Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Après les turbulences, le calme va-t-il revenir sur les Bourses ?

Entre records et inquiétudes, 2007 aura vu le retour de la volatilité sur la planète financière, mais les Bourses mondiales pourraient retrouver un peu de stabilité en 2008 avec la dissipation de la crise du crédit aux États-Unis, selon les analystes.

Après une année 2006 euphorique, « 2007 n’a pas été aussi forte, mais néanmoins les marchés ont assez bien progressé », estime John Silvia, économiste chez Wachovia, malgré la chape de plomb jetée au second semestre par la crise des prêts immobiliers à risques.

À trois semaines de la fin de l’année, l’indice Standard and Poor’s (SP) Global 1200, composé des valeurs vedettes de 29 Bourses de la planète, a avancé d’environ 11 %, contre un bond de 19 % en 2006.

L’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, qui a franchi en moins de trois mois entre avril et juillet dernier le seuil des 13 000 puis des 14 000 points, a connu une progression de 9 %.

Sur les principales places européennes, la tendance est plus terne, exception faite de Francfort (+21 %). Malgré une période de records au printemps, Paris et Londres ont bon gré, mal gré pris 3 % et 5 %.

Les Bourses asiatiques ont encore concentré l’enthousiasme des investisseurs (+98 % à Shanghai, +44 % à Hong Kong)... malgré le recul de 7 % du Nikkei à Tokyo.

« Les marchés ont été en mouvement, parfois violemment », écrit Abby Cohen, de Goldman Sachs, avec un premier coup de tabac fin février, quand l’explosion d’une bulle spéculative en Chine était crainte.

Mais, selon M. Silvia, ce retour de la volatilité est « probablement une bonne chose », car les années précédentes, les investisseurs ne tenaient pas suffisamment compte des facteurs de risque.

Pour Christophe Donay de Landsbanki Kepler, 2007 marque la fin de la croissance des bénéfices d’entreprises à deux chiffres.

Et l’évolution des Bourses, qui repose sur les profits des entreprises, va dépendre en 2008 de la santé de l’économie américaine, affectée par la crise financière, s’accordent les analystes.

Penchant pour la plupart sur un ralentissement économique marqué aux États-Unis au premier semestre et une relance au second, ils estiment que la capacité de croissance des bénéfices des sociétés va s’en trouver affectée.

Dans l’ensemble, les cours des actions devraient augmenter en moyenne de 5 % à 10 % en 2008 sur les marchés occidentaux, d’après les différentes estimations des analystes.

En Europe, la croissance des profits des entreprises sera comprise dans une fourchette de 0 % à 5 %, soutient M. Donay. Les valeurs financières et celles du secteur de la distribution vont rester vulnérables aux effets latents de l’explosion de la bulle immobilière, même si celle-ci va s’éteindre mi-2008, ajoute Robert Keiser de Thomson Financial.

Wall Street devrait connaître un retour au calme au second semestre après la tempête du « subprime », selon Goldman Sachs, et pourrait voir une hausse de 13 % des actions fin 2008, du fait de la reprise économique et du dollar faible qui devrait notamment être favorable aux titres tournés vers l’exportation.

Par contre, la faiblesse de la demande intérieure nippone entraîne une certaine prudence à l’égard du Japon, selon la Deutsche Bank.

Les Bourses asiatiques et celles des pays émergents devraient poursuivre sur leur lancée en raison de leur faible dépendance de la conjoncture américaine, mais « un ralentissement de la croissance économique mondiale devrait entraîner des corrections dans ces marchés en surchauffe », avertit M. Donay.

Marseille,01 03 2008
Rédaction
L'Orient-Le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |