Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Abdallah II demande à Olmert de mettre un terme aux activités de colonisation

Bush réaffirme qu'un règlement du conflit israélo-palestinien sera conclu cette année

Lors d'entretiens à Aqaba, le roi Abdallah II de Jordanie a pressé hier le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, de geler les activités de colonisation en Cisjordanie occupée.

Par ailleurs, le président américain, George W. Bush, a réaffirmé qu'un règlement du conflit israélo-palestinien sera conclu en 2008, tout en estimant que l'expansion des implantations juives de Cisjordanie pourrait faire « obstacle » au processus de paix.

À quelques jours d'une visite historique dans la région du président américain George W. Bush, le souverain jordanien a averti « qu'un blocage du processus de paix menacerait la stabilité et la sécurité dans la région », selon un communiqué du palais royal à Amman. Il a appelé à « saisir l'opportunité offerte par la réunion d'Annapolis » organisée le 27 novembre par les États-Unis et qui a relancé les négociations de paix israélo-palestiniennes après sept ans d'impasse avec l'espoir de parvenir à un accord de paix en 2008. Abdallah II a réaffirmé son « opposition à la colonisation israélienne sur des terres palestiniennes en violation des accords passés à Annapolis » et souligné que le royaume allait « intensifier ses efforts pour assurer le succès » des négociations de paix. « Le roi a souligné devant M. Olmert la nécessité que toutes les parties concernées par les négociations honorent leurs engagements dans le cadre d'un calendrier précis afin de parvenir à une paix globale » au Proche-Orient, selon le communiqué du palais royal. Abdallah II a exprimé l'espoir que la visite, la semaine prochaine, de M. Bush dans la région « encouragera les Palestiniens et Israël à parvenir à un accord ».

Le Premier ministre israélien a pour sa part exprimé son souhait de voir « les négociations avec les Palestiniens aller de l'avant », selon le texte jordanien. À Jérusalem, le bureau de M. Olmert a, dans un communiqué, indiqué que le Premier ministre avait répété l'engagement d'Israël à « ne pas construire de nouvelles colonies et à éviter l'expropriation de nouvelles terres » en Cisjordanie. M. Olmert a aussi « informé (Abdallah II) des tirs de roquettes à partir de la bande de Gaza sur Israël et réitéré la nécessité pour l'Autorité palestinienne de sévir contre l'infrastructure terroriste », selon le communiqué. Pour sa part, le porte-parole de M. Olmert, Mark Regev, a déclaré à l'AFP que le Premier ministre et Abdallah II avaient évoqué « les relations bilatérales, le processus de paix et la prochaine visite de M. Bush ».

De son côté, le président américain, George W. Bush, a réaffirmé qu'un règlement du conflit israélo-palestinien sera conclu en 2008, selon de courts extraits d'une interview exclusive à paraître aujourd'hui et publiés hier par le quotidien israélien Yediot Aharonot. M. Bush a assuré dans cette interview qu'Israéliens et Palestiniens doivent conclure ce règlement d'ici à la fin de l'année en vue de la création d'un État palestinien indépendant, affirme le journal. « Je ne permettrai pas qu'un État terroriste voie le jour à la frontière d'Israël », a toutefois précisé M. Bush. Selon le Yediot Aharonot, M. Bush évoque par ailleurs pêle-mêle dans cette interview l'éventualité d'une attaque israélienne contre les sites nucléaires de l'Iran, son futur héritage politique, ainsi que ses relations personnelles avec M. Olmert et son prédécesseur, Ariel Sharon. Dans un autre entretien, accordé à Reuters, M. Bush a estimé que l'expansion des colonies juives de Cisjordanie pourrait faire « obstacle » au processus de paix israélo-palestinien. « J'évoquerai l'expansion des colonies israéliennes, le fait qu'elle puisse être un obstacle au succès. Les avant-postes non autorisés doivent par exemple être démantelés, comme les Israéliens s'y sont engagés », a-t-il souligné.

D'autre part, la Maison-Blanche a indiqué hier que M. Bush appellera à la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens lors de sa visite au Proche-Orient la semaine prochaine, reconnaissant un regain de tensions dans la région. « Il parlera de la réconciliation israélo-palestinienne, ainsi que de la réconciliation israélo-arabe et de la situation globale (...) de la sécurité régionale au Proche-Orient », a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche, Dana Perino. En outre, le conseiller présidentiel américain à la Sécurité nationale, Stephen Hadley, a déclaré que M. Bush ne prévoit pas « à ce stade » de tenir une réunion tripartite avec M. Olmert et le président palestinien, Mahmoud Abbas, lors de sa visite. M. Hadley a indiqué que M. Bush tiendrait « une série de rencontres bilatérales » et qu'il y aurait des « occasions » pour une telle rencontre si elle était jugée utile pour promouvoir la paix.

Enfin, M. Abbas doit se rendre demain en Arabie saoudite pour des entretiens avec le roi Abdallah sur la situation dans les territoires palestiniens et sur la prochaine visite régionale de M. Bush, a annoncé hier l'ambassadeur palestinien à Ryad.

Marseille,01 11 2008
Rédaction
L'Orient-Le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |