Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Jean-Louis Mainguy: Les jeunes couples recherchent un esprit épuré et résolument contemporain.

Jean-Louis Mainguy n'est plus à présenter. Quand nous étions encore jeunes étudiants aux beaux-arts, son nom était déjà une référence dans le monde fabuleux de la décoration. Internationalement connu, cet homme minutieux au goût raffiné et à l'esprit créatif, a su garder en vrai professionnel, une modestie et une simplicité exemplaires.

Auteur de nombreux grands projets d'habitations, il a également signé les réalisations de plusieurs grands hôtels et de certaines banques telles que le siège de la BNPI, les bureaux de direction de la Fransabank et certaines agences de la banque Saradar…

Installé au Liban depuis son adolescence, ce pays représente pour lui un endroit de charme et de cœur. Sa maison est de style traditionnel libanais avec la folie d'un orientaliste à qui elle appartenait avant de devenir sa résidence.
C'est en 1980 que la société "Jean-louis Mainguy architecture d'intérieur" a vu le jour, pour devenir actuellement une adresse prestigieuse et célèbre dans ce domaine. Diplômé de l'ALBA (Académie libanaise des beaux-arts), il a également suivi un stage de fin d'études en design industriel à l'ENSAD (école nationale supérieure des arts décoratifs) à Paris, puis s'est spécialisé dans les décors de scènes et de cinéma en Angleterre; il a ainsi signé les décors d'un montage théâtral de Roger Assaf sur un texte de Nadia Tuéni « Juin et les mécréantes »; "actuellement, nous travaillons sur deux projets dit-il, l'un pour un film de cinéma, l'autre pour une pièce de théâtre en cours de réalisation; j'ai également travaillé sur les « Petites Guerres » de Maroun Baghdadi et « Beyrouth la Rencontre » de Birham Alaouiyeh pour le cinéma."
Cependant le nouveau projet en cours dont il semble le plus fier est sans doute "La Marina Towers" sur le front de mer de Beyrouth, qui sera achevé en 2005.


Dans la décoration, qu'est-ce qui est le plus important d'après vous?
D'une manière générale, l'harmonie est la chose la plus importante dans l’architecture d’intérieure: l'éclairage est primordial car c'est à partir de cet élément qu'on essaye de sculpter un espace, de faire des jeux d'ombre et de lumière, de créer une atmosphère personnalisée. Ensuite, vient le côté esthétique de la chose, allié au fonctionnel. Ce qui prime en définitive dans tout ceci, est sans doute la fonction et le confort. Un siège se doit d'abord d'être confortable, s'il est beau et confortable c'est l'idéal mais s'il est beau tout court ce n'est plus un siège mais une sculpture. Il peut y avoir une certaine contradiction à ce niveau.
Pour ce qui est des couleurs, je considère qu'elles sont toutes belles intrinsèquement sans aucun préalable ; tout dépend du savant dosage et de la composition finale, afin que la fusion des différentes couleurs et nuances soit harmonieuse.

Dans quel style les jeunes couples cherchent-ils surtout à meubler leur appartement? Classique, art déco, moderne ou zen?
Ils recherchent un esprit épuré et sont résolument contemporains bien sûr: l'idée d'un mélange entre l'art déco et le moderne est également omniprésente chez certains. Pour d'autres, c'est le mélange entre les grands « classiques du moderne » repris par le design italien et les lignes contemporaines, voire avant-gardiste. Les lignes très pures d'un mobilier confortable et d’une très belle finition sont primordiales.
Le Zen est une école, un style à part qui n'est pas nécessairement adapté à notre style de vie, dans notre manière de nous installer, de nous asseoir, de concevoir l'espace. Cependant, il peut y avoir toujours une interprétation personnelle de cette tendance de manière à l’adapter à nos besoins et à notre esthétique; personnellement, j'ai un faible pour la période art déco, les meubles des années quarante et cinquante qui sont pleins d'esprit et d'invention.

Quelles sont les tendances actuelles?
On commence un nouveau siècle, nous sommes en quête d’une nouvelle identité. Le siècle dernier est en train déjà de se synthétiser, les années soixante dix, soixante, cinquante, quarante ont été scientifiquement étudiés par décennies dans de nombreux ouvrages. Nous vivons aujourd’hui une sorte de kaléidoscope qui est une fusion de toutes ces années, parce que nous sommes en train de rechercher la nouvelle tendance de la prochaine décennie. Le mot « tendance » qui revient souvent actuellement appartient à un courant interrogatoire, une sorte de recherche basée sur les périodes art déco, "modern style", "pop art", années soixante dix, quatre vingt, etc... Tout peut être permis, à condition de le faire avec une certaine simplicité, une pureté impérative. L'idée est de ne plus avoir de surcharge dans un intérieur mais de remplir l’espace par une densité réfléchie.

Qu'avez-vous à dire côté rideaux?
Pour les rideaux, nous nous dirigeons vers leurs simplifications: ils se doivent d'abord d'être des protecteurs de lumière et de soleil et en même temps, quelque chose de presque inexistant pour ne pas porter atteinte à l'architecture d'intérieure et être simplement un élément de couleur ou d'expression d'un mur. On va donc s'orienter vers des panneaux à la japonaise ou éventuellement des stores bateaux, ou des stores vénitiens en bois, ou même des paravents coulissants. La netteté est primordiale au niveau de la coupe, les formes sont pures et géométriques, fonctionnelles.

Et côté sols?
Les sols peuvent être traités en béton coloré, ou coulé et entièrement verni par la suite, ou en terrazzo incrusté de marbre, pierre et poudre de marbre de différentes couleurs; il est possible d'avoir également des parquets en lattes de bois assez larges. Nous nous dirigeons de plus en plus vers la simplicité dans le design avec une finition de grande qualité.

La patine, le stucco vénitien et la cire semblent être très à la mode pour la peinture murale, de quoi s'agit-il exactement?
En fait, si un jeune couple a réellement envie de s'amuser à peindre lui-même son appartement sans le confier à un peintre décorateur professionnel, il est extrêmement facile de le faire grâce aux nouvelles techniques de "patine" qui donnent un aspect de vécu, une identité, une texture, une certaine chaleur à un mur. Une peinture normale à l'eau visant à obtenir un glacis placé sur un fond déjà peint est étalée avec un pinceau normal; le fond peut être plus clair que le glacis lui-même. En utilisant une éponge ou un chiffon, il est possible d'avoir un aspect nuageux, pointilliste, tachiste ou encore tamponné mais il est conseillé de faire quelques essais auparavant pour obtenir l'effet désiré.
On peut même s’essayer à des effets de craquelures, mais à partir du moment où cela devient très recherché, il vaut mieux s'adresser à un professionnel.
Le stucco vénitien est une technique un peu spéciale qui s'étale avec une spatule en donnant une certaine transparence due à la superposition des couches visibles de peinture, un peu comme les techniques de laque anciennes.
La cire vient si l'on veut s'ajouter au stucco en fin de parcours pour le protéger puisqu'il devient ainsi imperméable. Elle lui donne également un aspect plus achevé avec davantage de profondeur et de brillance. C'est un isolant total.

  
  
  


Quel genre de projets avez-vous déjà réalisé à l'étranger?
J'ai surtout réalisé des projets d'habitations, des lieux publics et des hôtels, principalement en France, en Arabie Saoudite, aux Etats-Unis, dans les pays du golfe, en Angleterre et en Espagne, ceci sans parler du Liban où nous avons réalisé la plus grande partie de nos projets.

D'où puisez-vous votre inspiration?
De partout puisque l'inspiration est un exercice de recherche passionnant: à partir du moment où vous vous mettez devant votre table de travail et que vous commencez à réfléchir, la première muse est d'abord bizarrement le caractère de votre client; réussir un intérieur c’est d’abord répondre à l’identité de l’habitant, à sa personnalité, en lui façonnant sur mesure l’espace qui va le mieux lui convenir. Au-delà de ceci, la création vient d'elle-même et les idées se succèdent comme un fleuve immense et généreux.

Vous est-il déjà arrivé de lancer une mode dans l'ameublement?
Je ne pense pas qu'on puisse lancer de mode, on fait partie d'un courant qui est universel. Certaines idées peuvent devenir acquises ou répétitives, dans ce cas il est possible de dire que nous avons lancé une certaine idée; si cette idée a été reprise et qu'elle devient une sorte de courant, nous pourrons alors parler de mode.

Parmi vos diverses créations, quelle est l'idée qui a été la plus copiée?
Beaucoup de tables basses, de canapés, de bibliothèques que j'ai créés, ont été reproduits; tant mieux d'ailleurs, je souhaite que beaucoup de mes idées le soient, parce que je considère que ceci veut dire qu'elles sont bonnes; je suis très heureux lorsque je revois ailleurs, certaines choses que j'ai réalisées dans mes projets.

Créez-vous des meubles personnalisés quand vous travaillez sur un projet déterminé?
Nous créons absolument tous les meubles, de la table basse aux canapés en passant par tous les accessoires. Ce sont des meubles uniques qui portent le nom et l'empreinte de nos clients. Cependant, il est possible qu'ils soient exceptionnellement reproduits à plus d’un exemplaire avec l'autorisation du client.

Combien d'appartements réalisez-vous par an et quelle est la durée des travaux?
Nous réalisons en moyenne quarante projets annuellement. D'une manière générale, la durée des travaux varie entre six et douze mois.

Dans quel esprit sont vos projets en cours de réalisation?
Tout nouveau projet est à aborder avec la même passion, les mêmes interrogations, auxquelles il s’agit de trouver de nouvelles réponses. Ainsi la « Marina Towers » est un des projets dans lequel je m’investis âme et esprit. Il y va d’une certaine attitude de bonheur qui en découle ; et quoi de plus extraordinaire que de trouver le bonheur à travers les idées et les rêves que l’on peut façonner pour en faire la réalité qui nous entoure et que l’on côtoie tous les jours.

PHOTOS:
1. Villa à Rabieh: La porte d'entrée est un élément très important car c'est à partir de là qu'on sent l'esprit de la maison, puisqu'il s'agit du premier contact avec le visiteur. Tout autour, il y a une réinterpretation du fer forgé de façon assez moderne avec une vitre transparente qui encadre l'opacité du bois et du marbre; le fer revient en X de manière à pouvoir attraper cette porte et en relief vers le centre pour jouer le rôle d’un poignée.
2. L'escalier en bois est très contemporain au niveau de son look et de son design avec des contre marches cylindriques façonnées dans deux qualités différentes de marbre. La balustrade en fer forgé est un complément du matériel de la porte d'entrée.
3. Les murs en pierre et le sol en marbre traité à l'acide rendu mat par le jet de sable donnent à cet intérieur une ambiance chaleureuse. Au fond, on aperçoit des vitraux qui laissent passer la lumière colorée à toute heure du jour.
4. Transformation astucieuse et impressionnante de cette armoire en bar, avec ses quatre chaises assorties.
5. Mélange entre le classique et le moderne, où l'atmosphère est extrêmement sobre au niveau de la ligne du mobilier en bois et des matériaux en cuir retourné façon daim; le tissu est fait à partir de cordages naturels tressés.
6. Le sol est une combinaison entre le parquet et un chemin de marbre qui distribue les différentes parties de l'appartement.
7. Le côté très classique d'une colonne a été interprété d'une manière beaucoup plus contemporaine et moderne puisqu'elle est exécutée en fer brossé inoxydable. La partie supérieure est en pierre avec un anneau en bois d’ébène. Le minimalisme prend ici corps avec l’utilisation des couleurs monochromes; un seul mur légèrement différent, est traité dans un stucco vénitien grisâtre, accentuant l’effet de profondeur.



RETROUVEZ Jean Louis Mainguy à l'adresse suivante :
www.jlm-arch.com


Beyrouth,05 19 2003
Rédaction de la Revue du Liban
Revue du Liban
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |