnelles appropriées.

Ce Plan de Financement National 2003 représente une allocation financière de 141 millions d'euros et portera le montant total des allocations MEDA au Maroc à 1179.6 millions d'euros.

Egypte

Afin d'améliorer les conditions de vie et l'intégration sociale des groupes humains les plus vulnérables sur le plan économique - essentiellement les jeunes - tout en accroissant les moyens des ONG en faveur du développement social, la Commission a décidé de financer le projet « Développement social et société civile : enfants à risques » d'un budget de 20 millions d'euros. Concernant l'appui au secteur financier et à l'investissement, la Commission a décidé le financement de deux projets:


Le premier, d'un montant de 18 millions d'euros, est destiné à améliorer le système financier afin de mieux répondre aux besoins des petits exploitants ruraux égyptiens.

L'autre, avec 17 millions d'euros, vise pour sa part à favoriser la création d'emplois et le développement économique des Petites et Moyennes Entreprises en favorisant l'accès aux crédits mais également aux nombreux services à caractère non-financiers.
Dans le cadre du programme TEP (Trade Enhancement Programme), la Commission a décidé d'allouer 6 millions d'euros au programme d'appui à la réforme des douanes égyptiennes. Enfin, 2 millions d'euros sont également prévus au titre de la Promotion de l'Accord d'association récemment ratifié par le Parlement égyptien.

Ce Plan de Financement National 2003 représente une allocation financière de 63 millions d'euros et portera le montant total des allocations MEDA en Egypte à 879.7 millions d'euros.

Liban

Dans le contexte de la ratification en décembre 2002 de l'Accord d'association avec l'Union européenne, les projets inclus dans le Plan de Financement National 2003 pour le Liban s'inscrivent dans la continuité des actions déjà engagées et visent à la mise en place des réformes sectorielles indispensables à la modernisation de l'économie et aux développements institutionnels nécessaires à la pérennisation des bénéfices de l'Accord d'association. Dans ce cadre, la Commission a décidé le financement à hauteur de 17 millions d'euros du projet d'appui intégré aux Petites et Moyennes Entreprises destiné à définir une stratégie d'appui cohérente permettant la création d'un réseau de prestation de services.

La Commission a également décidé d'allouer au projet de renforcement de la gestion de la qualité un budget de 15 millions d'euros afin d'aider à la définition d'une politique nationale de qualité dotée d'un cadre juridique adapté et permettant le renforcement institutionnel de la chaîne de qualité et la création d'un centre d'excellence dans le domaine de la qualité pour les entreprises.

Dans le secteur rural, la Commission a décidé le financement d'un projet de développement agricole d'un budget de 10 millions d'euros destiné à améliorer de façon prioritaire la production maraîchère en fruits et légumes. Enfin, dans le cadre du projet de renforcement de la société civile, la Commission a décidé d'allouer 1 million d'euros pour l'aide à la société civile libanaise.

Ce Plan de Financement National 2003 représente une allocation financière de 43 millions d'euros et portera le montant total des allocations MEDA au Liban à 237 millions d'euros.

Jordanie

L'interruption des échanges avec l'Irak qui constituaient pour la Jordanie le principal marché d'exportation a eu des conséquences économiques importantes sur l'économie du royaume Hachémite. Afin d'atténuer les répercussions du conflit voisin sur la population et l'économie jordanienne, le Plan de Financement National 2003 intègre cette nouvelle dimension afin d'aider le gouvernement à surmonter les conséquences de la guerre et notamment à faire face à l'augmentation des dépenses publiques. Dans ce contexte particulier, la Commission a décidé le financement d'une aide budgétaire d'urgence d'un montant de 35 millions d'euros sous la forme d'un appui budgétaire direct destiné à compenser les effets négatifs de la guerre et contribuer à préserver la stabilité économique du pays. Afin de contribuer au développement du secteur privé, la Commission a également prévu d'allouer 5 millions d'euros supplémentaires au Programme de modernisation industrielle destiné à organiser et soutenir l'élaboration d'un programme national d'aide aux Petites et Moyennes Entreprises.

Enfin, dans le secteur de l'eau, la Commission a décidé de financer le projet “Al Meyah” : appui à la gestion des ressources hydrauliques en Jordanie. Doté d'un budget de 2 millions d'euros destinés à soutenir les efforts des autorités jordaniennes en faveur d'une gestion moderne, efficace et rentable des ressources en eau, le projet “Al Meyah” vise également à réformer ce secteur en favorisant une participation durable du secteur privé.

Ce Plan de Financement National 2003 représente une allocation financière de 42 millions d'euros et portera le montant total des allocations MEDA en Jordanie à 423 millions d'euros.

Algérie

L'approfondissement des réformes structurelles financières et macro-économiques de l'économie algérienne dans la perspective de la réalisation d'une future zone de libre-échange, a conduit la Commission à accroître l'envergure du programme de modernisation et d'assistance technique aux réformes administratives en le dotant d'une enveloppe financière de 25 millions d'euros. Le programme, qui vise à améliorer, l'environnement administratif et réglementaire des affaires contribuera de manière spécifique à moderniser l'administration et les instruments d'application de la législation liés aux activités économiques et commerciales. Le programme comporte deux volets. Le premier volet vise à la modernisation des régies financières du Ministère des finances tandis que le second volet prévoit le soutien d'une série d'actions ponctuelles destinées à faciliter l'activité commerciale au bénéfice des Ministères de l'Agriculture, du Commerce et des Transports.

Ce Plan de Financement National 2003 représente une allocation financière de 25 millions d'euros et portera le montant total des allocations MEDA en Algérie à 345.2 millions d'euros.

MEDA

Lancé en 1995, le programme MEDA constitue le principal instrument financier de l'Union européenne pour la mise en œuvre opérationnelle des activités de coopération du partenariat euro-méditerranéen. La coopération bilatérale avec les pays partenaires se décline autour d'objectifs clés: soutien ou pluralisme démocratique et le respect des droits de l'Homme et des principes universels qui fondent l'Etat de droit; mise en œuvre des Accords d'association et des réformes structurelles majeures appuyant à la transition économique et au secteur privé en vue de l'instauration d'une future zone de libre-échange euro-méditerranéenne; le renforcement des services sociaux de base; enfin la promotion de la coopération sous-régionale dans la perspective d'une meilleure intégration Sud-Sud.

Bruxelles,09 15 2003
Rédaction de l'Union Européenne
Union Européenne
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |