Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

5e conférence annuelle du Laboratoire euro-méditerranéen

Sarraf appelle les gouvernements du Sud à réformer leurs économies

Le président de l'Union méditerranéenne des confédérations d'entreprises (UMCE), Jacques Sarraf, a souligné hier « l'importance d'une union économique regroupant tous les pays de la Méditerranée, capable d'assumer son rôle dans la mondialisation ». Ces propos ont été tenus lors de l'ouverture de la 5e conférence annuelle du Laboratoire euro-méditerranéen, en présence du Premier ministre italien, Romano Prodi. Organisée par la Chambre de commerce de Milan sous le thème « Les nouvelles voies d'intégration », la conférence était l'occasion pour M. Sarraf d'évoquer la mondialisation, « un but noble mais insaisissable ». Dans cette optique, l'UMCE partage les valeurs et les objectifs de l'Union européenne définis dans la politique de voisinage. M. Sarraf a émis le souhait de voir le secteur privé jouer son rôle dans l'orientation et le choix des programmes de développement. Il n'a pas mâché ses mots à l'égard du partenariat Euromed qui n'a pas abouti à une harmonisation entre les pays du Nord et du Sud comme prévu. Selon lui, au contraire, les différences se sont accrues.

Il a appelé la Commission européenne à conditionner ces aides financières à des réformes économiques, même si elles ne s'accordent pas toujours avec les objectifs des gouvernements. M. Sarraf a rappelé que l'échéance de la zone de libre-échange euro-méditerranéenne en 2010 est bénéfique « dans la mesure où les entreprises du Sud ont atteint la taille et la capacité cruciales au développement dans un contexte de concurrence ». Pour ce faire, il est nécessaire de définir les priorités qui permettent aux pays en développement d'accéder au statut de pays émergents. La réduction du chômage, l'amélioration de la productivité, la consolidation de la balance commerciale et les privatisations ont notamment été citées parmi les mesures à prendre de toute urgence.

M. Sarraf a exprimé sa frustration de voir les États du Sud rarement suivre cette orientation, prisonniers d'une vision à court terme. Cependant, a-t-il ajouté, les organismes fédérés par l'UMCE « sont à l'écoute de leurs gouvernements et sont décidés à surmonter les difficultés d'autant plus qu'elles sont grandes ».

Marseille,09 04 2007
Rédaction
L'Orient-Le Jour
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |