Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Maroc / Arabie saoudite: Trop d'entraves au commerce

· Accord caduc, licence d'importation et lourdeurs administratives… principales embûches
· Création de bureau d'investissement et organisation de manifestation sectorielle pour rectifier le tir


Comment relancer les relations économiques entre le Maroc et l'Arabie saoudite? C'est une des questions à laquelle tentent de répondre les membres de la Commission mixte maroco-saoudienne. Celle-ci vient de tenir les travaux de sa 9e session.

A l'ordre du jour, l'examen des relations bilatérales dans les domaines économique, commercial et des investissements. La session est surtout l'occasion pour discuter des obstacles qui se dressent devant l'amélioration du niveau des échanges, et favoriser la communication entre les hommes d'affaires des deux pays.

Mohamed Benaïssa a, à cette occasion, émis l'espoir de voir cette session "ouvrir de nouveaux horizons pour la coopération maroco-saoudienne notamment dans le domaine économico-commercial", estimant que "la participation du secteur privé est de nature à promouvoir les relations entre les deux pays".

· Deux milliards de riyals

Le chef de la diplomatie saoudienne le Prince Saoud Al Faycal a pour sa part insisté sur le rôle du secteur privé dans la promotion des relations économiques et commerciales bilatérales.

Il a ainsi déclaré que les investissements directs saoudiens au Maroc ont atteint, à fin 2000, environ deux milliards de riyals, l'équivalent de 5,24 milliards de DH. Quant aux investissements indirects, ils se sont chiffrés à près de dix milliards de riyals, soit 26,2 milliards de DH. Des investissements dont le niveau pourrait être revu à la hausse si certains obstacles étaient levés, à commencer par les listes communes des produits à l'importation. Celles-ci sont devenues caduques et ne répondent plus aux réalités du tissu industriel marocain comme saoudien. Les représentants des deux pays adoptent une position commune visant à procéder à une réactualisation générale des textes régissant ce volet.

Aussi, les Saoudiens ont insisté sur la nécessité de la suppression des licences d'importation qui handicapent le commerce entre les deux pays. Autre obstacle, celui de la lourdeur administrative. En effet, le Maroc a réitéré sa demande pour limiter l'aval des certificats d'origine sur les produits aux seuls ministères des Affaires étrangères pour l'Arabie saoudite, et à la direction des Douanes marocaines. A rappeler que la procédure actuelle soumet l'avalisation des certificats d'origine à d'autres instances comme les ambassades.

Aujourd'hui, c'est surtout le problème des investissements qui préoccupe: de part et d'autre, leur niveau reste faible. Le Maroc ne compte pas plus de quatre projets en Arabie saoudite. Les opérateurs voient en cela la conséquence d'un manque d'information sur les lois en vigueur régissant le secteur des échanges dans les deux pays.

Afin de pallier ces lacunes, il a été décidé la création de bureau d'investissement dans les deux pays. Par ailleurs, des manifestations sectorielles seront organisées, la première traitera du secteur du tourisme et se tiendra début 2004.

Dans l'immédiat, un des projets saoudiens les plus attendus au Maroc est celui touristique qui sera réalisé à El Jadida, comprenant 2.500 appartements et 400 villas. Son coût s'élèvera à 1,5 milliard de DH et il sera construit sur une superficie de 50 ha.

Casablanca,09 08 2003
Houda BENBOUYA
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |