Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

L’UE fait don à l’ACS d’équipements et de logiciels informatiques d’une valeur de 545 000 euros

Le programme Medstat II vise à assurer la fiabilité des données dans l’ensemble des pays méditerranéens partenaires dans 9 secteurs

C’est dans le cadre de l’annonce par la Commission européenne d’un don d’équipements informatiques et de logiciels pour 545 000 euros à l’Administration centrale de la statistique (ACS), qu’une rencontre a eu lieu hier au Grand Sérail entre le Premier ministre Fouad Siniora, le chef de la Délégation de la Commission européenne, l’ambassadeur Patrick Laurent, et la directrice générale de l’ACS, Maral Tutélian. La rencontre, axée sur le programme Medstat II de coopération euro-méditerranéenne dans le domaine des statistiques et sur les réalisations de ce programme, s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités diplomatiques, politiques et économiques.

Exposant le programme Medstat II qui s’étale sur une durée de trois ans, de 2006 à 2009, la directrice de l’ACS Maral Tutélian a précisé qu’il vise « à répondre aux exigences de la coopération euro-méditerranéenne, notamment au niveau du libre-échange et du développement durable et social ». Ce programme a également pour objectifs « d’assurer la fiabilité et l’harmonisation des données statistiques, conformément aux normes européennes et internationales, dans 9 secteurs prioritaires », comme le commerce des biens et des services, le transport, la migration, le tourisme, l’environnement, la comptabilité nationale, les statistiques sociales, l’énergie et finalement l’agriculture.

Expliquant les trois volets du programme Medstat II, Mme Tutélian a précisé qu’il vise d’abord à renforcer les capacités des ressources humaines de l’ACS au moyen de sessions de formation et d’ateliers de travail. Il a ensuite pour objectif d’harmoniser les méthodologies et de rendre celles-ci conformes aux normes internationales dans les neuf secteurs concernés. Il implique finalement la fourniture d’équipements et de logiciels informatiques.

Donnant quelques exemples, Mme Tutélian a ainsi expliqué que « l’ACS s’active à étudier, avec la coopération de la Sûreté générale, les chiffres de l’émigration ». « Le programme Medstat environnement a également permis d’établir des statistiques nationales de l’environnement au Liban en 2006 », a-t-elle poursuivi, avant d’annoncer qu’ « à partir de mars 2008, l’ACS sera en mesure de publier mensuellement l’indice des prix ».

L’amélioration de la qualité des débats économiques

Prenant la parole, l’ambassadeur Patrick Laurent a rappelé que « l’un des buts majeurs du plan d’action signé par le gouvernement libanais le 19 janvier 2006 dans le cadre de la Politique européenne de voisinage est de rapprocher l’environnement des affaires au Liban de ce qu’il est en Europe, afin de permettre le développement des flux croisés d’échanges et d’investissements ». Et de préciser que « c’est l’une des raisons pour lesquelles il stipule clairement la nécessité de développer l’appareil statistique libanais et de le mettre en conformité avec les standards internationaux ».
Le chef de la Délégation de la Commission européenne a également rappelé que « le programme Medstat II est un programme régional (doté d’un budget de 26 millions d’euros), qui s’inscrit dans la perspective de la création d’une vaste zone de libre-échange en 2010 regroupant l’Europe et les neuf partenaires méditerranéens ».

M. Laurent a de plus estimé que le renforcement de l’appareil statistique libanais devrait permettre « trois avancées majeures » : l’élaboration « de politiques économiques et sociales correctement adaptées aux réalités libanaises », l’amélioration « de la qualité des débats au sujet de l’avenir du pays sur le plan économique et social entre les diverses composantes de la société libanaise », et enfin le renforcement du partenariat euro-méditerranéen et « le rapprochement des environnements économiques libanais et européen ».

M. Laurent n’a pu s’empêcher de décocher une flèche à l’adresse des partis et hommes politiques libanais, se déclarant « frappé par le fait que l’économie est le grand absent des débats politiques actuels » et les invitant à ce propos « à se doter d’économistes ».

Marseille,02 01 2008
Rédaction
L'Orient-Le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |