Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Beyrouth plus ouvert au commerce extérieur que ses pairs dans la région MENA

La Banque mondiale a établi des indicateurs de référence pour mesurer la conformité du Liban aux politiques et performances du commerce international dans cinq domaines-clés. Le rapport a été cité dans le bulletin économique hebdomadaire de Byblos Bank, Lebanon This Week.

Les domaines-clés représentent la politique de commerce, l’environnement externe du commerce, l’environnement institutionnel du commerce, les facilités du commerce et les résultats du commerce.
Le rapport souligne qu’une évaluation des performances d’un pays au niveau des politiques de commerce et de ses retombées permet une amélioration de la capacité des décideurs politiques et économiques à mettre en œuvre les réformes qui conviennent.

Le Liban s’est classé à la 59e position parmi 125 pays dans le monde et 6e parmi 15 pays dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) pour ce qui est de l’indice reflétant les restrictions causées par les tarifs douaniers imposés aux importations. L’indice résume l’impact des politiques de commerce non discriminatoires de chaque pays sur le total de leurs importations.

La Banque mondiale a fait valoir que le régime commercial appliqué par le Liban est plus ouvert que ses pairs dans la région et parmi le groupe de pays ayant la même moyenne de revenus.

Par ailleurs, le Liban a occupé la 68e place sur le plan mondial, la 14e place dans la région MENA et la 20e parmi le groupe de pays à moyen haut revenu en ce qui concerne l’indice de restriction à l’accès au marché. Cet indice résume l’impact des politiques de commerce des autres pays sur les exportations du pays concerné.

Le Liban a obtenu 4 points, un score presque similaire à la moyenne mondiale de 4,1 points, mais pire que la moyenne du groupe de pays à moyen haut revenu de 2,77 points et de celui des pays de la région MENA de 2,25 points. La Banque mondiale a souligné que l’accès du Liban aux marchés étrangers est moins favorable que l’accès de ses pairs dans la région MENA et de celui du groupe de pays ayant la même moyenne de revenu. En revanche, les tarifs douaniers sur les exportations libanaises ont substantiellement été réduits depuis 1990 surtout en ce qui concerne les exportations agricoles.

Les facilités du commerce

Le Liban s’est classé à la 98e place sur le plan mondial, 13e sur le plan régional et 21e parmi le groupe de pays à moyen haut revenu pour ce qui est de l’indice des performances logistiques. La Banque mondiale a souligné que la faiblesse du Liban réside au niveau de la précarité des infrastructures de transport et de la plate-forme des nouvelles technologiques tout comme au niveau des procédures douanières.

D’autre part, le Liban a occupé la 85e place à un niveau global, 7e sur un plan régional et 26e parmi le groupe de pays à moyen haut revenu pour ce qui est de l’indice de la facilité de faire des affaires.
Enfin, le Liban s’est classé à la 122e position sur un plan global, 10e sur le plan régional et 27e parmi le groupe de pays à moyen haut revenu pour ce qui a trait à l’indice des résultats de commerce qui signifie en pratique la croissance des volumes des échanges commerciaux de produits et de services.

Le Liban a obtenu un score de 4,9 points, un score inférieur à celui de la moyenne internationale de 7,74 points et inférieur à celui du groupe des pays à moyen haut revenus de 8,3 points et du score moyen régional de 6,4 points. La Banque mondiale a indiqué que le commerce extérieur du Liban s’est accru de 4,9 % en termes réels en 2007 après un recul en 2005-2006 reflétant des conflits sur le double plan local et régional. Son commerce s’est accru de 8,7 % au début des années 90 répercutant une période de paix dans le pays. En 2007, le commerce a représenté 146 % du PIB. Les services ont représenté 80,4 % du total des exportations du pays cette même année.

Marseille,07 08 2008
Rédaction
L'Orient-Le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |