Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Environnement - Karam : La dégradation écologique dans le monde arabe estimée à 67 milliards de dollars

Un atelier de travail destiné à des experts nationaux irakiens sur l’application du protocole de Montréal (protection de l’ozone) a été inauguré hier à l’hôtel Radisson à Beyrouth, à l’initiative du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), bureau d’Asie de l’Est, et de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi), sous le parrainage du ministère libanais de l’Environnement, notamment son Bureau national de l’ozone.

L’atelier de travail se poursuit jusqu’au 26 septembre et vise à aider l’Irak à mettre en place des politiques et des mécanismes d’application de projets financés par diverses parties, en vue de se débarrasser graduellement de l’utilisation de gaz nocifs à la couche d’ozone.

Au cours de la séance d’inauguration, le ministre de l’Environnement Antoine Karam a évoqué la nécessité, pour les pays arabes, d’améliorer le rendement au niveau du développement durable et de la réduction des émissions nocives résultant du secteur industriel. Se basant sur un rapport du PNUE de 2003, qui avait étudié le cas de quatre pays arabes et estimé le coût de la dégradation dans ces pays à 20 milliards de dollars par an, M. Karam a souligné que si ces statistiques étaient généralisées à l’ensemble des pays arabes, l’estimation de ces pertes annuelles serait de 67 milliards de dollars.

Pour ce qui est du Liban, M. Karam a évoqué les efforts dans le domaine environnemental, notamment la signature de l’accord de Vienne pour la protection de l’ozone et le protocole de Montréal sur les matières nocives pour la couche d’ozone, que le gouvernement libanais avait ratifiés en 1993. Le ministre a insisté sur les multiples réalisations du Bureau national de l’ozone, qui est basé au ministère, citant, à titre d’exemple, son projet d’éradication de l’emploi du methyl de bromide (gaz employé dans l’agriculture). Il a également rendu hommage au rôle joué par les organisations internationales, notamment l’Onudi, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le bureau régional du PNUE.

Au cours de la séance d’ouverture des travaux, se sont également exprimés Habib Haber, directeur régional du PNUE, Manhal Safi, chargé d’affaires de l’ambassade d’Irak, Jassem Atwani, président de la délégation irakienne, et Rana Ghneim, représentante de l’Onudi.

Beyrouth,09 24 2008
Rédaction
L'Orient le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |