Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Au Qatar, Sarkozy confirme la coopération nucléaire française avec les pays musulmans

Avant son départ de Ryad, le chef de l’Élysée promet de « gros contrats » à l’Arabie saoudite

Le président français Nicolas Sarkozy a entamé hier une visite d’État au Qatar, seconde étape d’une tournée dans le Golfe, après l’Arabie saoudite, où il a affirmé que « de gros contrats » allaient être prochainement signés par les entreprises françaises avec ce pays pétrolier. Au Qatar, un contrat de 470 millions d’euros pour l’électrification de ce pays ainsi qu’un protocole d’accord dans les domaines du nucléaire civil et du gaz ont été signés hier soir.

M. Sarkozy, qui venait au Qatar en provenance de Ryad, était accompagné d’une vingtaine de grands patrons, dont la présidente du groupe nucléaire Areva et le président du groupe pétrolier Total. Paris et Doha ont presque aussitôt signé un contrat de 470 millions d’euros portant sur l’électricité, ainsi qu’un protocole d’accord dans les domaines du nucléaire civil et du gaz. Le gouvernement du Qatar et le gouvernement français ont par ailleurs passé un « accord cadre de coopération » en matière de tourisme. Les deux pays ont également signé un avenant à la convention fiscale de non double imposition entre la France et le Qatar. La gendarmerie nationale française et les Forces de sécurité intérieure du Qatar ont en outre signé une lettre d’intention. Enfin, différents projets ont été évoqués, qui représenteraient potentiellement au total 6,3 milliards d’euros.

En matinée, à Ryad, le président français a exalté l’amitié franco-saoudienne durant sa visite officielle qui a surtout confirmé l’excellence des relations politiques entre les deux pays, mais n’a débouché sur la signature d’aucun contrat commercial. Il a toutefois estimé que cela n’était que partie remise. « De gros contrats vont être signés par les entreprises françaises dans les semaines et les mois qui viennent », a-t-il dit, évoquant 40 milliards d’euros de contrats potentiels avec ce pays. Selon une source de l’Élysée, les discussions en cours portent sur le transport terrestre, l’aviation civile, l’eau et l’électricité, la sécurité intérieure et l’armement. M. Sarkozy avait en outre souligné l’importance que la France attache à ses relations avec l’Arabie saoudite, un pays désormais incontournable, que ce soit sur le plan politique, en raison de l’influence qu’il exerce dans la région, ou sur le plan économique, compte tenu de ses énormes recettes pétrolières. « La France veut être l’amie de l’Arabie saoudite, elle veut être l’amie du monde arabe, une amie qui ne veut pas donner des leçons, mais qui dit la vérité », a-t-il déclaré hier matin dans un discours devant le Majlis al-Choura (Conseil consultatif). « Le rôle d’équilibre et de modération que joue l’Arabie saoudite n’a pas seulement une importance regionale, il a une importance mondiale », a poursuivi M. Sarkozy, car « ici, en Arabie saoudite, se joue le rapport de l’islam avec la modernité », concluant : « L’Arabie saoudite et la France ont le même souci de tout faire pour que soient évités le choc des civilisations et la guerre des religions. »

Lors de ses entretiens dimanche soir avec le roi Abdallah, M. Sarkozy lui a proposé qu’une équipe du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) vienne à Ryad « dans les prochaines semaines pour travailler sur la question du nucléaire civil », a-t-on appris auprès de l’Élysée. Selon la même source, « le roi a pris bonne note » de cette proposition, mais n’a pas fait d’autres commentaires. Malgré leurs immenses richesses en hydrocarbures, les pays du Golfe sont très demandeurs en matière de nucléaire civil. La France signera d’ailleurs aujourd’hui avec les Émirats arabes unis, troisième et dernière étape de la tournée de M. Sarkozy dans le Golfe, un accord de coopération sur le nucléaire civil. « C’est au nom de la justice que la France soutient que l’accès au nucléaire civil doit être un droit pour tous les peuples », a-t-il dit dans son discours devant le Majlis al-Choura saoudien pour justifier cette coopération avec les pays arabes.

Le « cheval fougueux » affirme ne pas être « bridé »...

Comparé il y a quelque temps par le roi Abdallah à un cheval fougueux, Nicolas Sarkozy a assuré hier qu’il n’était pas bridé. Selon un article récent du Figaro, le souverain saoudien avait déclaré à la suite d’une visite à Paris en juin que le nouveau président français ressemblait à « un pur-sang fringant et fougueux » qui devait « accepter l’épreuve des rênes ». « Je ne suis pas bridé », a assuré le président français à l’issue d’une rencontre avec des hommes d’affaires saoudiens à Ryad. La veille, à peine descendu d’avion, M. Sarkozy avait fait allusion aux propos prêtés au roi Abdallah à son égard. Il avait déclaré au monarque saoudien venu l’accueillir : « Cheval fougueux est heureux de voir son grand ami si sage. » « J’ai cru comprendre qu’il aimait les chevaux, puisqu’il a un haras parmi les plus beaux et que pour lui la fougue c’était plutôt une qualité », a commenté hier M. Sarkozy.

Abou Dhabi accueillerait la première base navale française dans le Golfe

La France et Abou Dhabi devraient signer aujourd’hui un mémorandum sur la création de la première base navale française permanente dans le Golfe, à l’occasion de la visite du président Nicolas Sarkozy dans cet émirat, affirme le quotidien Le Monde. Ce mémorandum s’inscrirait en droite ligne de l’accord de défense conclu entre les deux pays en janvier 1995, un an après la signature d’un accord similaire avec le Qatar, précise le quodidien. Selon lui, cette base navale, installée face aux côtes iraniennes, « ne pourra vraisemblablement pas entrer en fonction avant de longs mois ». Aucune source officielle française n’était en mesure de confirmer immédiatement les informations du Monde.

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni se seraient mariés jeudi en secret

Le président français Nicolas Sarkozy et l’ex-top model italienne Carla Bruni se seraient mariés jeudi au palais de l’Élysée à Paris, a affirmé hier le journal L’Est républicain sur son site Internet. L’Est républicain cite « une source proche d’un témoin ayant assisté à leur union », mais donne néanmoins l’information au conditionnel. Interrogés sur cette révélation du quotidien, le porte-parole de l’Élysée, David Martinon, ainsi que Franck Louvrier, responsable du service de presse de la présidence, ont déclaré qu’ils n’avaient « aucun commentaire » à faire. Premier divorcé élu à l’Élysée (il avait déjà connu un divorce), M. Sarkozy est également le premier chef d’État français à avoir divorcé pendant son mandat. De son côté, la mère de Carla Bruni, Marisa Bruni-Tedeschi, a dit ne pas être au courant d’un mariage de sa fille avec M. Sarkozy. « Je ne sais rien, je viens juste de voir Carla et elle ne m’a parlé de rien. C’est possible, tout est possible. Peut-être se sont-ils mariés sans inviter quiconque. Mais il me semble que si c’était le cas, l’Élysée l’aurait annoncé », a-t-elle dit.

Royal compare le président français à Louis XIV

Ségolène Royal a raillé hier la désinvolture, selon elle, de Nicolas Sarkozy dans l’exercice du pouvoir et comparé le chef de l’État à Louis XIV. « On a un pouvoir désinvolte », a-t-elle résumé au micro d’Europe 1, estimant qu’il ne s’agissait pas là d’attaques personnelles mais de « constats politiques ». Nicolas Sarkozy, a ajouté l’ancienne candidate socialiste à l’Élysée, « a choisi de faire des événements de sa vie privée des événements publics (...) comme Louis XIV : petit matin du roi, le déjeuner, dîner du roi, le coucher du roi, les maîtresses du roi ». Revenant sur son choix de l’adjectif « exhibitionniste », employé samedi à propos de M. Sarkozy, Mme Royal en a lu la définition dans le dictionnaire. « Exhiber : se montrer en public de manière ostentatoire, provocante, s’afficher. Est-ce que c’est cela que nous avons sous les yeux ? Oui », a-t-elle dit.

Marseille,01 21 2008
Rédaction
L'Orient-Le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |