Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

La BEI triple ses engagements au Liban

Lors de la conférence de Paris III, fin janvier, la Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé qu’elle financerait le plan du gouvernement libanais à hauteur de 960 millions d’euros sur cinq ans. Quelque 400 millions sont alloués au financement d’infrastructures prioritaires et 560 millions à des financements nouveaux destinés à soutenir le secteur privé, à travers des banques locales.

Philippe de Fontaine-Vive, vice-président en charge de la Facilité euro-méditerranéenne d’investissement (Femip), fait le point sur les projets en cours.

Vous avez annoncé le triplement des fonds alloués par la BEI au Liban par rapport aux financements accordés au cours des six dernières années. Comment expliquez-vous cet engagement massif ?
Nous sommes déterminés à soutenir le Liban. Nous pensons qu’il peut jouer un rôle économique régional significatif, en particulier dans le secteur financier. La couverture nationale des acteurs financiers y est nettement supérieure à ce que nous rencontrons dans les autres pays méditerranéens. Deuxième originalité, ces acteurs ont tous une ambition régionale.

Concrètement, quel soutien apportez-vous au secteur financier ?
Un an après le lancement d’Euromena, le premier fonds de capital-risque basé à Beyrouth, je suis revenu inaugurer les activités du fonds de l’association Bader, dans lequel la BEI a injecté 3,8 millions de dollars (22,5 % des fonds levés). J’espère que d’autres initiatives du même type se développeront au Liban pour qu’il se dote d’une industrie de capital-risque. Les banques libanaises cherchent à développer leur savoir-faire sur certaines nouvelles techniques de financement et la BEI travaille avec un établissement libanais à un projet de titrisation de créances : l’opération d’environ 100 millions d’euros devrait être prête d’ici à la fin de l’année.
Enfin, nous avons choisi de soutenir les PME libanaises via les banques, car elles disposent d’un réseau très développé au Liban. Nous avons annoncé une enveloppe globale de l’ordre de 100 millions d’euros. Nous y travaillons encore.

De façon générale, quelle est votre appréciation des priorités de travail au Liban ?
En tant qu’acteur financier, je constate le dynamisme réel du secteur privé libanais qui, quelle que soit la conjoncture, réussit à rester l’un des plus performants de la région, voire à se montrer compétitif par rapport à l’Europe. La priorité est, selon moi, d’assurer la sécurité afin que le pays retrouve des taux de croissance élevés. La capacité de rebondir du Liban est étonnante, il faut donc créer les conditions de la relance.

Quels sont les principaux axes de votre politique de soutien financier à l’État libanais ?
Nous offrons un programme de prêts au secteur public tout à fait significatif, parce qu’il faut satisfaire de grands besoins d’infrastructure. La BEI est traditionnellement présente dans le secteur du traitement des eaux et celui du transport. Nous voulons aussi travailler avec les autres bailleurs de fonds à l’amélioration de la situation du secteur de l’électricité.

Le gouvernement libanais vient d’annoncer la préparation d’un partenariat public-privé pour le renforcement des capacités de production de la centrale de Deir Amaar. Allez-vous prendre part à ce projet ?
Conformément à la demande du Premier ministre Fouad Siniora, je lui ai dit que nous étions tout à fait prêts à reproduire au Liban ce que nous faisons en Europe, c’est-à-dire à nous tenir aux côtés des autorités publiques pour offrir la garantie de la BEI aux futurs adjudicataires privés. Sur ce dossier comme sur d’autres, notre règle est de ne pas financer plus de 50 % d’un projet. En général, notre financement représente un tiers du coût. Nous attendons de voir quel sera le montant de l’investissement prévu.

Qu’en est-il des autres projets ?
Nous avons la volonté de financer de gros projets de traitement des eaux à Beyrouth et dans le sud du Liban. Chacun des projets représente 60 millions d’euros. Nous souhaitons aussi soutenir des initiatives dans le secteur des transports, car l’existence de voies d’acheminement efficaces est l’une des clés de la réussite de l’exportation des marchandises. J’ai déclaré au Premier ministre libanais que nous étions disposés à examiner des projets concernant les ports de Beyrouth ou de Tripoli. À ce stade, nous n’avons pas reçu de demande de contribution précise.

Le fonds créé par Bader a levé 17 millions de dollars

Le fonds créé par l’association Bader a levé 17 millions de dollars et clôturé sa première souscription de capital, le seuil des 20 millions de dollars devant être atteint d’ici à la fin de l’année. Le Building Block Equity Fund a pour objectif d’investir en fonds propres dans des PME qui opèrent dans les domaines des nouvelles technologies à haut potentiel d’innovation, des services à haute valeur ajoutée et dans les autres secteurs prometteurs. Les principaux investisseurs sont la Banque européenne d’investissement (22,5 %) Averroès Finance, un fonds de capital-investissement pour la Méditerranée (24,2 %), huit banques libanaises (BLOM, Banque libano-française, Lebanese Canadian Bank, Crédit libanais, BBAC, Fransabank, BankMed et la Banque Audi) ainsi que des membres de l’association Bader et de l’équipe de gestion du fonds.

Marseille,10 31 2007
Rédaction
Le Commerce du Levant
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |