Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Les pays de l’Euromed adoptent l’extension des règles d’origine

· Libéralisation du commerce des services, simplification douanière…
· Du pain sur la planche pour les 12 Med


Ça y est. Le fameux cumul paneuropéen (ou extension des règles d’origine) ne sera plus un mot barbare pour les opérateurs. L’extension a été entérinée par les ministres du Commerce lors de la 3e conférence Euromed tenue à Palerme lundi dernier. Elle prendra effet dès harmonisation par les pays concernés.
Un nouveau protocole sur les règles d’origine, un protocole de libéralisation du commerce des services pour 2004, et des recommandations pour la facilitation des échanges. La rencontre a pour le moins concrétisé une avancée significative vers la zone Euromed.

Loin d’être stérile, la réunion a permis d’entériner un nouveau protocole sur les fameuses règles d’origine.

Le cumul d’origine devrait améliorer l’accès au marché pour les opérateurs économiques, accroître l’incitation à investir et renforcer l’intégration économique régionale entre partenaires Euromed (cf. www.leconomiste.com). Le groupe de travail a donc achevé sa mission et le rapport a été approuvé par les ministres. Maintenant, c’est aux partenaires de prendre le relais et d’insérer le nouveau protocole sur les règles d’origine dans leurs accords actuels. Autant pour ceux à venir. Comme l’accord d’Agadir. Pour rappel, cet accord entre dans le cadre de l’impulsion Sud-Sud. L’initiative a été lancée en mai 2001 pour créer une zone de libre-échange régionale entre le Maroc, la Tunisie, l’Egypte et la Jordanie.

Pour la libéralisation du commerce des services, également au programme, les ministres ont adopté les grands principes du protocole-cadre commun à tous les partenaires. Le groupe de travail devra présenter le protocole à la prochaine réunion.

Aussi, une série de recommandations sur la simplification des procédures douanières sont-elles à mettre en oeuvre par les pays méditerranéens. Ces mesures couvrent la législation et les procédures, la coopération administrative, et les relations avec les opérateurs économiques. Pour les ministres, “ces mesures doivent être considérées comme des actions prioritaires que les pays Med s’efforceront de mettre en oeuvre rapidement”. Et pour l’intégration régionale et pour les négociations OMC à venir (cf. www.leconomiste.com) sur la facilitation du commerce. D’ailleurs, lors de la prochaine réunion Euromed, les ministres ont convenu de faire le point sur les progrès réalisés quant à l’application de ces recommandations. Pour la mise en oeuvre de ces dispositions, les programmes Meda sont à exploiter, surtout pour inciter à une meilleure participation des PME à cette logique. D’autant plus que sans amélioration de l’environnement des affaires dans les pays Med, pas d’attractivité d’investissements et donc pas de croissance du commerce régional. La participation aux foires commerciales spécialisées à l’attention des entreprises méditerranéennes est aussi une voie à exploiter pour ces entreprises.

Aussi, et conformément au plan d’action sur la facilitation du commerce et des investissements adopté à Tolède en mars 2002, les ministres Euromed ont demandé au groupe de travail existant d’oeuvrer pour le rapprochement de la législation en matière de normes, réglementations techniques et procédures d’évaluation de la conformité.


----------------------------------------------------------------

D’abord une coopération Sud-Sud

Des inquiétudes relatives à l’impact de l’élargissement de l’UE sur les relations commerciales Euromed ont été émises lors de la réunion. Pour les ministres européens, l’élargissement implique certainement des challenges pour le partenariat, mais offre également de nombreuses opportunités de coopération qui pourraient être exploitées. Sans oublier que pour que le partenariat prenne toute son ampleur, il est nécessaire d’avoir une masse critique d’accords de libre-échange entre les partenaires méditerranéens eux-mêmes.
Et ce, afin de maximiser le potentiel de croissance économique de la région. La déclaration de Barcelone a été claire à ce sujet. L’UE encourage la coopération Sud-Sud tant sur le plan technique que financier.

Casablanca,07 15 2003
Mouna KADIRI
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |