Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Échos de Syrie - Saëb Nahas, première fortune de Syrie

Saëb Nahas, PDG du groupe Nahas, a été classé première fortune de Syrie par une étude du magazine Arabian Business, qui a établi une liste des 50 hommes les plus riches du monde arabe. Ce rapport estime la fortune de Saëb Nahas à près d’un milliard de dollars.

Deux autres ressortissants syriens ont été inclus dans le classement où le PDG du groupe Nahas occupe la 46e position : Nabil Kuzbari, qui possède un patrimoine de 900 millions de dollars a été classé 48e fortune du monde arabe, alors que la 50e position a été attribuée à Moafaq al-Gadah, qui possède quelque 700 millions de dollars.

Parmi les trois hommes qui apparaissent sur la liste pour la première fois, seul Saëb Nahas a constitué sa fortune grâce à des activités implantées en Syrie. Il possède en effet un groupe de compagnies commerciales présentes sur les marchés de l’automobile, du bâtiment, du tourisme, de l’agriculture, de la pharmaceutique et de l’industrie.

De son côté, Nabil Kuzbari est l’actionnaire principal de Vimpex, une compagnie basée à Vienne et spécialisée dans le commerce du papier, dans le Proche-Orient. Il est également actionnaire et PDG de Cham Holding, société d’immobilier fondée par plusieurs hommes d’affaires syriens en 1996.

Enfin, Moafaq al-Gadah, qui n’est devenu célèbre que récemment en Syrie, a créé une coentreprise (joint-venture), en partenariat avec la société émiratie Emaar, pour développer un complexe immobilier, dans la périphérie de Damas.
Selon l’étude d’Arabian Business, l’émir al-Walid ben Talal, qui possède une fortune évaluée à quelque 29,5 milliards de dollars, est l’homme le plus riche du monde arabe. Les familles Rajhi (24 milliards de dollars) et Hariri (17,8 milliards de dollars) arrivent respectivement en deuxième et troisième position.

Il convient toutefois de souligner que le magazine n’a pas précisé la méthodologie qu’il a adoptée pour collecter ses informations, d’autant que dans le monde arabe, rares sont les personnes qui déclarent la valeur réelle de leur patrimoine. Ainsi, en ce qui concerne la Syrie, l’on peut exprimer de nombreux doutes quant aux chiffres publiés, vu qu’aucune des compagnies possédées par les trois hommes d’affaires en question n’est cotée en Bourse et que le système d’imposition n’est pas basé sur les revenus réels.

Marseille,12 17 2007
Rédaction
L'Orient-Le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |