Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

L’actualité vue par la presse jordanienne

Malgré la décision du gouvernement Abu Ragheb d’augmenter le prix du carburant pour la deuxième fois en un an, ce qui a choqué l’opinion publique jordanienne, les articles qui ont commenté cette décision affectant profondément la vie des Jordaniens ne sont pas nombreux.

Les analystes traitant de ce sujet considèrent que le pire, sur le plan économique, est à venir et que les Jordaniens doivent s’attendre à plus d’augmentations touchant principalement les couches sociales les plus pauvres. Le silence ou presque de la presse écrite jordanienne à l’égard de cette décision révèle, entre autres, que le Premier ministre jordanien maîtrise le rythme de la presse jordanienne. Celle-ci semble très occupée par les préparatifs des prochaines élections législatives au mois de juin. Un thème de l’actualité locale a été largement couvert par les analystes jordaniens.

Il s’agit du rapport rendu par le comité chargé de la lutte contre la corruption. Le rapport appelle à l’égalité entre les Jordaniens, ce qui constitue pour certains et pour la première fois, la reconnaissance d’une discrimination entre Jordaniens. Par contre, la décision de la Cour d’Amman de condamner, sous la pression du gouvernement et du mouvement islamiste, l’écrivain et le poète jordanien Moussa Hawamdeh, accusé de porter atteinte à la religion musulmane dans l’une de ses œuvres, à trois mois de prison a fait beaucoup de bruit dans la presse écrite jordanienne.

L’actualité régionale et arabe, quant à elle, reste massivement dominée par les développements du dossier irakien, par la tournée du secrétaire d’Etat américain Colin Powell au Proche-Orient pour presser les Palestiniens et les Israéliens sur l’application de la feuille de route, par les dernières élections législatives au Yémen et par le discours du président américain Georges Bush dans lequel il promet la création d’une zone de libre échange avec les pays arabes d’ici 10 ans à condition que ces pays appliquent des réformes politiques, économiques et sociales.


Les prochaines législatives et les grands festins

* L’écrivain islamiste M. Samih Al Ma’ayteh a sévèrement critiqué les candidats aux élections législatives de Jordanie. « On peut qualifier ces derniers comme étant des candidats omniprésents qui ne laissent aucune place pour d’autres. »

Avoir été candidat pendant 20 ans et député au parlement pendant plus de 8 ans ne veut pas dire que le candidat ou bien le député aura épuisé toutes ses capacités et toutes ses idées pour le changement et qu’il est important de laisser la place à quelqu’un d’autre pour mieux servir les intérêts de l’électorat.

Alors qu’en Jordanie nous avons l’habitude d’idéaliser les qualités que le député doit avoir, ce qui fait que les candidats deviennent des prophètes ou bien des anges, nous sommes, de fait, choqués depuis 1989 par les qualités personnelles de ceux qui ont été choisis comme députés par les Jordaniens.


La hausse du prix du carburant

* L’un des rares articles abordant la décision du gouvernement d’augmenter le prix du carburant a été signé par M. Hilmi Al Asmer et est paru dans le journal Addustour. M. Al Asmer propose au gouvernement jordanien d’accorder une médaille à tous les citoyens comme geste de reconnaissance, car ce que les Jordaniens payent pour le carburant est devenu la principale ressource du budget public jordanien.

« Bien que les Jordaniens aient accueilli cette décision avec calme et payent plus de dinars pour un ‘plein’ dans les stations-service, je m’identifie toujours à ma citoyenneté jordanienne. Mais je me demande toujours jusqu’à quand ! »


La Jordanie et l’Etat palestinien

* Les déclarations de plusieurs hauts responsables israéliens sur la création d’un Etat palestinien sur le territoire jordanien ont provoqué beaucoup d’inquiétude chez les médias jordaniens.

Tandis que M. Shaher Bakk, ministre d’Etat, a considéré que ces propos ne sont pas représentatifs de la politique officielle israélienne, M. Nahid Hattar rétorque qu’ils sont issus d’un membre du gouvernement israélien.

La Jordanie doit faire preuve du maximum de prudence, car le gouvernement israélien n’a toujours pas accepté jusqu’à maintenant la feuille de route prévoyant la création d’un Etat palestinien en Cisjordanie après le retrait de l’armée israélienne.

M. Hattar parle d’un projet israélo-américain pour régler le problème palestinien au détriment de la Jordanie. Il considère que la ‘vraie’ feuille de route israélo-américaine prévoit la création d’un Etat palestinien en Jordanie et non pas en Cisjordanie.

Amman,05 19 2003
Rédaction de The Star
The Star
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |