Opportunités d'Affaires Liban
Opportunités d'Affaires Maroc
Opportunités d'Affaires France
- Opportunités d'Affaires Jordanie
- Opportunités d'Affaires Méditerranéennes
Iloubnan - Portail d'informations
www.iloubnan.info
Agent Exclusif de Philips & Whirlpool au Liban
www.azelectronic.com
- Nsouli - Bijouterie Liban
- Bijouterie Liban
www.andremarcha.com
- Agence interactive Marseille, Agence web
www.ebizproduction.com
- Location de Voitures à Beyrouth, Liban
advancedcarrent.com
- Immobilier Liban
www.real-estate-lebanon.com
- Montres Suisses
exposureswiss.com
- Montres Suisses
www.elogaswiss.com
   
 

ARCHIVES
Retour aux Archives
Retour aux infos
English Version

Internet : Reprise de la pub en Grande-Bretagne

· Mais le marché sur le Net reste très petit par rapport à la presse et à la TV.

La publicité sur l'Internet a fait un retour surprenant en Grande-Bretagne l'an dernier, avec une hausse de près de 20% à 197 millions de livres sterling (286,35 millions d'euros, 2,9 milliards de DH), selon le rapport de l'Interactive Advertising Bureau. L'IAB est une organisation professionnelle présente aux Etats-Unis et dans plusieurs pays d'Europe et qui regroupe au Royaume-Uni quelque 150 sociétés du secteur comme Microsoft, Yahoo ou MSN, les ventes de publicité sur le Web ont augmenté outre-Manche de 18,7% en 2002.

Une progression d'autant plus étonnante qu'au contraire, la presse magazine, la radio ou la télévision pataugent dans un marasme persistant. L'IAB-Royaume-Uni explique ce bond par la progression rapide des services à haut débit et par la volonté d'annonceurs bien nantis de promouvoir leurs produits et services sur le Web.

Danny Meadows-Klue, le patron d'IAB pour le Royaume-Uni, affirme que "le secteur est sorti des affres de l'éclatement de la bulle spéculative autour d'Internet" et qu'il est désormais totalement rétabli, avec quatre trimestres consécutifs de hausse, dont les deux derniers de 2002 ont donné lieu à des records.

La publicité en ligne a également gagné du terrain en termes de parts de marché mais elle reste très faible: 1,4% des dépenses "media" totales des annonceurs britanniques, devant le cinéma et juste derrière l'affichage et la radio, très loin derrière les supports traditionnels TV et presse. Le phénomène de reprise de la pub au Royaume-Uni est contraire de celui constaté aux Etats-Unis où la publicité sur l'Internet peine à retrouver son pic de 2000 quand les start-ups à la recherche de capitaux dépensaient sans compter pour se faire un nom.

Casablanca,04 22 2003
info
L'Economiste
ebizproduction est soutenue par "Le Conseil Régional de la Région
Provence-Alpes-Côte d'Azur".
| Home | English version | contact@1stmediterranean.com | © ebizproduction - Agence web - 2002/2008 |